Eurovision 2007, finalement mon coeur balance …

C’est le retournage de veste le plus spectaculaire du moment, mieux que Dupont Aignan ce matin sur France Inter, à qui Demorand a proposé un ralliement à la gauche anti libérale, compte tenu de son discours (il est vrai) anti mondialiste et protectionniste.

J’avais pas vu que y’avait aussi les Wampas qui se présentaient à l’Eurovision pour la France !!

Le cru 2007 des candidats français est donc plein de surprises. Alors du coup, entre les majorettes déjantées des Vedettes, et le Didier, mon coeur balance. Bon, en même temps, faut admettre qu’ils se sont pas foulés pour la chanson (alors qu’ils en ont de très poétiques), encore moins que les Vedettes, c’est dire. Mais s’ils sont retenus, connaissant les prestations scéniques de Didier Wampas, il serait capable de montrer ses bijoux de famille à l’Europe toute entière …. Ca serait bon ça pour l’image de la France. J’hésite du coup ….


Les Wampas – Votez pour nous
Vidéo envoyée par StefanLD

Pour du rock à l’Eurovision, faut voter pour nous, qu’il dit ….

Allez, en cadeau bonus, Les Wampas et Indochine à Taratata, avec la chanson qu’ils ont enregistré ensemble sur le dernier Indochine je crois, Harry Poppers (ah ah ah, elle est facile mais elle bonne celle là), que j’ai découvert en live lors du Festival de Bobital l’été dernier.


Indochine – Harry Poppers
Vidéo envoyée par Kierkegaard

Gagnons l’Eurovision avec Philippe Katerine dans une baignoire !

Toutes les années c’est la même chose à l’Eurovision, la France propose une nazerie, parmi des dizaines d’autres de nazeries, certes, mais jamais assez naze visiblement pour remporter le pompon (France, twooo points).

Cette année, j’ai bon espoir, avec Les Vedettes, et leur chanson « Vive Papa« , composée par Philippe Katerine. Bon, d’accord, les minettes sont belges, mais comme le dit le site de France 3 « Eurovision 2007, et si on gagnait ? ». Ben oui, ça serait sympa. Et je préfère largement les filles majorettes des Vedettes aux Fatals Picards, Girl Power oblige …. Même si dans tous les cas, cette année au moins, on sent bien au moins le désir de pratiquer un minimum d’auto-dérision.

Le clip complet avec Katerine dans la baignoire est là. (Certes, Katerine dans la baignoire, il vaut pas un cachou, avec son physique de biscotte, mais il a un certain sex appeal nan ?). Là en dessous c’est juste un extrait.


F3VEDETTES
Vidéo envoyée par SHOWCASEFRANCE

Et là, la chanson complète. Et leur page Myspace, pi leur site internet. C’est décidé, je suis fan.


Les Vedettes – Vive Papa Eurovision
Vidéo envoyée par jief75

"Comment on fait ?" quand ça marche pas ?

J’ai vu le Journal de France 2, bicoz je déjeune chez ouam à midi. C’est de la balle, le livreur de meubles m’a donné un créneau de 3 heures, avec un peu de chance, je vais peut être même faire une sieste avant de retourner au taff, l’extase …

Bref, invité du Journal, Alexandre Jardin, dont je dévorais les bouquins à l’eau de rose quand j’avais 12 ans (aaah « Fanfan », « Le Zèbre » …), a pris un méchant coup de vieux. On peut difficilement faire l’éternel ado romantique avec une bedaine de quarantenaire prospère, voire un double menton … Grosse déception. Il s’exprimait sur son initiative citoyenne, « Comment on fait ? », site internet destiné, si j’ai bien compris, à faire des propositions intelligentes à nos gouvernants. Et là re-déception.

Le gars Jardin a l’air de dire que ça marche du feu de Dieu, que y’a plein de contributions, que ça va tout casser. Le journaliste, un peu matérialiste, lui demande combien il y a de contributions / visites quotidiennes. Et là, c’est l’emballement, « aaah plein plein ». Oui mais combien insiste-t-on. « Ah ben en fait on peut pas vous dire, parce que le site plante tout le temps, parce que y’a trop de visites, mais des milliers, des centaines de milliers« . Ah bendidonc, ça fait beaucoup ça. J’étais curieuse de voir ça de plus près. Ben non, parce qu’il y a au moins un point sur lequel on nous a pas menti : depuis 30 minutes que j’essaie, ben ça marche pas. Le site est planté de chez planté.

C’est dommage, parce que je me demande, concrètement, ce que va pouvoir apporter ce nouvel avatar de la démocratie participative. Pour info, ci dessous, l’introduction du site de Jardin, trouvée sur …. un blog. Sur le principe, ça a l’air …. démago !

Quel est le but de ce site ? Remettre au candidat qui remportera les élections un « cahier numérique » qui contiendra vos meilleures solutions. Vos « modes d’emploi » les plus efficaces. Voter ne suffit pas. Gémir devant sa télé non plus !
Alors n’hésitez pas à formuler des pistes, à indiquer des articles pertinents, des sites riches en bonnes pratiques, à solliciter l’avis de zèbres créatifs et compétents qui ont votre estime.
Il est de notre responsabilité de citoyens de contribuer à faire remonter des solutions concrètes qui tiennent la route.
Pourquoi se tourner vers vous ? Ma conviction est que l’état d’impréparation des équipes de campagne est abyssal. Quand elles ont défini le « quoi faire », elles ont le sentiment d’avoir accompli leur tâche. Personne n’a encore fait ce que j’appelle « la révolution du comment ». L’effort énorme de créativité que j’appelle de mes vœux n’est pas encore en marche !

Alors au boulot citoyens !

Oué, pour l’instant, au boulot les administrateurs du site ….

Gilbert & Jean-Marc sont à la plage ….

« Crustacés & coquillages » est un film sorti en 2005, passé un peu inaperçu (de moi en tous cas, jusqu’à hier soir). Et pourtant, un vaudeville d’été avec Gilbert Melki et Jean-Marc Barr, et de savoureuses scènes de douche, ça vaut bien une baignoire pour deux (même si quand * attention spoiler comme ils disent * ils se roulent une pelle, tu reste un peu songeuse par tant d’implication).

Pour les garçons, y’a aussi Valeria Bruni Tedeschi, qui a quand même plus de charme que son osseuse et refaite frangine, toujours un peu décalée, à côté de ses pompes, et qui dégage une sensualité assez étonnante.

Ci-dessous, le final du film, à l’image du film, un peu perché, mais bien rafraîchissant.


Final Crustacés et coquillages
Vidéo envoyée par yann697

Mon phallus de substitution & moi

Contrairement à ce que pourrait laisser croire ce titre honteusement agicheur, je ne vais pas vous faire une énième revue de mes jouets à vocation sexuelle, puisque de ce côté, rien de neuf sous le soleil, je me sers toujours des mêmes (mais c’est mon anniversaire le 12 avril, je dis ça, je dis rien …., un petit cône, ou un petit Ohmibod, ne seraient pas pour me déplaire).

Nan, s’il y a une chose qui tend souvent à me faire croire que j’ai une b… entre les jambes, c’est de conduire. Tous ceux qui m’ont vue en action, et qui serrent encore les fesses rien qu’à l’évocation de ces moments où ils ont cru leur dernière heure venue, vous le diront, au volant, je ne suis plus moi-même. C’est un article, toujours drôle et bien documenté, de Baptiste Coulmont, « Virilisme et automobile« , qui m’a fait penser à cette transformation, assez peu subtile, de ma personne au contact d’un volant.

C’est simple, dès que je suis derrière un volant, je perds tout sens de la mesure. De la jeune fille (femme, allez, va bien falloir que je l’accepte) raffinée et distinguée que je suis au quotidien (si si, raffinée et distinguée, c’est tout moi), je me transforme dans une caricature de beauf’. En vrai, il ne me manque que le protège-siège masseur à bouboules en bois : agressivité mal contrôlée, noms d’oiseaux pour tous les pauvres hères qui ne démarrent pas au quart de tour quand le feu passe au vert (« alleeez on se sort les doigts du c… bordel« ), et je ne parle même pas des mamies égarées avec leur caddie hors les clous (« ‘taaaain, keks’elle fout là la mamie, euthanasie pour les vieux hors passage piéton« ), ou des rêveurs, qui ne se rendent pas compte qu’en traversant le nez en l’air, devant mon bolide, ils réduisent de 50% leur espérance de vie dans la minute qui suit.

J’ose à peine brosser le tableau de ma conduite proprement dite, acquise au fil d’un apprentissage douloureux (3 tentatives, la 4ème était la bonne, et 65 heures de conduite), qui m’a forgé l’opinion, certes un peu basse de plafond, mais bien ancrée, que vu comme j’en ai bavé pour avoir ce Pxxxxx de Permis de conduire, maintenant que je l’ai, faudrait voir à pas me faire chier. En effet, suite à des débuts laborieux (je passais à grand peine la 4ème sur le périph après 25 heures de conduite), l’auto-école (à qui mes parents ont eu l’immense bonheur de lâcher 12.500 FF, cadeau des 18 ans le plus cher de sa génération) a confié mon sort à un moniteur qui a expérimenté sur moi l’apprentissage de la « conduite dynamique« . Méthode grâce à laquelle je conduis très très bien en tension permanente, la règle étant d’être toujours au taquet des rapports du véhicule et des limitations de vitesse. Ca m’a permis de dépasser mon appréhension de la route, mais c’est moyennement sécurisant pour mes passagers, je l’admets bien volontiers.

D’ailleurs, à cet égard, les disputes les plus homériques entre l’Epoux et moi se déroulent souvent dans l’habitacle d’une voiture. Quand je conduis, il roule des yeux effarés et craintifs, me sommant régulièrement de lever le pied (alors que c’est MON accélérateur). Quand c’est lui qui est au volant, je le tance pour sa conduite à mon goût trop tiède (c’est le Bayrou du volant ce gars, sérieux). C’est l’année dernière, au cours d’un voyage en Sicile, où je m’accomodais particulièrement bien du mode de conduite (tout le monde conduit n’importe comment, trop vite, en ne respectant AUCUNE règle du code de la route, surtout pas les lignes blanches et les stop, et où les scooters sont des vrais dangers), que l’Epoux a hérité du surnom de « Pépé la Rayure », et moi de celui de « Mémé la Casse ». Parce que c’est vrai, quand ça passe pas, ben souvent, ça casse ….

Tout ça pour dire que j’ai bien ri, quand j’ai vu ces ricains (sont malades) qui customisent leurs grosses bagnoles (trucks) avec des paires de roubignoles (nuts), avec ce slogan, « Does your truck have balls ? ». Moi j’ai pas de gros truck, je suis même particulièrement bridée par le fait que notre véhicule familial soit doté d’une boîte auto (ça n’a aucune reprise ces bagnoles, et on peut pas jouer avec le levier de vitesses, c’est une vraie frustration). Mais quand je suis au volant, pas besoin de petites balloches qui pendouillent à l’arrière, je me sens comme un mec, un vrai, avé la moustache et tout et tout ….

Une nuit avec Dieu tout puissant

Bruce tout puissant, avec Jim Carrey. Ce film a été largement sous-estimé. La scène d’amour est assez extraordinaire dans son genre. Oui je pense bien qu’une nuit avec Dieu, ça pourrait ressembler à ça …. A vous d’imaginer la suite.

PS : bon, je vous l’accorde, Jim en shorty, ça fait pas non plus forcément monter au plafond à priori. Mais c’est plutôt au niveau des doigts que ça a l’air sympa … Que Dieu bénisse les hommes qui savent correctement se servir de leurs dix doigts.

Amen 🙂

Madonna chez H&M

Les soldes sont terminées (j’ai été particulièrement sage cette année), on va pouvoir retourner chez H&M (ouéééé). Oui parce que chez H&M, pendant les soldes, ils prennent un malin plaisir à essayer de nous fourguer leurs invendus ousbèkes et moldaves, années 1987 et 1991, et ça me hérisse le poil. Même avec 70% de réduction.

Au mois de mars (c’est imminent !), sort la collection M by Madonna pour H&M. Je nourrissais quelques inquiétudes, dans la mesure où la seule pièce qu’on avait eu entre les mains estampillée Madonna, c’était un survêt blanc en matière acrylique fort peu convaincant (qui porte des survêts ? c’est une autre question, en dehors des minettes qui essayent de jouer les passe-murailles dans nos riantes banlieues).

Les quelques pièces que j’ai pu voir en photo ont l’air fort sympathiques, bien que je craigne qu’elles ne soient pas forcément adaptées à mon genre de beauté (tout à l’air hyper moulant quoi !). Mais bon on peut habituellement pas taxer H&M de travailler pour les maigrichones, donc je garde espoir. J’aime bien la robe noir à liseret blanc, très beau décolleté.

Et pour fêter l’arrivée du ouikende, mon morceau préféré du dernier album de la Madonne (pas de clip pour le moment, c’est un camaïeu de son DVD), Push.

Comment j’ai pu oublier de le mettre dans la baignoire, lui ….

Après plus de 200 baignoires, je m’y perds un peu, mais lui, là, comment ai-je pu l’oublier, Marc Lavoine.

Des Yeux revolver (oui, même les yeux revolver c’était bien, farpaitement), en passant par Le parking des anges, raaah, que des tubes, avec son regard de tombeur (suis même allée voir « Le coeur des hommes« , daube intersidérale, rien que pour lui). Et surtout, surtout, des duos féminins, toujours touchants, justes. J’en aime surtout deux, celui avec Catherine Ringer, et celui avec Souad Massi. D’ailleurs, si vous ne connaissez pas cette dernière, je vous la recommande chaudement, c’est une artiste d’origine algérienne, qui fait de très belles choses. En concert, elle est très touchante. Mais moins que Maaaarc.

Bon, allez, on se fait la totale ce soir …. (dommage que le clip avec Catherine Ringer soit mochissime)

Les yeux revolver

Le parking des anges

Le duo avec Catherine Ringer

Le duo avec Souad Massi


Marc Lavoine & Souad Massi "Paris"
Vidéo envoyée par shakura

La baignoire de l’Epoux

L’Epoux m’envoie une vidéo, en me disant « Tiens regarde, c’est pour ta baignoire« .

C’est l’intention qui compte hein, c’est tout mignon, y’a des chiards dans tous les sens, des bebêtes, mais des fois, je me demande s’il lit vraiment mon blog …. Allez, on dira que c’est parce que c’est mercredi, c’est le jour des chnis n’enfants. Sinon, pour ceux qui veulent m’envoyer des VRAIS morceaux de barbaque sympas pour la baignoire, mon mail est quelque part dans la colonne de droite ! (avé des poils siouplé, merci)


la baignoire de l’Epoux
Vidéo envoyée par sasalaloute

Harry et la sensibilité chromatique des enfants de moins de 10 ans

Alors que je zappais tranquillement hier, une image sublime subliminale m’a fait revenir sur mes pas : raaaaah, pourquoi personne ne m’avait dit que pendant les vacances scolaires Harry Roselmack prenait la place de PDDA ????

Comment ça tout le monde le sait ?

Ces salauds de TF1 ont trouvé le moyen de me faire baver regarder les infos sur leur chaîne, je ne suis qu’une ménagère de moins de 50 ans bien faible, cet aveu me coûte, mais c’est indéniable. Je vais vous copier les photos qui sont passées de lui en short de bain dans Voici, du petit Harry, et on verra si vous ne tombez pas du fauteil non plus … A quand Bruce Toussaint pour remplacer Jean-Pierre Pernault pendant ses vacances (oui je trouve Bruce charmant, avec son air de Teddy Bear).

Sinon, hier, soirée téle looze complète, j’ai aussi découvert une émission de M6, D&CO, une semaine pour tout changer, animé par le clone blond de Laurence Boccolini (gros nénés et grande gueule). Bon, en fait j’ai pas décollé de l’écran, j’avoue (chui vraiment fatiguée en ce moment). Belle démonstration de la vision sarkozyenne du travail : ils font bosser les gars du bâtiment comme des esclaves, jour et nuit, pendant une semaine, pour rénover une maison du sol au plafond, et ils s’en vantent …

On a largement débattu entre pouffes des choix design / déco parfois contestables de la mère Valérie Damidot : très (trop) chargé en fanfreluches et breloques, systématismes déco du type un mur fushia / chocolat / prune / rouge dans chaque pièces, goût prononcé pour les lustres, etc. On se croirait trop souvent dans les décors témoins d’IKEA. Un truc aussi qui m’a fait halluciner : le petit Mathis (c’est quoi ce prénom ?), 7 ans à tout casser, réclame (et obtient) une chambre aux couleurs anis & turquoise. Ou je connais rien aux gamins (oui je connais rien aux gamins d’accord), ou ça me paraît complètement improbable qu’un nain sache ce que sont ces couleurs ? Et qu’il pense à les assortir pour la déco de sa piaule. Moi à 7 ans, j’aurais demandé la reconstitution de l’écurie de Mon Petit Poney, et mon frère aurait exigé lui la reconstitution de l’antre de Batman & Robin, ou tout bleu et rouge pour faire comme Spiderman … Plus crédible nan ?

Deux hypothèses échaffaudées (on est dans l’analyse sociétale de profondeur à midi chez nous) :

1. Mathis va pas tarder à nous faire son coming out, une telle sensibilité chromatique me paraissant très surprenante de la part d’un homme, surtout quand il a moins de 10 ans, 20 ans, 30 ans. Bon j’avoue, c’est moi qui ait soumis cette possibilité. Comment ça c’est un cliché ? Que des gars me fassent parvenir une photo de leur piaule d’enfant ou d’ado chez leurs géniteurs, et on en reparle ensuite …

2. Mathis a été sur-brieffé par sa mère, qui lui a dit « surtout chéri, dis bien que tu adores l’anis et le turquoise, hein ! ». Et dans ce cas, c’est vraiment pas gentil de brider les élans créatifs des petits.

Toujours est-il que je ne sais pas si je confierais le domicile conjugal à Valérie moi (bien que 122.000 euros de travaux à l’oeil …).