Des premières neiges et des frais de campagne électorale

Ce W-E, petite ballade à 1.200 mètres d’altitude, dans les Alpes (plateau des Glières, haut lieu de la Résistance). Ca se confirme, pour les fans de poudreuse, mieux vaut attendre 2008, parce que là, c’est plus que limite ….

Par contre, pour se faire un peu de rando, à pinces ou en raquettes, ou plus simplement faire l’étoile de mer sur la neige, c’est possible.

Pendant ce temps, 78.000 personnes étaient réunies Porte de Versailles, pour ça (lien vers le compte-rendu – subjectif – le plus complet et mieux écrit que j’ai pu lire sur un blog). 78.000 personnes, pour un coût total de 3,5 millions d’euros, soit près de 45 euros par tête de pipe. Les opposants à l’UMP se sont empressés de critique la dépense, bien faramineuse pour satisfaire l’égo sur-dimensionné d’un si petit homme.

Le montant ne me surprend pas dans l’absolu. Pour organiser un rassemblement de cette ampleur, il ne fallait pas moins. Je me souviens que pour organiser nos épousailles, à l’Epoux et moi, le montant par tête était équivalent, voire supérieur (on a les comparaisons que l’on peut, je ne me suis pas – encore – présentée aux présidentielles).

Par contre, ce qui est effectivement un peu plus génant, c’est que ce soit au final nous (AKA les contribuables) qui sommes amenés à régler la dépense de ce type de raout qui fait du bien à l’égo. Car sauf erreur de ma part, les dépenses liées à la campagne officielle sont remboursées (article R. 39 du Code électoral) « pour tous les candidats ayant obtenu 5 % des suffrages exprimés (3 % pour les élections européennes et territoriales de Polynésie française), dans la limite du plafond des frais de campagne officielle ».

Sauf à ce que cette manifestation n’entre pas (encore) dans le cadre de la campagne officielle, et dans ce cas là, j’ai rien dit.

Sauf à ce que le candidat Nicolas Sarkozy fasse moins de 5% des suffrages exprimés … Humpfff ….

Toute question en la matière peut être utilement posée à la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP), une bande de joyeux drilles (voir photo ci-dessous), que je vais m’empresser d’interroger, tiens. Et puis je vais faire une vérification avec le Guichet du Savoir en plus. A suivre ….

Publié par

SABRINA

Lecteur égaré (ou pas), je te souhaite la bienvenue chez Sabrina, blogueuse lyonnaise assidue depuis 10 mars 2005 (oui, tout ça).

Ici point d’ambition éditoriale majeure (comment ça, on s’en était rendu compte ?), pas de recherche de monétisation de mes modestes et insignifiants écrits, ou de gloire wharolienne …

Juste un modeste journal de bord, tenue par une honorable mère de famille (oui, parfaitement, honorable), qui apprécie (dans le désordre) les jolis garçons (surtout s’ils pratiquent le rugby), l’auto-dérision, l’Epoux et ses taz, la mauvaise foi féminine (qu’elle pratique assidûment), la télé réalité, et la légèreté en toute chose, autant que faire se peut.

Bonne lecture.

3 thoughts on “Des premières neiges et des frais de campagne électorale”

  1. Je n’avais jamais vu de photo de cette gaie assemblée mais effectivement ça ne doit pas déconner tous les jours à C.N.C.C.F.P. (ouf !).

  2. Tu devrais lire le canard enchaîné de cette semaine qui réajuste largement les chiffres officiels et officieux… " pourquoi faire gros quand on peut faire énorme ?" ( dixit Jérôme Canard) …. Tu pourras t’apercevoir que le prix par tête de pipe devient dès lors franchement indécent … sans parler des petits arrangements entre amis lorsqu’il s’agit du financement des campagnes …. oh pauvre de nous !!!

    Caio bella…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *