Choisir sa case. MILF. Puma. Cougar.

Mon statut (trèèès récent, ce cher ange a juste deux ans et des caouètes) de jeune mère de famille (oui bordel je suis jeune, j’ai 31 ans, pour encore 3 mois) semble m’avoir fait doucement, mais fermement, glissé d’une catégorie à une autre, tout au moins dans l’imaginaire (complètement tordu) masculin.

Jusqu’à présent, j’avais appris à me contenter de différents qualificatifs plus ou moins flatteurs, combinant avec plus ou moins de bienveillance ma double caractéristique :

=> avoir des fesses bien rebondies (c’est un euphémisme, je sais)

=> aimer la bonne chère, et notamment quand elle mesure plus d’un mètre quatre-vingt, joue au rugby, est très poilue, et a des mains comme des battoirs.

(Non, pas cochonne lubrique le qualificatif générique).

Ces derniers temps, le sujet est revenu plusieurs fois sur le tapis, notamment sur touitteur (le paillasson de la blogosphère) et sur formspring, il semblerait que désormais je sois étiquetée comme MILF (Mother I’d Like to Fuck, pour ceux qui seraient passés à côté).

Parce que je suis un peu désalée (si peu), et parce que j’ai des gnômes (enfin, pas de panique, un seul à ma connaissance). J’avoue que ça me chagrine un peu. Je connais mes classiques, et pour moi, une MILF, à l’origine, c’est la maman de Stiffler dans American Pie. Elle a largement plus de 40 balais (ah, on me dit qu’elle avait 35 ans au moment du film), et ses enfants sont des ados (les blondes ça vieillit mal non ? par contre ça prend des seins avec l’âge, c’est assez étonnant).

Dans l’intervalle, suite à une enquête particulièrement poussée, j’ai appris qu’avant de passer dans la case de Cougars (ce sont les vieilles peaux de plus de 50 berges qui essaient d’accrocher des petits jeunes, les coquines, comme les deux alcooliques indignes des Abfab), j’avais peut être une planche de salut, un intermédiaire, le statut de Puma. Bien que dans les deux cas, ce qui me gène, c’est l’intérêt de ces femmes pour des hommes plus jeunes.

C’est ce point qui me fait dire que je ne suis pas encore dans la cible : pour l’instant, je trouve les hommes de mon âge tout à fait séduisants et à mon goût (dans la tranche 35 / 45 ans on va dire), là où en dessous de 26 / 27 ans je les trouve un poil immatures (et manquant de poils, qué je radote ?). Pour autant, il faut bien le reconnaître, parmi mes copines célibataires, elles sont plusieurs, parfois un peu honteuses (faut assumer les filles), à nous présenter des petits copains sensiblement plus jeunes, notamment celles qui ont une petite trentaine, séparées et avec des enfants jeunes.

De leur point de vue, l’avantage premier d’un « petit jeune » (voir Demi et Aston), c’est son enthousiasme. En dessous de 30 ans, il semblerait que ces messieurs aient un peu plus de fraîcheur dans leur approche de la séduction : moins de calcul, moins d’esbrouffe et moins d’artifice, moins blasés, pas effrayés par la présence alternée de gnômes dont ils ne sont pas les géniteurs, pas inquiets par la perspective éventuelle d’en produire d’autres, des gnômes, et surtout, une grosse énergie au pieu.

Je les comprends, finalement, ces MILF, pumas et autres cougars. Ce n’est qu’un mimétisme par rapport à ce que pratiquent ces messieurs depuis des siècles et des siècles : remplacer bobonne après le kilo de trop / le gosse de trop, pour une plus jeune, plus fraîche dans sa tête et dans sa culotte. Objectivement, je ne peux que me réjouir que la réciproque soit aujourd’hui possible (avec ou sans intervention du dieu botox).

En tous cas, si un jour je suis une vraie MILF (ce qui impliquerait, petit point de détail, que je sois en remplacement de l’Epoux), j’ai déjà mon modèle. Et en plus elle pose dans une baignoire.

Marie Louise Parker, AKA Nancy dans Weeds. Elle est top (bien trop maigre, mais top).

(Au passage, si quelqu’un peut me dire où je peux trouver les saisons les plus récentes, je serais très reconnaissante. Très)

Bon, que les MILFS lèvent le doigt maintenant.

13 réponses sur “Choisir sa case. MILF. Puma. Cougar.”

  1. « En dessous de 30 ans, il semblerait que ces messieurs aient un peu plus de fraîcheur dans leur approche de la séduction : moins de calcul, moins d’esbrouffe et moins d’artifice »

    voilà…
    :p

  2. weeds j’adore! tu peux trouver sur libertyland (et si tu as freebox voir les liens « free »)
    J’ai toutes les saisons mais je ne sais pas comment les mettre en partage et surtout j’ai peur de hadopi.
    Par contre Hadopi a une faille concernant les sites style libertyland ou encore newalbumsrealease.

  3. « plus fraiche dans sa tête et dans sa culotte »… je viens de cracher ma bière (par le nez) (ça pique).

  4. C’est dingue ! On parle jamais des FILF !!! 😀

    Bon sinon, si c’est bien la photo que je crois, je prendrai les 2 plantes dans la baignoire…

  5. Il semblerait que je sois dans la case MILF aussi : 34 ans, un gamin.. et des regards humides parfois lancés par mon vivier de jeunes élèves ingénieurs…

  6. Marie Louise Parker est à découvrir dans un superbe film du début des années 90 « Beignets de tomates vertes ».
    A la base c’est plutôt un film que l’on pourrait qualifier pour ‘filles » mais j’ai adoré.
    C’est bien plus tard que je l’ai redécouverte dans Weeds et c’est clair qu’elle est irrésistible

  7. Holaholahola! Ne renversons pas la chaîne des évènements! Les messieurs de moins de 30 ans ont plus de fraîcheur dans leur approche de la séduction parce qu’ils n’ont pas encore pris modèle sur les femmes de tous âges (qui sont très calculatrices hors MILFs, Cougars et Pumas). :p Perso, j’espère que les femmes apprendront à assumer leurs désirs avant de nous avoir tous remplacés par des toys; sinon l’avenir sera frustration et guerre des sexes à gogo! Soutenons les MILFs! C’est pas mieux les gros calins et la découverte de l’autre genre? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.