Mère & active …

Depuis que l’Héritier est né, beaucoup de choses ont changé. Et je ne parle pas que de la bouée ventrale qui s’est sournoisement attachée à ma personne (mais pour ça je suis passée à l’offensive, je vous en parlerai dès que j’aurais eu des résultats probants, ou que j’aurais foutu 300 euros dans le Rhône, je voudrais pas vendre la peau de graisse avant de l’avoir tuée).

Autant admettre d’emblée, mesdames et messieurs les « sans enfants », que ce n’est pas une partie de plaisir tous les jours, surtout quand on s’attache (bêtement dirons les pisse-froids) à quelques principes de base, genre :

=> j’ai pas fait un bébé toute seule, le père doit s’y coller, et si possible autant que moi, et pas seulement pour les moments Nutella. Parce que c’est dingue, mais un enfant, ça aime prendre un bain tous les jours, ça mange 4 fois par jour, ça salit plein de nippes à longueur de journée, et ça fait caca … tout le temps ! Et même si tu as le papa le plus investi de la place, il reste inévitablement moins sollicité que toi (ce sont toujours les mères que l’on appelle en cas de souci, et que lui de toutes manières, allaiter, l’a beau essayer, il y arrive pô) et moins disponible les jours ouvrés (parce qu’il Bosse, et que lui, à la différence de toi, personne ne lui accorde de droit à quitter le taff plus tôt pour gérer le post nounou).

=> bien sûr qu’il peut s’y habituer, le paw’ton, a te voir quitter le bureau tous les jours à 18 h (alors que tu décollais pas avant 19 h 30 / 20 h auparavant). Et ça, c’est possible, bien naturellement, on est pas des sauvages hein, mais on te le fait payer. Insidieusement (projets moins palpitants, montée en puissance de petites jeunes aux dents longues … et corvéables à merci, car célibataires) ou bien directement (augmentation annuelle de salaire anémique, ….).

=> évidemment qu’on peut être à la fois femme active, mère, épouse et amante. Même si en fait, tu t’endors comme une grosse loque à 22 h 47 en semaine, et à 23 h 14 le WE, sur toute surface horizontale placée à moins de 5 mètres de ta personne. Et que du coup, l’Epoux, ben il se colle derrière l’oreille.

Je ne stigmatise personne, parce que par ailleurs j’ai bien conscience de bénéficier d’un environnement privilégié, tout en ayant la capacité (et la volonté) de gueuler de faire valoir mon point de vue auprès des instances concernées, et en pouvant faire entendre ma cause. J’ai un mari / papa plus investi que la moyenne (j’en connais, en 2008, qui ne changent pas les couches de leurs gnomes), et un environnement professionnel privilégié (salaire confortable, lieu de travail à 15 minutes de chez moi, nounou à domicile une semaine sur deux, grands parents à proximité et toujours prêts et disposés à pallier les aléas du quotidien).

Pour autant, certains jours, tu en baves. Et tu en fais baver les autres (l’Epoux souvent, tiens au hasard) parce que tu n’es pas satisfaite de ces compromis, de ces situations un peu bancales, qui à force de vouloir ménager la chèvre et le chou, ne te permettent pas de t’accomplir (dans un sens holistique … J’me comprends).

Du coup, quand je découvre les témoignages qu’a réunit Gaelle, je ne suis pas consolée, mais je peux au moins me dire, « putain, c’est vraiment ze same shit pour tous« . Pas consolée mais au moins soudainement envahie par un sentiment de fraternité.

Comment font-elles ? c’est le titre du dossier. C’est ici. Et ici.

Merci à Gaelle pour le boulot !


Découvrez Somariba!

(Femme libérée en version souk, youhouuu. C’est bon ça coco.)

(Si j’ai le temps, je répondrais moi aussi aux questions.)

Pour celle qui le veulent, voici le questionnaire :

 – Quel est votre travail ?

 – Quelle est votre situation familiale ?

 – Concernant la conciliation de votre vie professionnelle et de votre vie privée, êtes-vous globalement satisfaite ou insatisfaite (avec tous les degrés intermédiaires possibles !) ?

 

– Dans l’entreprise dans laquelle vous travaillez, quels éléments vous aident à mieux concilier les 2 ou, a contrario, quels sont les éléments les plus défavorables et les plus handicapants ?

 – Avez-vous le sentiment d’avoir faire des concessions dans votre vie privée pour votre vie professionnelle ? Ou, au contraire, des concessions dans votre vie professionnelle pour votre vie privée ? si oui, lesquelles ? et les regrettez-vous ou non ?

 – Quels sont les petits « luxes » que vous vous accordez rien que pour vous et auxquels vous êtes attachées ?

7 réponses sur “Mère & active …”

  1. Je me suis toujours beaucoup occupé de mes enfants, surtout de la fille (44 ans !), car mon épouse de l’époque ne m’a presque pas laissé changer, baigner, coucher le fils (39 ans !) – elle en a convenu ultérieurement.
    Pourtant, quand il avait des problèmes, c’est vers moi qu’il se tournait, c’est moi qu’il appelait… et la fille est longtemps restée plus attachée à sa mère qu’à moi.
    Allez donc y comprendre quelque chose !

  2. et là, t’en a qu’un. Un seul, c’est un truc de bobo égoistes.
    par contre, deux… ‘tain d’sa race !!!! tu vois pas le jour, tes nuits sont à la limite de la sieste, t’enchaine les RDV avec les médecins semaine 1, puis semaine 2, parce que forcément les 2 gnomes n’ont pas choisi le même moment pour se gaver de microbes.

    Bon, je ne parle pas quand t’as une enfant différente. Là tu t’appelles « Maraton family ».

  3. merci pour les leins… ! Moi aussi, j’ai de la chance, et j’en suis consciente. Il y a des femmes qui sont tout simplement des héroïnes, mais elles ne le savent pas.

  4. Merci beaucoup pour le lien vers mon blog !
    Depuis que j’ai 3 enfants, cette question de la conciliation vie privée/vie professionnelle est devenue, comment dire ?…, importante 🙂 et au vu des témoignages, je ne suis pas la seule !
    Bonne chance à toutes et surtout n’hésitez pas à m’envoyer vos propres témoignages pour qu’ils soient mis en ligne.

  5. Alors là, je rigole : je reviens juste de me connecter sur ton blog (que j’apprécie toujours autant alors que + d’un passe sans que j’arrive à m’y arrêter), je l’avais laissé de côté pour cause d’arrivée de 3eme enfant, alors un peu que ça me parle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.