…. y’a un membre sexy du jury 2006 du Festival de Cannes

Pendant 10 jours, tous les soirs ou presque, je me suis pâmée devant la télé, guettant la montée des marches des membres du jury du Festival de Cannes, telle la midinette de base.

Bien évidemment, je ne cause pas de Monica Bellucci, dont les charmes ne me laissent certes pas indifférente, mais bien du splendide Samuel L. Jackson. Dans ses costumes immaculés, crème, gris ou blancs, il porte mieux que n’importe qui le béret Kangoo et les dents du bonheur.

Ce soir donc, je fais faire la fête au cinéma avec Samuel dans la baignoire. Moteur, ça tourne …

Ma tête des années 80′ chez Mry

Ayé, Mry a mis la photo que j’ai choisi dans sa gallerie « Ta face des 80« , on va voir si j’arrive à gagner cette fois, après ma douloureuse 3ème place pour le concours de L-tz (je viens à peine de m’en remettre). Bon, d’un autre côté, y’a des concurrents gratinés, donc je ne me fais pas trop d’illusions.

Il a parlé de ma modeste participation , et ze suis devenue toute rouge 🙂

Donc, pour ceux qui ont dans l’idée de participer, n’hésitez pas !

…. y’a des hommes objets, des vrais

Total respect à Diam’s, qui dans son dernier clip (« demoiselle recherche », petite ritournelle marrante sur sa quête de l’homme idéal), a bien illustré le concept d’ « homme-objet », le vrai, celui que l’on pourrait choisir à sa taille, à son goût, avec les couleurs et les motifs que l’on aime, en libre-service aux Galeries Lafayette.

Rêve ou cauchemar ?

Allez, point de tergiversations pour ce soir, je me prends un bel éphèbe, tout lisse et muet, brillant comme un sou neuf, pour me faire reluire dans la baignoire.

Yeeeepiiii !


diams-jeune_demoiselle-xvid-fr-2006-ump
Vidéo envoyée par ww7m

En avoir, ou pas ?

A 28 ans, mariée depuis 2 ans (putain, 2 ans), se pose on me pose de plus en plus souvent et de manière de moins en moins fine la pénible l’inévitable question de la maternité. La question étant plutôt quand que en avoir ou pas, en l’occurence. Ben oui, pourquoi me serais-je donc mariée ? Juste par amour …. baaaah.

Alors qu’on ne se méprenne pas, les enfants, j’ai toujours envisagé d’en avoir (4 pour être précise), surtout depuis que j’ai trouvé celui qui sera sans doute meilleure père que moi mère. Cependant, je trouve intolérable ce diktat de l’enfantement à tout prix, si possible avant la trentaine, sous peine de passer pour :

> une égoïste complète (ou une hédoniste jouissive, mais tellement seule, au fond),

> un couple en difficulté,

> une femme stérile (ou un mari défaillant, au choix).

C’est donc avec un certain plaisir que je découvre dans mon quotidien favori, des articles de fond qui me rassurent sur mon impression que notre société française glorifie outre mesure l’accomplissement social, de la femme et du couple, via sa splendide progéniture. Il est possible d’exister, d’être complet, seul ou à deux, sans enfants !

Je vous recommande donc d’aller lire :

> «Le retour en force d’un maternel tout-puissant», par Emmanuelle Peyret, et une interview intéressante de Muriel Flis-Trèves,

> « Sans enfant si je veux« , par Serge Chaumier.

Et je suis prosélyte si je veux ! Non mais, c’est le blog à qui ici !

… y’a les premiers signes annonciateurs de l’été

Bientôt, le mois de novembre se décidera à quitter définitivement nos casquettes, et nous pourrons fêter dignement l’arrivée de l’été. Parce que si la gente masculine se réjouit toujours que les jupes raccourcissent et les décolletés s’approfondissent une fois les beaux jours revenus, nous aussi (les filles) on aime bien voir ces messieurs abandonner leur camouflage hivernal pour des parures plus légères et chatoyantes (meeerde, un ou deux t ?).

Pour ceux qui seraient en panne d’inspiration en matière vestimentaire, je leur proposerais bien de prendre exemple sur les Gibson Brothers. Certes, le jogging jaune qui moule, c’est pas facile à porter pour tout le monde, mais ça appelle l’été, c’est certain …

De la baignoire, glisser doucement vers une petite douche rafraichissante.

Contigo, quiero bailar la salsa ….

De l’efficacité du téléphone arabe dans ma famille

Pour ceux qui ne savent pas (encore) tout de moi, je suis née de père breton et de mère kabyle (algérienne). La majorité de la famille vit en Algérie, 7 enfants, 18 cousins jusqu’il y a peu, dont 11 vivent au pays. A Lyon, vivent 3 soeurs, dont ma mère. Dimanche j’ai encore eu le droit à un grand rassemblement du gynecée, dans le cadre de la préparation du départ de ma mère pour Alger.

Un gynecée algérien, pour vous la faire courte, c’est plein de gonzesses (les maris, tous français, se sont réfugiés dans le salon pour regarder Roland Garros, trop contents d’échapper à un brouhaha auquel ils ne comprennent rien), qui font semblant de s’affairer (3 h 30 pour préparer 2 bagages), en devisant sur la famille, les enfants (ceux que je n’ai pas encore faits pour ma mère), mon régime (enfin, celui que ma mère croit que je suis en train de mener), le temps qu’il fait (toujours moins beau ici que là-bas), et l’ingratitude des hommes (ce dernier point étant paradoxalement plutôt rapidement expedié, le sujet favori restant les enfants, hélas pour moi). Tout ça dans un improbable mélange de français et d’algérois, débité à toute berzingue à un niveau sonore qui doit dépasser parfois celui d’un concert de Sepultura (si si, j’en suis sûre, et je ne suis jamais allée à un concert de Sepultura pourtant).

Pour moi, en dehors du fait que ça me prend la journée, et me coûte 2 grammes d’aspirine (rapport aux décibels), c’est l’occasion d’apprendre un tas de trucs sur la vie en général, et avoir des nouvelles de la famille en particulier. Parce que 7 frères et soeurs, et leurs 18 enfants, autant vous dire que y’a de la nouveauté tous les jours. Enfin, de la nouveauté ….

Cette fois j’ai eu le droit à une démonstration de la grande efficacité du fameux téléphone arabe.

Moi (en soulevant avec dégoût une petite grenouillère jaune) : « C’est pour qui ça ? » (ma cousine la plus jeune a 4 ans …)

La reine mère : « C’est pour ta nouvelle cousine (je me rappelle déjà plus son prénom, complètement imbitable, sa soeur aînée se prénomme Noor El Ouda, j’ai mis 1 an à me le mettre dans la tête), la fille de Kamel »

Moi (outrée) : « Mais quelle nouvelle cousine ? Je savais même pas qu’elle était enceinte !? »

La reine mère (imperturbable, en repliant la grenouillère d’une seule main, trop forte) : « Oh écoute, ça va hein, elle vient juste de naître ! »

Moi : « Ah oui, elle est née quand ? »

La reine mère (indémontable) : « Je sais plus, il y a 3 mois. »

Bienvenue donc à ma cousine toute neuve de 3 mois, 19ème héritière de cette famille de dingues. Bon courage 🙂

Ma participation au concours "ta tête des années 80"

Choueeette, encore un concours ! Celui-ci est encore très réussi, car organisé par le talentueux Mry.

L’idée est simple… Je vous propose de revisiter nos années 80 !… Pour cela, vous devez soit envoyer une de vos photos de l’époque, soit mettre votre visage au look de l’époque… A vous de choisir !

Un jury très sérieux (si vous êtes très sérieux, envoyez moi un mail…) se réunira pour choisir quel participant aura le mieux témoigné de ces années…

Le cadeau pour le gagnant les deux premiers gagnants sera deux tee-shirts chacun de chez Be*. Et oui, Be, qui fait des tee-shirts offrent deux d’entre eux. Be.cool !… De mon coté, j’ajouterai une « surprise »…

Bon, dans les années 80, j’étais quand même un peu jeune, donc difficile de symboliser ces années entre 3 et 13 ans. Cependant à la recherche d’une photo symbolique, j’ai hésité entre plusieurs, trouvées dans les archives familiales.

Ma période pyjama en pilou pilou, décontractée mais élégante.

Ma période, pour vivre heureux, vivons à poil dans la garrigue.

Ma période je cours sur la plage avec ma veste en laine beatnik qui gratouille, mais je suis h-e-u-r-e-u-s-e quand même.

Ma période je fais du sport en jogging (c’est écrit dessus). Qui a dit que la balançoire n’était pas un sport ? (en ce qui me concerne, vous me croyez si vous voulez, mais au bac, j’ai choisi bowling).

Ma période je continue à faire du sport (avec la tenue de cycliste de mon Grand-Père), et ça m’épanouit follement aussi.

Ma période je commence à devoir porter des lunettes (et je vais devenir myope comme une taupe dans les 15 années qui vont suivre), j’ai choisi des montures Dior à noeud-noeud rose, et je me demande si vraiment c’était le meilleur des choix (on est con a très mauvais goût quand on a 8 ans des fois).

Je vous laisse découvrir sur le site de Mry celle que j’ai choisi pour concourir. Quand elle sera publiée …

…. y’a Raaaaaalphy

Ah je l’ai tanné, travaillé au corps (façon de parler hein !) le charmant Ralphy avant qu’il ne daigne poser dans sa baignoire pour la mienne, de baignoire.

Ralphy, c’est qui ?

C’est l’auteur du très bon blog « les perles du chat« , un des premiers que j’ai commencé à lire quand je me suis intéressée il y a plus d’un an à la blogosphère. Il y traite de tout ce que j’aime (les fesses oui, mais pas seulement, l’amour aussi, les hommes et les femmes, la vie quoi), et il sait traiter des sujets avec pudeur (et parfois un poil de pudibonderie … :)).

C’est le premier bloggeur que j’ai rencontré in vivo, du temps où il vivait encore à Lyon, et qui m’a donné de tous temps plein de judicieux conseils (techniques, editoriaux, persos) pour bien gérer ma vie de bloggeuse.

C’est un garçon charmant et attachant (et je n’y suis pas attaché seulement parce qu’il m’apporte plein de gentils visiteurs amateurs d’hommes en tenue légère), et pour ça et tout le reste, il mérite sa place dans ma baignoire ce soir !

Très belle photo je trouve, bravo !

… y’a l’Epoux !

Ce soir, c’est l’anniversaire de l’Epoux. On applaudit tous, merci !

Alors même s’il m’a strictement interdit de mettre des photos de lui ici, dans la mesure où celle-ci avait déjà été publiée dans un blog (qui n’existe plus, qui était génial, « un jour dans la vie », en 2004), on va un dire qu’il y a prescription hein ? ça compte pas …. De toutes manières, ce qui compte, c’est que :

C’est le plus beau, le plus fort et le plus viril (même Magnum a pas autant de poils sur le torse, c’est dire, et non, Stéphanie je t’arrête, je te prête pas l’Epoux)

C’est le plus gentil, et le plus attentionné des maris (même s’il fait un peu le museau quand je passe trop de temps sur les blogs),

C’est le plus intelligent, le plus rigolo (et même moi je le fais rire, c’est dire s’il est intelligent …)

C’est pas le plus riche, mais je compte bien que ça s’arrange je m’en fous,

Et en plus, c’est un précurseur, car il a posé dans ma baignoire, deux ans avant tout le monde. Il est TROP FORT l’Epoux. Comment ça l’amour m’aveugle ?

Bref, il est juste parfait, et ça tombe bien, c’est MOI qu’il a épousé (enfin, on était deux).

Bon Anniversaire POUSSIN !

… y’a un chanteur bidon

Ce soir, je vais au concert d’Alain Souchon à la Halle Tony Garnier (je dis ça pour les non lyonnais qui passeraient par ici, c’est une TRES GRANDE salle de concert, d’ailleurs trop grande je le crains pour ce type de personnage).

Bon, le petit frisé, du point de vue du sex appeal, c’est pas forcément ma tasse de thé. Un peu trop gringalet et échevelé à mon goût. Mais il chante bien, et quand il prend (rarement) la parole, il ne dit pas trop de conneries, comme beaucoup d’autres de ses petits camarades.

Tout de même, il a un petit charme à la Woody Allen, du genre qui parce qu’il n’a pas un physique avantageux, fait plein d’efforts pour te séduire, et finit par emporter le morceau, grâce à son humour, son charme et sa sensibilité. On va voir ce que ça donne déjà ce soir sur scène, peut être que je lui proposerais une after dans la baignoire ….

Un petit supplément, trouvé également sur le site perso de Souchon, pas mal fait du tout, illustration d’un de mes dessinateurs favoris, Reiser. Chuiiii bidoooooon.

Ajout vers 23 heures : respect et spéciale dédicace, Souchon, en concert, il assure grave. Belle voix, bons accompagnements musicaux, dynamisme, gentillesse, humour et poésie, que demande le peuple. Très bonne surprise, et 30 minutes de rappel. Si ça vaut pas un hammam en sus de la baignoire ça …