David Abiker dans ta poche

Qui suit un peu ce blog sait que je suis fan, du moins légèrement groupie, de David Abiker. Et je le connais depuis longtemps par ses écrits, bien avant son apparition télévisuelle (Arrêts sur Images) puis bloguesque, puisqu’il a commis un ouvrage il y a presque 10 ans sur mon métier, « Les consultants dans les collectivités locales », un truc palpitant publié aux LGDJ.

Sans aucun rapport, son 1er essai faisant partie d’une trilogie dont j’attends le 3ème opus, « Le Musée de l’Homme« , point de vue humoristique mais affectueux sur les nouveaux rapports hommmes / femmes, sort ces jours ci en poche, je l’ai vu chez mon libraire de mes yeux.

Je suppose que ça doit être la classe d’être publié chez Folio. En tous cas c’est l’occasion de faire découvrir à un public un peu plus large (pour moins de 6 euros) un point de vue masculin plus intelligent et constructif que les diatribes atrabilaires (c’est un peu redondant ça) des chantres de l’extinction de l’homme sous le joug de la femme moderne, du type Zemmour et Soral. D’ailleurs à ce propos, je compte bientôt m’attaquer à la lecture de l’essai de Cécile Daumas, « Qui a peur du 2ème sexe ? », que j’ai découvert en participant à « Esprits Libres« . Parce que faut pas pousser Simone (de Beauvoir) dans les orties, c’est pas demain la veille que le règne des amazones arrive.

Pour lire une belle fiction à cet égard, lire « Les hommes protégés » de Robert Merle, un des meilleurs romans d’anticipation que j’ai lu.

Ayé, j’ai fini l’intermède lecture les gars, vous pouvez reviendre, je vais poster une photo de mes seins pour me rattraper. (Blague hein, blague).

2 réponses sur “David Abiker dans ta poche”

  1. Désolé pour la répétition, je suppose que tu pourras réparer mon erreur. C’est que tu as du succés, en essayant d’envoyer un message:
    MySQL Error : 1203 – User laloute has already more than ‘max_user_connections’ active connections

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.