… y’a Alessandro

Pour finir la semaine en beauté, je convoque Alessandro Gassman. Ne me demandez pas qui est il (le fils de, je présume, mais on est pas bien avancés), ce qu’il fait dans la vie, tout ça, on s’en fout.

Il porte très très bien le rien intégral, et c’est pour ça qu’il est là.
Et c’est déjà beaucoup.
Enjoy ….

Publié par

Sasa

Lecteur égaré (ou pas), je te souhaite la bienvenue chez Sasa, blogueuse lyonnaise assidue depuis 10 mars 2005 (oui, tout ça). Ici point d'ambition éditoriale majeure (comment ça, on s'en était rendu compte ?), pas de recherche de monétisation de mes modestes et insignifiants écrits, ou de gloire wharolienne ... Juste un modeste journal de bord, tenue par une honorable mère de famille (oui, parfaitement, honorable), qui apprécie (dans le désordre) les jolis garçons (surtout s'ils pratiquent le rugby), l'auto-dérision, l'Epoux et son Héritier, la mauvaise foi féminine (qu'elle pratique assidûment), la télé réalité, et la légèreté en toute chose, autant que faire se peut. Bonne lecture.

2 réflexions au sujet de « … y’a Alessandro »

  1. D’après Catherie-le-petit-chat, ce garçon serait (au conditionnel) homosexuel. Cela n’enlève rien au charme de sa beauté plastique, mais bon c’est toujours ça de pris hein… iark iark.
    Salut les filles ;D

  2. "Né le 24 février 1965, fils de Vittorio Gassman et de Juliette Mayniel, Alessandro Gassman débute au cinéma mais s’oriente ensuite vers le théâtre. Il tient son premier rôle sur le grand écran à l’âge de 17 ans dans Di padre in figlio, dont il était également coscénariste et coréalisateur avec son père."

    voilààààààààà, C dit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>