La solitude du consultant le soir au fond du TGV de 20 h 58 pour Valenciennes

Dans la série « keske j’fous là« , ce soir, Valenciennes, beau port de pêche, isn’t it ?

En fait, je dis ça, mais j’en sais encore rien, nous sommes actuellement en gare de Douai. Arrêtés. Ca fait un peu longtemps. Bah, ça pourra pas être aussi long que dimanche dernier, quand ils ont mis trois heures à dégivrer les ailes de l’avion pour Casa, me dis-je.

J’ai grignoté tout à l’heure un panini fromage, acheté Gare du Nord, car j’étais passé à l’accueil de la gare, et on m’avait confirmé que la voiture bar ne serait pas ouverte sur le trajet Paris / Valenciennes (feignasses des Wagons Lits, qui me privent de ma salade au poulet famélique mon croque monsieur anémique). Et moi, arrivant à 22 h 45 à Valenciennes, fallait bien que je me sustente avant (car j’ai l’intime conviction qu’à Valenciennes, à 22 h 45, tu peux difficilement manger dehors). J’ai donc fait ma dinette en compulsant un numéro de Public, où j’ai appris qu’une femme blanche mariée avec un homme noire avait deux fois des jumelles, à chaque fois une blanche et une noire.. C’est assez surprenant visuellement, effectivement. Mais je vois pas trop ce que ça vient foutre dans un magazine people. En fait, Public, c’est le nouveau News of the World.

Maintenant, j’attends surtout avec impatience de rejoindre ma chambre pour la nuit, réservée par les bons soins de mon agence de voyage. L’auberge du bon fermier, à Valenciennes, c’est mon gîte pour la nuit. Je n’ai même pas osé aller voir sur internet qu’est ce que c’est que cet endroit (en fait si, je viens de le faire, et je vois que je vais sans doute pas être déçue). Car la particularité des agences de voyages (du moins la mienne), j’en suis maintenant complètement persuadée, c’est de n’employer que des personnes qui elles-mêmes ne voyagent que peu, voire jamais (et pour cause, elles sont bien trop occupées à réserver les voyages des autres). Hélàs, ces personnes ont un sens pratique proche de l’amibe. Grâce auquel vous pouvez être certain que chacun de vos déplacements professionnels s’agrémentera de menus désagréments, imputables généralement à la courte vue de l’agent sus nommé.

Je ne manquerai pas de vous faire connaître mes impressions sur ce haut lieu de l’accueil valenciennois, je suis certaine que vous en vibrez d’impatience par avance (heureusement que j’ai ma carte 3-G, parce que je crains que mon auberge ne soit pas équipée d’un réseau wi-fi très performant).

Edit du lendemain : je bats ma coulpe, l’Auberge du Bon Fermier, c’est en fait un relais chateau 4 étoiles (mais aux prix relativement abordables, je le précise au cas où le contrôleur de gestion de ze feurme passerait par ici). C’est une vieille bâtisse avec beaucoup de charme, qui accueille un restaurant assez réputé dans le coin (je suis donc très déçue de ne pas avoir pu goûter au cochon de lait en broche), et quelques chambres très très chouettes. Tania t’as raison, j’avais un petit côté chatelaine sur le retour au fond de mon lit.

Enfin, la chatelaine, elle s’est endormie comme une grosse bouse, en travers du lit, après avoir cherché à allumer le poste tévé ultra moderne, pendant 14 minutes très pénibles.

Par contre, le petit déjeuner, pour un 4 étoiles, c’est un peu la misère.

Mais c’est un constat que je fais souvent : les hôtels, y’a deux trucs super important qu’ils ne soignent jamais assez, ce sont les salles de bains (trop petites, mal éclairées, toutes vertes ou jaunes, ça te donne envie de te pendre comme un VRP qui aurait pas fait son chiffre) et les petits déjeuners (expédiés, ou pire, en libre service : bordel, le matin, quand tu as la tête dans le sac, ce qui te fait plaisir quand tu es à l’hôtel, c’est te faire servir à table. Pas aller chercher toi-même tes chocapic).

(Si c’est pas de la critique chiadée et constructive ça ….)

3 réponses sur “La solitude du consultant le soir au fond du TGV de 20 h 58 pour Valenciennes”

  1. tu rigoles…avec un menu à 34€ composé de :
    Terrine régionale aux trois viandes et confiture d’oignon.
    Poularde du Nord au homard et rattes du Touquet.
    Tarte Tatin individuelle et crème fraîche
    si çà te donnes pas envie…de prendre 5 kilos…MDR

  2. rustique le bidule 😉
    je t’imagine telle la châtelaine …avec le pc dans le lit.
    on vit parfois de réels moments de solitude.

    bon qd finis tu ta grande tournée d’audit ?

  3. La tournée d’Audit Nord / Lorraine…
    Après Valenciennes : Maubeuge, Vierzon, Charleville-Mézières et Thionville.
    Puis passage par Langres et Vesoul, et retour triomphal à Lugdunum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.