Sasa meets Pingoo.

Parce que c’était lui, parce que c’était elle.

Il aime prendre les filles en photo, c’est une fille qui aime qu’on la prenne (en photo, c’est ça, y’en a deux qui suivent).

C’est chez lui, là bas.

(Youhou comme il dit.)

(Et moi je me siffle un rhum arrangé à l’orange, ramené de Maurice, à oualpé sur mon lit. La vie est belle, parfois.)

Edit : by ze way, bienvenue aux lecteurs de Pingoo ! (je dis ça, parce que mon pauvre blog n’a pas l’habitude de ces assauts nocturnes.)

20 réponses sur “Sasa meets Pingoo.”

  1. Bon bah voilà, après avoir atterrie ici par l’intermédiaire du pingoo sus-nommé, et avoir passée une bonne partie de la nuit à lire ce blog jusque loing loing dans les archives (au moins 2008), j’ai maintenant l’impression d’avoir une nouvelle copine (ou une copine en fait) et du coup, c’est décidé tu rejoins mon reader ! Youuuhouuuu ! (oué t’es émue, j’comprends, ça m’f’rait pareil à moi)

  2. Pareil, je suis fan !
    (bon, je l’étais déjà avant en fait, mais là, c’est officiel ;o)

    En tous cas, y’en as qui bronzent bien au taff, visiblement…

  3. Comment ca se fait que dés que je fais une requéte dans google sur Lyonnaise à poil je tombe sur toi ?

  4. Faudra que je me mette une perruque et que je me rase les poils ?

    Bon, sinon, comme je l’ai indiqué en commentaire chez Pingoo : je ne suis pas gentil ! Je suis une raclure qui se cache !!!

    😉

  5. « Que j’étais vraiment une fille facile, ou toi un garçon très habile, parce que j’ai vraiment pas trainé avant tout faire tomber (le haut, le bas, la pudeur). »

    Pourtant, on ne voit pas le bas, sur ces photos?^^

  6. @ littled : tu m’as montré la voie 🙂

    @ romain : te défiles pas, il y a aussi des interviews de gars nus chez pingoo (et puis la baignoire t’est grande ouverte ici)

    @ vanessa : ben merci 😀

    @ denis, celine, nerick : ze vous zaime

    @ seb : chuis con, chuis allé vérifier, et en fait non.

    @ xav : je veux ta vraie beauté nue, même sans poil, chenapan va …

    @ stan : ma lune toute blanche tout de même …

  7. La série entière dévoile bien plus qu’une blanche lune!
    Tu es sublime. Il fallait oser.
    Mes respects.

  8. Je sais pas comment je dois le prendre, mais :

    1. les plus jolis compliments viennent de filles (merci syl, Kate)

    2. le SEUL qui me demande si je baise couche lui même avec un gars

    => je vais peut être me mettre aux filles alors 😀

    (parce que je suis à peu près certaine qu’aucun gay ne voudra de moi dans son lit)

  9. « Si nous n’étions pas aveuglés par la sotte habitude, nous nous apercevrions que le corps humain n’est vraiment beau que dans sa nudité, et c’est dans cet état, seulement, qu’il jouit de sa pleine santé »

    Mahatma Gandhi…

  10. Au fait, puisqu’on en est là, autant ressortir la « spéciale premier tour Royal » non censurée ^^
    Et pourquoi pas un peu de politique-ficiton, osons la « spéciale second tour Royal »! 😀

    Et alors, c’est quoi la série entière?

    En tout cas celles-ci sont très jolies, beaucoup de charme… 🙂

  11. Regarde bien parce que Maitenanant (et un peu grace à Romain et à mon commentaire) tu en deuxième et troisième sur « Lyonnaise à poil »
    On dit merci qui ?

  12. Sassa, il faut que tu arrêtes de livrer ton corps à des amateurs sans talent. Les derniers clichés de Pingoo dépassent l’entendement. L’halogène de salon comme éclairage photo, je n’avais pas vu ça depuis les projets photos de carte de vœux du club photo de la fac ; c’est vraiment horrible. Les zones dans l’ombre sont complètement diffuses et sans détails, rougeoyantes. L’utilisation du grand angle en contre-plongée est lamentable ; les cadrages, pas-de-sens. Ce photo-blogueur insouciant n’a pas réussi à capter 0,1% de ton charme. Quelle paresse visuelle devant un tel modèle!
    J’essaye de comprendre. Pour moi, seule l’excitation de la rencontre avec un semi-inconnu et l’effleurement d’un certain nombre de fantasmes narcissiques liés au shooting photo semblent justifier ta contribution ; tu te désintéresses du résultat artistique en prétendant ne pas avoir toi-même de talent en la matière.
    Tu fais preuve d’une mansuétude à l’égard de ces pauvres clichés qui me dépasse. Savoir mettre à l’aise les gens pour les faire se déshabiller est une chose. Capter la sensualité d’une épaule, l’étincelle dans le regard, l’onde sensuelle, demande du travail. Et pas simplement un « œil » qui se contente de copier-coller d’autres photographes un peu mieux inspirés.
    C’est grave. Ces photos sont asexuées, vides de désir. On ressent trop l’hésitation fébrile du photographe démunis face à son modèle, qui canarde presque au hasard ; il aime ses petits cadrages ; on le sent fier de coucher autant de chair par million de pixels. Tout ce qui transpire, c’est son regard brouillon emprunt de suffisance.
    Si tu veux devenir l’icone molle et fade d’un microsome parfois pathétique (photos-blogueurs), continue sur cette voie.
    À moins qu’il n’y ait là une entreprise pour saborder ta beauté ; une tentative de nous persuader que ce corps, ce visage d’ange, ce n’est pas toi ; une mise en scène ou tu prendrais plaisir à te faire passer pour une pouf des photos-romans du professeur Choron.
    Et bien je le dis comme je le pense: toi l’Amazone flamboyante qui allume la communauté web mâle et femelle, à longueur de billet, tu dois cesser de livrer ta beauté désespérante à des amateurs comme d’autres livrent des quartiers de viande (boucherie Sanzot).
    J’aime infiniment plus tes autoportraits et je t’encourage à travailler dans cette direction.
    Autre option, je propose que tous les lecteurs de ce blog se cotisent ou fasse du lobbying pour qu’un vrai photographe vienne, enfin, enflammer nos regards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.