Paie ton stagiaire !

A chaque saison ses marroniers dans les entreprises. Là on entre en phase de recrutement des stagiaires longue durée, à savoir ceux qui cherchent un stage de 6 à 9 mois, à compter de janvier prochain (faites passer vos CV et lettres de motivation à tata Sasa).

(Et oui, chez nous, les stagiaires sont payés. Et grassement.)

Comme d’hab, les encadrants sont sollicités par la RH pour faire passer :

1. des tests de mise en situation professionnelle (études de cas, capacité à construire un raisonnement, aisance orale, maîtrise de la langue anglaise)

2. des entretiens de motivation.

C’est un exercice auquel je me prête volontiers (rappellez vous, on m’a même formé), car autant choisir (un peu) les gens avec qui on passe ses journées, quand on peut le faire.

Même si je m’interdis bien évidemment de trop en dire ici, j’avoue que parfois, j’aurais un peu envie de leur secouer les puces à ces candidats tout de même (et c’est un doux euphémisme).

Le candidat de lundi, brave garçon au demeurant, s’est fourvoyé complet sur toute la durée de l’entretien, malgré mes efforts pour lui faire remonter la pente. On a ramé les enfants, mais ramé …. Complètement incapable de se mettre en situation, de valoriser ses expériences, répondant complètement à côté des questions. A un moment, pour le détendre (parce qu’en plus, il se rendait bien compte qu’il ne répondait pas du tout à mes questions, et il était un peu en mode panique), je le fais parler de ses centres d’intérêt persos. Et le drame. Il commence à m’expliquer le ouèbe deux point zéro. J’ai pas pu m’empêcher de faire la candide « mais ouiii, c’est quoiiii donc, racontez moiiiii, j’ai toujours voulu savoir ce que c’était ça ».

Gasp.

Voyez Ségolène en train de recompter les sous-marins nucléaires en 2007 ?

Ben pareil, appliqué à l’internet mondial. Une soupe qu’il m’a servi le gars, affreux affreux.

Enfin, toujours est-il que j’attends aussi avec IMPATIENCE le candidat de jeudi, parce que celui-là, il doit savoir se vendre, j’ai pas de doute là dessus. Déjà son CV, il fait deux pages. Il a 22 ans. Et en plus il réussit à faire du teasing.

Sous le chapitre « Références », y’a juste marqué :

Sur demande.

Je JURE que c’est vrai. J’en suis tombé de ma chaise. Sans déconner. C’est comme dans les agences immobilières, les annonces avec les maisons de prestige, le prix est tellement exorbitant qu’il n’est pas affiché. Là pareil, le pauv’ recruteur que je suis, il va falloir que je lui DEMANDE ses références.

Je suis très très impatiente.

(Par contre, j’ai 6 lignes très poétiques sur ses pratiques sportives. Mythique le CV.)

Pour compléter la semaine, vendredi j’interviens 3 heures dans un MASTER (mon ancien DESS), autant dire que je vais finir à la fois complètement vannée ET remontée comme un coucou. Mais peut être que j’y dénicherais d’autres profils à voir en entretien … La boucle sera bouclée.

15 réponses sur “Paie ton stagiaire !”

  1. moi suis tombé sur un stagiaire qui avait fait ton ancienne école. Il connaissait pas le clivage gauche/droite! petit con! faut dire qu’il est de poco!

  2. grave!
    je recherche aussi un stage ou un contrat tant qu’à faire en communication des entreprises (DESS NOMIC) si tu as ça sous le coude 😉

  3. J’ai explosé de rire sur le CV « sur demande » du mec !!! Franchement, faut être culotté !!!

  4. Toi aussi dans le genre tu sais en faire, du teasing : je suis moi aussi très pressé (comme tout le monde ici je pense) de lire le debrief de ton candidat de jeudi !

  5. Seriously ? Le ouèbe 2.0 ?
    Et pourquoi pas  » les blogs de filles » ?

    Il faut que tu nous racontes le candidat de jeudi. Toi aussi, tu sais y faire en teasing (mais, seriously again, la RH ne les trie pas avant, les CV ?).

  6. énôôôrme le coup du « sur demande » !
    je suis également très impatiente d’avoir le compte-rendu !
    moi aussi, j’ai quelques souvenirs savoureux d’entretiens avec des potentiels stagiaires…
    bon courage à toi 🙂

  7. Juste un petit commentaire en passant…aux Etats-Unis (la ou je vis actuellement) on marque sur les resumes « References sur demande », c’est tres courant…peut etre que ton candidat est en fait americain? 🙂

  8. C’est très très drôle.
    Cela me rappelle l’une de mes stagiaires (oh, j’en n’ai pas eu beaucoup mais un peu) qui me demandait ce qu’elle devait répondre dès qu’elle recevait un nouveau mail…

    Et ça ne faisait que commencer…
    Bon courage pour tes entretiens 😉

  9. @ Lauris : il est plus français que moi le gars, pas de souci, et quand bien même => il a 22 ans, bordel !

    Pour le choeur des curieux, je vois mon champion dans 30 minutes …

    (oué je sais, le suspense est INSOUTENABLE).

    Pour les demandes d’emploi => y’a pas marqué Cadre Emploi hein !!

  10. Juste en passant, pour te dire que j’interviewe 4 gars cet après-midi pour ma feuurme, et que là-dedans 3 ont indiqué « references on request » sur leur CV. Ca m’a bien fait poiler (je trouve ça tout simplement énorme), et ça m’a fait penser à ton post !

    C’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.