De chouettes sorties ciné en couple en perspective

Se mettre d’accord pour voir un film avec l’Epoux relève de la gageure. Les négociations de l’Uruguay Round pour l’OMC, à côté, sérieux, c’est de petite bière. Ca négocie, ça mégote, « oui la dernière fois tu m’as emmené voir une daube (« Une nuit au musée », me suis endormie), c’est à moi de choisir« , « ah mais moi aussi je me suis fait chier la dernière fois » (« Le grand appartemment », alors qu’il a pu voir la Casta en nu intégral, le difficile). Bref, on finit toujours par aller voir des films qui font l’objet d’un certain consensus mou entre nous : aucun des deux n’est fan, mais personne n’y est complètement hostile. Je me garderais de faire ici un parrallèle avec le vote Bayrou, mais ça me démange bien quand même.

Là par contre, M’zlle Valérie m’a envoyé deux bandes annonces de prochaines sorties, qui je le sens, vont mettre tout le monde d’accord : c’est bête, drôle et méchant, et ça se moque du sport et de leurs pratiquants intégristes. Et ça on aime, beaucoup. Un sur le ping pong, « Balls of fury » (avec un Christopher Walken qui m’a l’air en grande forme, l’autre sur le patin à glace, « Blades of glory« , dont le personnage principal m’a l’air bien inspiré de notre Candeloro national. Genre « Dodge Ball« , magnifique nazerie. Seule surprise, et déception, Ben Stiller et Owen Wilson ne sont dans aucun des deux.

J’ai une légère préfèrence pour celui sur le patin à glace ….

Trailer « Balls of fury »

Trailer « Blades of glory »

Ce qui me fait rire, et ce qui me séduit

Le sens de l’humour, on ne peut pas dire que ce soit universellement partagé. Et ce qui choque certains, fait hurler de rire d’autres. Par exemple, quand j’ai découvert cet extrait d’un film de boules des années 70′ sur le blog de Matoo (pour les connaisseurs, « Maîtresses très particulières », de Claude Bernard-Aubert, 1979), ben moi, j’ai ri, mais alors ri, j’en suis tombée du lit. Je me repasse la réplique, encore et encore, et je trouve toujours ça aussi bon.


comment séduire une femme
Vidéo envoyée par sasalaloute

Ca dit à peu près  » En ce moment , je parierai que tu t’imagine deja que tu suces ma bite au rythme des coups de fouet de mes couilles sur ta gueule « . Elle est pas terrible cette réplique ? Bon, le coup du tampax après, moins bon, je vous l’accorde.

Le rire pour moi, c’est comme la séduction, plus c’est gros (je parle de la méthode de séduction hein, pas d’autre chose), plus ça me ravit. De la à dire que celui qui me sort la même réplique pour me draguer il emporte le pompon, faut pas pousser. Mais les gars qui osent, qui y vont carrément, avec leurs c… sur la table, je trouve que c’est toujours la preuve d’une certaine bravoure, ça force le respect, quand on sait combien les rapports hommes / femmes aujourd’hui sont policés par Meetic et autres conventions de drague merdiques.

L’Epoux, le jour où il m’a rencontrée, il m’a dit, en me regardant droit dans les yeux, « Toi je vais tout te faire, et même rentrer par la cheminée« . Et bien le soir même, j’étais conquise. Alors je dis pas qu’on fonctionne toutes pareil, mais messieurs, osez !

Un concours pour faire gagner mes lecteurs

Bon, alors j’ai reçu un mail d’Arnaud qui me propose de faire gagner mes lecteurs (ou ça des lecteurs, nan je déconne, partez pas les gens). Ce qu’Arnaud ignore probablement, c’est que je suis un peu une loozeuse dans la gestion des concours : quand j’en organise, la participation frôle le néant, et quand je participe, je suis jamais foutue de gagner. Mais comme Arnaud est gentil, qu’il a un joli sourire (j’espère que je suis pas en train de dire une grosse connerie, et de confondre avec quelqu’un d’autre, à priori je l’ai croisé à Paris Blogue-t-il, il s’est présenté en me disant – avec son joli sourire donc – que c’était lui qui mettait en ligne les photos du Safari Urbain, encore pour Samsung justement), et ben je vais lui faire plaisir.

Alors là normalement voici la bannière.

Vous pouvez gagner un lecteur K3 tous les jours (je crois que c’est comme un Ipod, mais en différent). La bannière doit vous conduire sur une page, brandée « Une baignoire et des ronds dans l’eau et Samsung » (c’est la classe internationale ça non ?), avec un jeu type bonto : « retrouve derrière quelle icône se cache le K3 » (et ne me demandez pas ce qu’est un jeu bonto, j’en ai pas la moindre idée). Ceux qui trouvent pourront s’inscrire au tirage au sort journalier leur permettant de gagner un K3. Le jeu s’étalera sur une période de 15 jours du vendredi 02 mars au vendredi 16 mars 2007 inclus (aaah merde c’est commencé depuis vendredi, mais c’est pas trop tard).

Comme bien entendu, une fois de plus, personne ne va rien gagner par mon entregent, je m’engage, dans le cas où quelqu’un gagne en passant par ici, à lui dédicacer une photo de moi (avec ou sans mes fabuleux nénés, au choix). ‘Tain, devrais me reconvertir dans le buzz moi (quoique, suis un peu mono produit).

Ma mère et ses dons de marabout (quand ils fonctionnent)

Ca fait toujours rire quand j’explique que la famille de ma mère est issue d’une longue lignée kabyle de marabouts. Et pourtant y’a pas de quoi (rire). 1. parce que les familles de marabouts sont extrêmement puissantes et respectées dans les villages (alors maintenant, faudrait voir à me causer meilleur). 2. parce que les dons de double vue qui en résultent, et dûment éprouvés chez ma mère, foutent notre fratrie régulièrement dans le caca. Quand on était petits, on n’arrivait jamais à rien lui cacher, à notre reine-mère. Pas un prélèvement dans le porte-monnaie qui lui échappe, pas un biscuit chipé, pas un paquet de chips acheté en loucédé au magasin, un vrai drame pour les morfales sous surveillance diététique maternelle que nous étions.

Pourtant, au fil des années, une (grosse) cachotterie a toujours échappé à ses dons divinatoires, mon addiction au sexe anal au tabac. En 15 ans de tabagie, une seule fois, au lycée, elle m’a trouvée avec une clope à la main. J’avais alors réussi à lui faire croire que je tenais la cigarette pour une amie (qui elle même avait une cigarette allumée au bec, mais passons). En dehors de cela, et alors que mon frère et ma soeur s’étaient fait démasqués à plusieurs reprises, je restais impunie. Mais c’était sous-estimer la puissance du maraboutisme familial.

La semaine dernière, une collègue me demande si je veux bien témoigner devant caméra (M6 Lyon), pour raconter comment, depuis l’interdiction de fumer dans les locaux de mon entreprise (comme partout ailleurs en France), j’ai décidé d’arrêter de fumer. Vi, parce que figurez vous que je suis plus feignasse que fumeuse, et dégringoler 29 étages pour tirer sur ma clope dans le froid et le vent, très peu pour moi (tout ça pour dire que j’ai arrêté de fumer, et j’emmerde personne avec ça). Donc, j’accepte de témoigner (cet édifiant reportage est là, un grand moment de télévision, je fais mon apparition autour de la 2ème minute, c’est le 3ème reportage), tout en confiant à la cantonnade que tout de même, ça serait con, maintenant que j’ai arrêté de fumer, que mes parents tombent sur le reportage en direct.

Je te le donne dans le mile émile, le soir de la diffusion, je reçois un message sur ma boîte vocale, de la reine-mère, hilare « Raaah, Sabrina, avec ton père, on s’est fait pipi de rire dessus en regardant la télé, on vient d’apprendre que tu avais arrêté de fumer, ah ah ah. Bon sinon tu es très bien à l’écran, mais faut pas compenser par la nourriture hein. » (Encore un gloussement plein de satisfaction – genre à moi on peut rien me cacher). « Quand je pense que ça fait au moins un mois que j’avais pas regardé M6, hiiiiiii ». Snif. Sachant que dans le même temps, cette délatrice (Papon ne l’aurait pas renié) a envoyé un texto à ma soeur (avec qui j’étais ce soir là) pour lui dire « On vient d’apprendre avec Papa que ta soeur a arrêté de fumer sur M6« . Ma mère qui sait à peine consulter sa messagerie, elle prend la peine de tapoter un texto …

Ce qui nous a encore donné l’occasion, à ma soeur et moi, d’admirer, impuissantes et fatalistes, les talents de double vue de la reine-mère.

Epilogue : comme je suis trop orgueilleuse pour admettre que je me suis faite piéger par ma maraboutesse de mère, je lui ai tout de même soutenu que ce témoignage était un fake, pour dépanner une copine pigiste en mal de clients. Oui, oui, j’en ai bien conscience, à presque 29 ans, mentir à sa mère, c’est pathétique … Mais moi aussi je peux tenter de marabouter les marabouts, nan ?

Humour à l’algérienne (à la kabyle, pour être plus précise)

Si vous ne le connaissez pas, et que vous avez envie de savoir un peu ce qu’est l’humour en Algérie (si si, ça existe), mélange bien particulier d’auto-dérision et de fatalisme, il faut écouter les sketches de Fellag, humoriste kabyle (de par chez moi d’ailleurs), exilé en France du fait de son « activisme » humoristique. Alors une petite sélection, sur ses trois derniers spectacles. Bon, des fois y’a des passages qui mélangent de l’algérois et du kabyle, mais ça reste compréhensible pour les petits blancs je pense 🙂

Son ancien spectacle « Djurdjurassic Bled« , un sketche sur les relations franco-algériennes ….


-Fellag- le grand terg central
Vidéo envoyée par LaRbA_nAiT_iRaThEn

Un sketche sur les histoires d’amour à l’algérienne, l’histoire de Djamel, dans le spectacle « Un bateau pour l’Australie » ….


Fellag – lhistore de djamel
Vidéo envoyée par bob_16

Et enfin, un sketche de son dernier spectacle « Le dernier chameau« , un sketche sur les filles ….


Fellag-les-filles–+++–
Vidéo envoyée par messa60

Un candidat à la Nouvelle Star pour la baignoire

Je suis certaine qu’il n’a échappé à l’oeil égrillard de personne lui. Ilyes, 25 ans, casting de Marseille. Raaaah lovely. Allez, on se dit qu’on aura au moins un beau gosse par émission à se mettre sous la dent pour la baignoire ? Pour la première, une petite hésitation avec Vincent, le charmant black de Rennes (décidemment, l’atout guitarre), mais naaaan, Ilyes, avec sa gratte et sa voix, l’est mieux non ?

Sinon, le plus impressionant vocalement (et je m’y connais hein), c’était le sosie de Israel Kamakawiwo’ole (le gros tahitien avec son tout petit kuyulélé, qui a fait une super reprise de « Somewhere over the Rainbow« ), Joseph, qui fait des trucs incroyables avec sa bouche (4 voix sons différents en même temps, l’hallu, rien de sexuel).