A nous de vous faire détester le train …

Hier, j’ai eu la riche idée de renoncer à un trajet en avion (Lyon / Bruxelles), par souci d’économie pour ma petite entreprise, mais aussi parce que toutes choses égales par ailleurs (temps et argent perdu pour rallier l’aéroport notamment), je pensais gagner du temps.

C’tte blague.

C’était bien évidemment sans compter sur mon sens inné de la looze.

Je devais partir à 15 h 09 de Bruxelles, pour arriver à Lyon à 19 h 01, ce qui était déjà pas extraordinaire comme perspective, mais nettement mieux que l’avion à priori, qui me promettait un retour à 21 heures. L’idée était de pouvoir rentrer au foyer talquer le cul de l’Epoux et nourrir mon fils, ou l’inverse. Et ne pas louper le démarrage de la Nouvelle Star.

Y’a eu comme qui dirait du dérapage.

Déjà, en montant dans le train à Bruxelles, première surprise, AUCUNE prise de disponible dans les wagons. Je me voyais donc passer déjà près de 4 heures sans ordinateur sur lequel travailler. Youpi. Après avoir mendié à la voiture bar (« non madame, je ne débranche pas le micro ondes pour votre ordinateur, c’est pas possible »), après avoir essayé la prise rasoir des wécés, j’ai renoncé, après avoir toutefois envoyé une douzaine de mails urgents avec mon blackberry (quelle joie infinie de taper des messages professionnels avec un clavier digne des mini-pouces, histoire de te choper une tendinite des index avant 40 ans). Finalement, je me décide à faire une sieste (très productif à 15 heures la sieste).

Vers 16 heures, je m’ébroue, hagarde, en gare de Lille. Keskon fout là ? Ca fait bien 10 minutes que nous sommes stationnés en gare. Las, on va rester une heure à Lille. Notre rame est en panne. La SNCF décide donc d’entasser deux rames dans une. Classe. Du coup, je me retrouve dans une rame AVEC DES BORNES ELECTRIQUES dans les wagons. Yeeeepi. J’ai une heure de retard sur mon trajet (de 4 heures), mais je peux tapoter furieusement sur mon PC. Quelle joie mes enfants.

A 19 h 01, heure théorique d’arrivée à Lyon, nous sommes rendus … à Marne la Vallée, où nous sommes arrêtés depuis un moment, attendant apparemment le raccrochage d’une rame supplémentaire. Dans l’intervalle, nous nous sommes arrêtés à Charles de Gaulle, où des services de douane sont montés avec des chiens renifleurs très énervés, visiblement en recherche de substances illicites … J’échappe au reniflage, la seule drogue dont je sois détentrice étant un paquet de tic tac king size orange / citron vert (seulement deux calories par bonbon, j’ai bouloté les 100 dans les 4 heures, classe).

La perspective de voir mon fiston s’éloigne de minute en minute, et celle de rater le lancement la Nouvelle Star se confirme (oué, je sais, je sais, je suis d’une superficialité sans nom). Dans le wagon, y’a une ambiance du tonnerre. Les réflexes poujadistes de mes concitoyens ne sont jamais loin (sans compter les belges présentes qui en profitent sournoisement pour laisser entendre que le service public à la française, c’est vraiment du bullshit), et les noms d’oiseaux à l’égard « du monopole » de la SNCF fusent. Je déteste ces moments de liesse collective où ton voisin (libidineux, forcément) se sent obligé de te raconter sa life sous prétexte qu’on est dans la même galère. Tout en matant tes seins, et ce que tu fais sur ton PC pardessus ton épaule.

Breeeeeeeeeef. Nous sommes arrivés avec deux heures de retard, j’ai donc loupé le bain, le repas et le coucher de l’Héritier, ainsi que les prestations de Jules, Sian et Kristov, ce qui pour ces trois derniers m’a assez peu touché finalement (même si je me suis cruellement réjouie d’apprendre que la Chianne avait allégrement massacré « Je survivrai »). J’ai été plutôt déçue somme toute par la soirée d’hier soir, le côté « tenue de soirée » faisait pour le coup très Star Ac’, et même la favorite, Amandine, a bien failli nous faire du Nicoletta sur Brel, c’était carrémenent limite. Cédric a sauvé son slip (boxer) sur du Bashung, et continue donc de faire rêver la ménagère de moins de 50 ans, et ça, c’est le plus important !

(Note pour plus tard : écrire à la prod’ de la Nouvelle Star qu’il faut qu’ils choississent leur camp s’agissant de la valorisation des roploplos à Lio. Parce que une semaine le push up de la mort qui tue, genre j’ai les seins qui me grattent la glotte, puis la semaine suivante, les gants de toilette qui pendouillent lamentablement sous une robe cocktail ringarde, c’est pas possible ! Ca perturbe le spectateur, merde !)

(La semaine prochaine, nous porterons une attention toute particulière cette fois aux attributs mammaires de Virginie Effira, qui eux aussi semblent connaître des mutations fort étranges …)

7 réponses sur “A nous de vous faire détester le train …”

  1. Tss tss Cédric a (brillamment) chanté du Sinatra, c’est Benjamin qui a hérité du Bashung.
    Sinon totalement d’accord sur les seins de Lio 🙂 Et désolée pour tes mésaventures !!
    Signé : la ménagère de moins de 50 ans qui rêve sur Cédric 🙂

  2. Adepte forcé du Lyon Lille et retour, je te confirme que cette ligne est une catastrophe !!
    Le pire étant l’arrêt à Marne la Vallée et la montée de horde de Mickey, Minnie n’co vociférants quand tu essayes de rédiger un mémo hyper important pour ton DG.
    Sympa…

  3. Ah ben t’es passée tout près de mon nouveau chez moi ! Faudra pas que cette mésaventure ferrovière vous décourage de venir nous rendre visite chez les ch’tis, hein promis ?

  4. A peine entendu à la radio : un train parti hier vers 21h de Londres n’est toujours pas arrivé à Paris.

    Pb technique à Lille avec changement de train. Qui est lui aussi tombé en panne 🙂 Donc rechangement de train.

    En conclusion, presque 12h de trajet pour un Londres/Paris soit quasiment 6x plus que la normale !

    Finalement t’as eu du bol 🙂

  5. Technologie quand tu nous tiens…

    Sinon plus sérieusement, j’hésite du coup entre le SUPER match de foot qui verra s’opposer le FC Barça et MU et les roploplos de Miss Lio. Cruel dilemme!!!

  6. Depuis que tu as été enceinte, c’est dingue cette fixation que tu as sur tes seins et ceux des autres.
    La forme (voir Lio), qui les matte (garagiste), comment sont ils agencés (encore Lio).
    Ca viens de moi, ou d’autres personnes ont elles percutées cet interêt ????!!!!!

    Et je voie que tu vas revenir sur le même sujet, avec la jolie paire de Virginie.
    C’est de l’intoxication.

  7. Viiiiiiii c’est vrai, je fais UN PEU une fixette sur les roploplos, j’avoue …
    Je sais pas pourquoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.