De l’éducation sexuelle par la pornographie, bonjour les dégats

Hier soir, j’ai emmené l’ami Marco voir « Destricted« , collage de 7 courts métrages ayant pour ambition de traiter de la pornographie sur un mode cinématographique. Comme souvent dans ce cas, c’est un peu inégal. Certains mini films sont insignifiants, peu créatifs. D’autres sont limites gerbi leur approche minérale du sexe, notamment le 1er : « C’est quoi cette limace noire qui pousse là en gros plan ? » – « Ben un sexe d’homme en érection pardit ! » – « T’es sûre ? » – « Ben oui mon gars » – « Beuaaaah » – « Rooh moi aussi je disais ça à mes débuts, mais on s’y fait tu sais, ça se voit que toi personne ne t’en mets jamais une sur le nez hein …. »

Le seul fait par une femme, sur la sexualité des balkans, est assez drôle (notamment quand 12 gars ensemencent de concert un lopin de terre). Globalement, on a pas l’habitude de voir des pénétrations et autres éjaculations faciales en écran 4 par 3, c’est assez impressionant visuellement, mais pas forcément super excitant (mais je ne suis qu’une fâmme).

Deux sortent du lot. Celui de Larry Clark, qui comme d’habitude excelle dans le filmage d’ados, ici auditionnés pour tourner un film porno, avec une vraie actrice. Le constat est assez atterant. Tous expliquent comment ils ont construit leur sexualité autour de la pornographie. Ils aiment le sexe avec violences, tirer les filles par les cheveux, leur éjaculer sur le ventre ou le visage, les « forcer ». Le rêve de celui qui est au final sélectionné : la sodomie. On le voit accomplir son fantasme, avec une actrice qu’il a choisi volontairement âgée de 20 ans de plus que lui (le rapport à la mère ?). Il en ressort déboussolé, déçu et transformé. Hé oui, le passage à l’acte, c’est pas toujours le grand glam’ …. Je vous passe les détails, qui ne sont pas épargnés aux spectateurs (mais ça a bien fait rire la salle).

Ensuite, last but not least, Gaspard Noé, avec « We fuck alone », et Katsumi dans le film, consacré à la masturbation, comme son nom l’indique. Comme d’habitude, il filme en syncopé, jusqu’à la nausée. Un genre en soi … Bref, une curiosité, mais je conseille d’avoir diné léger avant, et d’avoir l’esprit ouvert et détendu ….

La bande annonce.

Edit de lundi soir : l’avis de mon compagnon pour la soirée, Marco, il a pas été emballé on dirait …. Si ça se trouve j’ai perdu un pote !

Promesse électorale tenue – attention à la durée limitée

Chose promise, chose due, voici à 20 heures pétantes de quoi réveiller l’entre deux tours. Pour des raisons évidentes, cette promesse sera affichée pendant un temps limité. N’en profitez pas pour éditer des posters dans l’intervalle. Bien entendu, à la question qui arrivera au bord de vos lèvres ébahies à la découverte de ces clichés dignes de la campagne de Cindy Lee la candidate du plaisir, la réponse est « Oui ».
Continuer la lecture de Promesse électorale tenue – attention à la durée

limitée

Ségo & moi

Enfin, pas vraiment un tête à tête, puisque semble-t-il, nous étions 20.000 velus et velues à Eurexpo hier vendredi 27 avril. Ce qui dans une ville de droite comme Lyon, est plutôt honorable. Tous les pontes régionaux étaient de la partie, Gégé Collomb notre maire tout mou mais qui met en oeuvre quelques beaux projets urbains, Nadja Belkacem, jeune espoir socialiste qui s’incruste partout en ce moment, Queyranne, mon prof en « politique de la ville » à Sciences Po et accessoirement président du Conseil Régional, Martine Davy. Pi le Montebourg, le DSK en intro live et Prodi en vidéo.

Figurez vous que c’était le 1er vrai meeting auquel j’assistais dans le cadre d’une élection présidentielle. Mieux vaut tard que jamais. Toujours est-il que j’ai été agréablement surprise par l’ambiance. Détendue, familiale, bigarée et surtout diversifiée. J’avais peur qu’on se retrouve entre représentants bon teint de la gauche caviar un peu molle. Ben non, des jeunes, beaucoup, des familles avec des enfants, des vieux, des militants, des centristes (si si si), vraiment de tout.

Quand à Ségo, elle m’a aussi surprise. Certes, ce n’est pas une show-girl ou un grand tribun, elle est un peu engoncée, un peu raide, sa voix ne porte pas assez (ou alors mauvais réglage des micros), elle se casse et s’éraille parfois en fin de phrase, mais la femme est dynamique, convaincue et convaincante. Elle y croit, et surtout, elle a des accents sincères. Rien à voir avec la cata médiatique de dimanche dernier.

Quelques images pour vous restituer l’ambiance …


Sego meeting lyon 1
Vidéo envoyée par sasalaloute


Sego meeting lyon2
Vidéo envoyée par sasalaloute

Par contre, je vous confirme un point, qu’est ce que les chansons de campagne peuvent être nazes ! Je vote pour la pendaison du blaireau qui a pondu celle de Ségo. Comme disent les jeunes socialistes du 15ème, un douteux mélange de Bob Sinclair et des Musclés. C’est exactement ça …

Sinon, petite anecdote de campagne ce matin, sur le marché de la place Jean Macé ce matin (enfin ce midi), j’ai vu des militants sarkozistes se faire proprement jeter du marché par plusieurs personnes (dont une petite vieille, qui m’avait l’air bien motivée pour assomer les malotrus avec sa botte de poireaux). Motif : ils distribuaient leurs tracts aux …. enfants, surtout quand les parents déclinaient. Les gens les ont jeté. lLes militants, et leurs tracts. Aaaah, qu’il est doux de vivre dans cet arrondissement (le 7ème) où la droite ne tracte pas tranquille ….

Deux liens qu’ils sont bien mais qu’ils ont rien à voir

Avant de refaire un post dans la soirée pour vous raconter le meeting de Ségo in vivo, deux liens pour le vendredi après midi.

:: Un site / ouvrage qu’il est bien, sur un sujet passionant et peu exploré (enfin, ça dépend par qui), la masturbation féminine. Des témoignages éclairants, recueillis par un homme, avec de jolis cliches en N & B. A découvrir pour celles qui parfois assument assez mal cette pratique pourtant parfois salvatrice et souvent salutaire. De la part d’une pratiquante convaincue.

:: Le lien vers l’anti spam pour Dotclear qui m’a permis d’éradiquer (pour l’instant) le spamming de commentaires. Comme le titre l’indique, c’est hyper simple, si on suit les indications, alors que pourtant il faut modifier les lignes de codes de plusieurs pages php. Et que cela demande tout de même un certain doigté (c’était juste pour reboucler en finesse sur le lien du dessus).

Sinon, pour répondre aux commentaires sur le post précédent :

@ Valeri : tu sors !

@ Mammilou : ouèlcome !

@ Yann : non, je fais plutôt dans le cul …. turel normalement (à moins que tout cela ne soit qu’un immonde traquenard)

@ Emmanuel : fais péter le CV avec photo dans baignoire, j’examine toute candidature motivée et sérieuse

@ Alain : idem que pour Emmanuel, même si Sarkophile (on est ouvert d’esprit à gauche tu sais)

@ Flora : Merci !

Message à vocation informative – Note flash – Gestion de l’urgence

Ereintée par la masse de taff dans tous les sens, et pas vraiment soutenue par une stagiaire qui pour tant se prend pour une déesse du conseil (en moins de 2 mois de stage, merci Sciences Po Paris …),

Epuisée par la campagne électorale (convaincre les 76% de sarkoboys & girls du bureau de ne pas commettre l’irréparable, ce n’est pas une sinécure),

Horrifiée par la nouvelle prestation calamiteuse de Soma (ouf, on a quand même réussi à se débarasser de Cannelle, toujours ça de pris),

Mais subjuguée par le corps d’athlète imberbe d’Alex, qui a interprété quasi torse-nu une chanson mollassone de Noah (aka Monsieur Sloggy), arffff, un rayon de soleil ce garçon, dommage qu’il ait des yeux aussi expressifs qu’un hareng saur ….

… Combien je regrette de ne pas avoir le temps de m’étendre sur tous ces thèmes !

Mais j’en garde un peu sous le pied tout de même.

:: Vendredi soir meeting de Ségo,

:: WE séance shooting pour ma promesse de premier tour (j’ai pas encore le photographe, mais on va s’arranger),

:: Mercredi soir participation à une émission de tévé normalement (faut que je fasse des fiches les enfants, ça va me rappeler l’école),

Bref, tout ça pour dire que quelques récits circonstanciés ne manqueront pas de suivre. Inch’allah.

A très vite les jeunes ….

A la demande générale ….

Enfin surtout pour qu’une certaine Karine H. arrête de me harceler, une baignoire pour l’animateur préféré des donzelles, j’ai nommé Frédéric Taddéi.

En ce qui me concerne, je l’appréciais bien derrière la caméra, quand il tremblotait devant des paires de fesses exhibées nuitamment dans Paris Dernière au son de musiques syncopées. En bonne provinciale, je pouvais m’extasier sur les folles nuits de Paris (toujours visible sur Paris Première, mais c’est plus comme avant). Certes, depuis j’ai vécu 2 ans à Paris, et j’ai appris à mes dépends que tout le monde ne partouzait pas avec Asia Argento dans les Catacombes pendant que David Guetta mixait avec des osselets (à moins que ce ne soit le contraire). Quelle déception, quelle amertume …

Depuis lors, grâce à « D’Art d’Art » et à sa quotidienne sur France 3 « Ce soir (ou jamais !) » on a découvert son côté pile, au Frédéric, et ma foi l’endroit vaut bien l’envers. Petit sourire fripon qu’il a, l’air toujours un désabusé, genre je suis là avec vous, mais je me fais un peu chier …

Et sinon, Taddéi, qui décidemment aime bien être derrière la caméra pour reluquer les minettes, il fait des clips. Enfin du moins celui-ci, de Jérôme Attal (inconnu au bataillon, mais je ne suis pas une référence), avec « Comme elle se donne« . En l’occurrence, ici, celles qui se donnent, ce sont Vahina Giocante (la blonde) et Marie Denarnaud (la brune, vue dans « Les corps impatients »). Un hédoniste le garçon. Ca valait bien une baignoire !

En parlant de nénés ….

Pendant que le monde entier la blogosphère mes 8,6 lecteurs quotidiens (bande de cochons, je peux savoir pourquoi vous étiez plus de 2.000 par ici un certain vendredi 20 avril ?) ne bruisse que d’une question cruciale « mais quand tiendra-t-elle ses promesses ? », ELLE commet un article absolument incroyable. Sérieux, sont graves là-dedans parfois.

Dans les pages société du numéro du 23 avril, un article « de fond » sur ces américaines qui se mettent aux enchères sur un site pour se faire payer des faux seins. Le site s’appelle « my free implants » et permet à des planches à pain, ou de simples mécontentes (puisque certains affichent avant opération un bon 90 C, les pinailleuses), de demander à des gentils donateurs de financer leur opération mammaire. Sur le coup, je me suis dit, « tiens c’est rigolo comme démarche ». Je me demandais même si ça pouvait rentrer dans le cadre d’un dégrèvement fiscal au titre de contribution à des oeuvres caritatives et humanitaires.

Là où ça devient nettement moins drôle, c’est évidemment quand on rentre dans le détail de « l’opération humanitaire ». Car les gentils donateurs sont loin d’être complétement altruistes avec ces filles en mal de reconnaissance mammaire. Au contraire, la journaliste nous expose clairement que pour ramasser le pécule assez conséquent que représente une telle opération (il faut entre 3 et 6.000 patates américaines), mobiliser l’attention (et le portemonnaie) des pygmalions demande un minimum de sacrifices et …. de don de soi-même. Concrètement, les filles s’exposent (via le site notamment), se prennent en photo (et pas que en mode portrait), et comme de bien entendu, qui donne à en voir le plus en reçoit le plus. Certaines, les meilleures « gagneuses » (on y vient), proposent des photos individuelles, érotiques et mieux encore …. aux donateurs, de gré à gré dirons nous. Ben voyons.

Je vous épargne la tartine sur les photos avant / après, l’épanouissement subséquent pour celles qui ont pu passer au bistouri. Fondamentalement, ce qui me navre, c’est qu’à aucun moment ELLE – qui se targue de faire la promotion des néoféministes – ne s’interroge si faire commerce de son corps (qui plus est dans des postures érotiques / pornographiques), ce n’est pas une forme de prostitution. Ca doit être mon côté mère la morale qui parle. Non mais sérieux. Chuis choquée, comme dirait Toufika.

Post Scriptum : Et qu’on ne me parle pas de mes propres prestations peu vêtues. Je n’en fait pas commerce. Je suis pour le coup vraiment dans le don (moi !).

Hé ho, là, les gars, on aurait pas oublié un truc ?

Non parce que c’est vrai ça, tous éhabis qu’on était hier soir à soupirer d’aise de soulagement que la gauche soit présente au second tour des Présidentielles, on n’a pas réagi. Du moins moi. C’est la 1ère fois qu’une femme accède au duel final de ce type d’élection en France. Nous pauvres femelles qui avons le droit de vote depuis à peine plus de 60 ans. C’est pas la classe ça ? Un peu quand même non ?

(Si je faisais ma mauvaise tête, j’ajouterais qu’avec une candidate aussi peu convaincante que Ségo, si elle gagne le 2d tour, on pourra au moins s’assurer qu’il n’existe VRAIMENT plus de discriminations hommes / femmes en politique).

Le temps des femmes comme Elle dit ? Ne rêvons pas. Mais une présidentielle, c’est déjà ça.

PS : photo non contractuelle, prise au cours de la campagne. Si seulement elle avait porté un blouson de cuir et eu l’air un peu plus combative hier soir, comme elle est capable de l’être aussi, elle aurait donné tout de même un peu plus d’espoir à ses troupes …

PS 2 : je vois que je ne suis pas la seule à menacer d’enlever le bas, mais pour d’autres raisons, assez valables et moins partisanes (qui a dit moins exhibitionnistes là bas au fond ?).

Le cri d’alarme …

Ils sont bons chez Annonces Jaunes ! C’est une exclusivité qu’on me fait savoir (la Loute toujours à la pointe de l’info).

L’Epoux fait lui aussi une magnifique imitation du petit Nicolas, par contre il refuse d’être filmé pour l’instant (le goût de l’exhibition n’est pas partagé dans notre couple). Toujours est-il que c’est avec lui (l’Epoux, pas le petit Nicolas) que je prépare ma promesse électorale du 1er tour, ça arrive dans quelques jours (dès qu’on arrive à se croiser entre nos déplacements professionnels respectifs). Je n’ai qu’une parole.