L’île de la tentation – lancement ce soir !!

Chose promise, chose due, il est pas question de rater les rendez-vous culturels importants de l’été. Ce soir, l’Île de la Tentation redémarre !

C’est parti mon kiki !

Le générique démarre fort, y’en a un qui pleurniche, qu’il est en train de perdre l’amûure de sa vie, la mère de ses enfants, avé l’accent du sud …

ET LA JE VIENS DE VOIR UNE PAIRE DE FESSES MASCULINES !!

Yipiiiiiii !

Lilou & Johann, 29 et 19 ans, les cagoles marseillaises. Le Ken est croque mort de son état, mais sait s’amuser, il fait du jet ski. Le noeud dans le couple, sa jeunesse à lui, ses envies de gniards à elle.

Thomas & Marta. Un “amour idéal” depuis un an. Petite couille dans cet amour idéal, Thomas est gogo dancer, son nom de scène est Chone / Schöne / Sean (pas bien compris). Et se fait lécher les tétons par des inconnues tous les soirs, face à sa copine un poil jalouse. DECONNE. Mais un peu maso, la Marta, qui se pointe tous les soirs pour mater. Un cou de taureau, des oreilles en chou-fleur, des bras hypertrophiés, ça sent le lourd de ce côté là. Mister Schöne et Monsieur Thomas.

Lindsay & Leonard. Encore un couple qui a tout juste un an. Pas drôle, on va même pas pouvoir assister à la destruction d’un bon vieux couple. Alors pour Leo “le travail est plus important que l’amour… ” Il est donc pas jaloux. Du coup sa brésilienne s’emmerde, et veut le rendre jaloux. Grosse cochonne à l’horizon.

Alexandra & Manu. Ensemble depuis 2 ans. Couple en crise, jalousies et grosses bastons. “L’Île de la tentation est leur dernière chance” …. Fouyaya, je leur donne 48 heures.

Suite à cet exposé des candidats, je suis un poil déçue. Pas certain que y’ai du gros potentiel comme les années précédentes. Même si j’ai bon espoir avec le croque mort de 19 ans (Johann) et le gogo dancer bi-polaire (Thomas). Mais on a pas encore vu tous les tentateurs, et en générale de ce côté là y’a du lourd aussi.

Aaaaaaaaaaah les tentateurs arrivent. A nous les démonstrations de kékéttes !

J’aime voir les têtes consternées des mecs, qui réalisent (TROP TARD) la grosse boulette qu’ils ont commise, en voyant arriver les bellâtres. Y’en a qu’une qui se pourlèche déjà les babines, c’est la brésilienne. Elle est A DONF. Pour l’instant les autres minettes prennent l’air dégagé, font leurs timides …

Les tentatrices débarquent en chantant du Yelle. Aaaah, ça y est, au tour des minettes de matérialiser l’engrenage. Mais elles font les bravaches. Pi elles pleurent.

Faut dire, y’a des tentatrices qu’ont de TOUS PETITS maillots de bain. Je dis ça, je dis rien.

Bon, pas besoin d’être grand clerc pour vous donner des pronostics à peu près fiables.

strong>Lilou & Johann. La tentation va être trop forte pour le petit jeune. Tant de jolis petits culs, c’est trop pour un seul homme, qui compte tenu de l’âge moyen pour les premières relations sexuelles, doit avoir connu au mieux 3 à 4 gonzesses. Il va craquer, et sa “vieille” copine n’aura plus qu’à aller se trouver un autre géniteur.

Thomas & Marta. Marta va se bouffer le foie en imaginant son Mister Schöne faisant faire des heures supp’ à ses tétons, et ça va aller à la cata. Mais bon, Marta ma grande, quand on est un peu possessive, se maquer avec un strip teaseur, est-ce vraiment bien raisonnable. Remercie donc plutôt TF1 de t’offrir cette session de real politik et fais toi toi aussi lécher les tétons, tu verras, c’est très très sympa.

Lindsay & Leonard. Bingo, la brésilienne a le feu au bikini, et commence à scorer dès le 1er soir (et apparamment, y’a pas eu que léchage d’amyglades, si vous voyez ce que je veux dire …). Elle va se faire LYNCHER par les keupines. Tout comme Johann, elle a 18 ans, alors peut-on vraiment lui reprocher de saisir au bond cette formidable opportunité d’élargir le cercle de ses connaissances ? (et qu’on vienne pas me rappeler maintenant que j’ai rencontré l’Epoux à 18 ans. Y’avait pas l’Île de la tentation à l’époque, bordel de couille). Moi je dis non. Surtout pas pour un mec qui à 25 ans fait passer son taff avant sa relation (attend qu’il aie 40 berges …).

Alexandra & Manu. Alors eux, forcément, comme ils sont maladivement jaloux l’un vis à vis de l’autre, ils vont pas tenir le coup. L’un des deux va nécessairement plier bagage, pour venir brâaamer aux oreilles de l’être aimé, que ça y est, il a compris, l’autre est l’âaaamuuuur de sa vie, tout ça au bénéfice de …. 36 heures passées l’un sans l’autre.

On prend les paris ??

Aaah, la séance d’exhibition, “la grande parade des tentateurs”. Je me demande si la prod’ écrit certains textes.

:: Tito le cow-boy. Trop de pecs.

:: Gaelle. Une bombasse, les filles l’ont bien vu …

:: Tee-shirt rose marketeux. Booof.

:: Laurence, clone de Ophélaie. Très très très vulgaire.

:: Dan. CHOLI. Et pas trop pathétique dans le laïus.

:: Tiffany, esthéticienne ! Petit cul et gros seins.

:: Andy, le flibustier de l’amour ! AU SECOURS …

(Les tentateurs, ils kiffent tous Lindsay, l’info de sa grande ouverture a du tourner ….).

:: Ivanna. Animatrice en club. Petit démon à cornes.

:: Gabson. Gros POTENTIEL.

:: Carla adore faire des cocktails. Décolorée. Assez fade.

:: Elie, chef d’entreprise. Sous-Dubosc à la petite semaine.

:: RP dans le luxe qui nous fait dans les arts martiaux.

:: Agnès vante les arts plastiques. Mouaif.

:: William, celui a déjà tiré Lindsay. Tout petit short rouge bien rempli et déhanché obscène. Bon potentiel de JCVD de la tentation.

Merde alors, on les a pas tous vus …

Les filles ont bien daubé sur les tentatrices, et comme de bien entendu, Marta est au fond du trou. Faut dire qu’au moment de choisir une tentatrice, il a choisi la plus classieuse, la Laurence et ses cheveux façon paille brûlée.

Bon, bien évidemment, on a le droit au quart d’heure warholien de Lindsay, qui a lancé les hostilités. Elle s’avère relativement peu télégénique (et ce malgré des attributs mammaires ma foi notables, ou tout du moins notés), du fait d’une coquetterie dans l’oeil, qui fait que le droit (d’oeil), a tendance à se faire la malle sur le côté. Perturbant. Toujours est-il que le Leo est tout chaffouin, pleurniche, et finalement se met à tout casser autour de lui.

RDV la semaine prochaine. Ou pas. Certes, on sent bien que va y’avoir du sesse, mais bon, le sesse, c’est plus drôle à faire qu’à voir, surtout en gris tout floutté au travers des persiennes. Perso je préfère quand on avait un bon gros beauf parmi les candidats, de ceux qui te sortent 2 perles par minute. Je mise encore sur Mister Schöne, mais sans grand espoir.

Qu’on nous rende le Bachelor !

Et qu’Isi, Ricardo, et consorts me rejoignent IMPERATIVEMENT pour la prochaine séance hein, parce que le monologue, c’est sympa mais bon …

Nuit de l’Algérie aux Nuits de Fourvière

Dimanche soir nous avons vécu un grand moment de communion familiale ET maghrébi. Les Nuits de Fourvière recevaient pour une Nuit Algérienne deux univers musicaux très différents, mais vraiment enchanteurs. Pourtant, la soirée avait mal commencé. Il avait plu comme vache qui pisse toute la journée, nous laissant penser jusqu’à la dernière minute que la soirée serait annulée (rapport au fait que l’amphitheatre gallo romain de Fourvière, l’est dans sa configuration d’origine, donc pas couvert). L’Héritier, avant notre départ, nous avait fait une petite crise de colique, avec force hurlements anxiogènes pour les parents débutants que nous sommes. En arrivant sur le site, alors que je m’étais récompensée de ma dure journée par l’acquisition d’une petite bière ambrée, la Reine Mère s’est fendue d’une de ses remarques assassines “ah ben oui si tu bois de la bière hein, c’est pas comme ça que tu vas maigrir” (où comment se faire castrer par sa môman à 30 ans révolus).

(Petit interlude familial, à gauche mon géniteur qui plisse du nez, avec à ses côtés la Reine Mère. A droite ma chère soeurette, qu’avait fait claquer la robe traditionnelle de chez nous, et qui était bien évidemment belle comme un soleil.)

Toutefois, grâce au handicap de ma chère maman (une triple fracture de la clavicule en faisant un roulé boulé dans les escaliers de chez elle il y a 2 mois), on s’est retrouvés assis au 2ème rang, avec d’autres éclopés (petits vieux, tétraplegiques, bref, j’étais parmi les miens …) ce qui me permettait de compter les poils de nez qui dépassaient chez le bassiste. C’est dire si j’étais près.

En 1ère partie, c’était IDIR, l’idole de jeunesse de la Reine Mère et de tous les kabyles de sa génération. C’était déjà un moment rare de voir ma mère émerveillée comme une adolescente (un peu comme moi devant Elmer Foot Beat, Cédric de la Nouvelle Star ou Etienne Daho, que je vais voir vendredi aux mêmes Nuits de Fourvière). Mais surtout, il a chanté ZE chanson, celle que tout kabyle qui se respecte connaît par coeur. Et ce fut très très émotionnant de voir une grande partie de l’assistance chanter, y compris mon breton de géniteur, à qui il reste finalement de beaux restes de sa période kabyle. Pour ceusses qui ne connaissent pas, savourez.

Hop lien bicoz bug vidéo.

En 2de partie, s’est produit le rassemblement EL GUSTO, en quelque sorte le Buena Vista Social Club du bled, 40 musiciens (percutionnistes, violoncellistes, pianistes, guitaristes et joueurs de mandoline) de châabi de 60 à 90 piges, nous ont aussi délivré deux heures magiques. Naturellement, ça force le respect, ces papys (anciennes stars de la Casbah) se produire collectivement, avec autant d’énergie et de pêche. Sur scène, juifs, arabes et pied-noirs, unis et complices dans la musique, c’était vraiment un grand moment.

Tout ça s’est terminé avec une interprétation magistrale de Al raya (chais pas comment ça s’écrit), il était près d’une heure du matin. Par contre, quand mon réveil a sonné à 5 h 30 pour mon premier déplacement de la semaine, j’étais (un poil) moins fraîche … J’attends beaucoup aussi (dans un autre genre) d’Etienne Daho vendredi, dommage qu’il soit accompagné de Jane – la gadoue – Birkin (alors qu’initialement était programmée Marianne Faithfull !!).

Et maintenant, tu suces Gunthar !

Edition spéciale, pour “celle qui ne connaît pas ce sketche des Guignols” (elle se reconnaîtra), du temps où ils étaient drôles (vraiment) et Raymond encore de ce monde. Et surtout cette phrase mythique, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Comment avoir pu échapper à ce morceau d’anthologie ?

Petit bonus, Raymond Barre, nu …

Le jour où l’Epoux a failli me faire fermer mon blog

J’ai laissé passer quelques jours avant de vous narrer cette petite anecdote, car vraiment, on est passés pas loin du psychodrame, pour de vrai. Et qu’on commence tout juste à en rire (enfin surtout l’Epoux, parce que moi ça m’a fait rire tout de suite).

Le WE dernier, j’étais assise dans mon salon, à cliquer mollement, l’oeil éteint et la lippe boudeuse les titres de mon lecteur RSS. C’est triste un lecteur de flux le WE … Y’a rien à lire. A mes côtés, l’Héritier rampait et s’agitait sans bruit, super bien éveillé le samedi matin à 9 h 30, après son biberon de 6 h 45, et sa séance de papouilles entre 7 h 30 et 9 h 20. C’est fatigant le biberon de 6 h 45 ….

Il était en train de faire des moulinets avec les bras et des ciseaux avec les jambes, quand je vois l’Epoux débarquer, furibard. Il choppe l’Héritier par le fond du slop, et se barre avec, en fulminant. Il revient avec du Sopalin, pour se mettre à frotter compulsivement le parquet, tout en gueulant, “Bordeeeeeel j’en ai marre de ton putain de bloooog, je te jure je vais t’interdire l’accès à l’ordi, tu t’es même pas rendu compte que ton fils nageait dans sa merde !!!”

Ah oui tiens …..

Effectivement, par un phénomène que je m’explique assez mal, en moins de 3 minutes, l’Héritier a réussi à remplir sa couche, à la faire déborder, hors du short et du tee-shirt, jusque dans le milieu du dos, et à en étaler partout sur le parquet, tout en continuant à mouliner des bras et battre des jambes. Dingue.

Les enfants sont formidables.

Mais autant te dire qu’on est passé pas loin DU TOUT de la fin de La Loute. Pour de vrai.

Ouala. C’était juste pour vous faire frissonner à moindre prix mon lectorat chéri.

Sinon, pour les fans de caca de bébé, vous pouvez toujours aller sur les Forums de jeunes / futures mamans, elles se racontent des trucs INCROYABLES. Sans déconner, j’en ai plus appris sur la nature humaine sur les forums de Doctissimo quand j’étais enceinte qu’en 5 ans de lectures sociologiques chiantissimes (si si si, qui a lu ici EN ENTIER, La misère du monde, 1993, 947 p. réunies par Bourdieu ?).

Ingrid Betancourt libérée !

C’est pas tous les jours qu’il y a de bonnes nouvelles dans l’actualité ces temps ci …

Maintenant espérons juste qu’elle ne soit pas trop mal en point, physiquement et moralement. Et qu’accessoirement notre petit Président n’utilise pas trop l’évènement pour redorer son blason tout grisou. Surtout que si j’ai bonne mémoire, ses appels aux FARC sont restés lettre morte (ce que PPDA s’est empressé de rappeler sur l’antenne de TF1 => c’est pas beau la rancune).

Et au passage on fait un gros poutou (complètement désintéressé) à Lorenzo, le fils à Ingrid, qu’est encore jeunot, mais qui va devenir un charmant jeune homme, je n’en doute pas (tout comme l’ensemble des pédébloggueurs, qui l’ont repéré de longue date, ces saligauds ont bon goût).

Destinée

Hier, une consultante de mon équipe m’avait pris un rendez-vous aux services culturels de la Ville. Au 16 d’une rue du centre.

Arrivée sur place, toute guillerette dans ma petite robe noire (soldes ZAPA), mes escarpins neufs (soldes Lundi Bleu, j’ai les talons à vif mais qu’est ce qu’ils sont beaux) et mon attaché-case d’executive woman je me suis retrouvée face … à un SEX SHOP. Le gérant du bouge avait l’air surpris de me voir là (car je furetais autour de la boutique, en me disant que peut être y’avait une entrée d’immeuble quelque part, cachée …).

J’ai rappelé ma collaboratrice pour savoir si vraiment, les services cul-turels se trouvaient bien là. En fait non, c’était au 19 de la rue.

Quelle déception.