Coeur d’artichaut

Ceux qui me connaissent le savent, je ne suis pas une grande romantique (doux euphémisme). Par exemple, je suis du genre à trouver les préliminaire chiants (au-delà du 1/4 d’heure syndical de papouilles pré coïtales). Allez y, balancez les pierres, je les donnerais en offrande à l’Epoux, il vous remerciera.

Et pourtant, j’adooore Coeur de Pirate, même que je l’ai vue en concert et que c’était chouette. Je la suis sur son Twitter, sur son Tumblr. Fan de quoi. Pour autant, lors du concert, j’étais tout de même restée un poil dubitative devant l’émoi collectif (et majoritairement féminin et pré-pubère) lors de la chanson Francis, dont le clip vient juste de sortir.

Hop.

Alors vous pouvez ressortir vos cailloux et m’en re-balancer quelques uns, mais en ce qui me concerne, les profils « romantiques tourmentés« , ça représente à peu près tout ce qui me fait fuir chez un homme, et cela depuis mes 7 ans je pense. Je n’ai jamais réussi à comprendre l’attrait que pouvaient exercer sur la gente féminine les artistes (maudits), poètes, chanteurs et autres troubadours à l’égo sur-dimensionné, à la libido à géométrie variable, et au moral souvent dans les chaussettes (sales).

Bon, je vous vois venir, vous pensez que je n’aime que les bourrins (poilus et tous musclés) qui m’attrapent par les cheveux pour me tirer au fond de la grotte avant de me prendre en levrette. Certes oui (Chabaaaal, youhou, je suis là). Mais pas que. C’est juste que pour moi, dans les rapports de séduction, il faut qu’il y ai un minimum d’interaction, de frottement (intellectuel, relationnel, bande de cochons). Je veux bien séduire, faire la roue et la danse des sept voiles (et autant dire que j’exécute vachement la dite danse), mais j’en attend un minimum en retour. Du coup, l’attentisme, l’hésitation et surtout le manque de confiance en soi, sont autant de traits de caractère (que j’assimile au profil du romantique) que je considère comme rédhibitoires et complètement débandants dans des rapports de séduction.

Tout ça pour dire que Francis, il a l’air bien mignon et sympathique, mais je vous le laisse 🙂

(Javieeeeer, youhou, je suis là.)

4 réponses sur “Coeur d’artichaut”

  1. Lecteur assidu mais discret de ton blog, pour éviter le cliché « j’aime beaucoup ce que vous faites », je me manifeste quand même cette fois pour signaler qu’un morceau de musique ou une vidéo en autostart, c’est horripilant, et So MySpace ! Surtout quand on consulte tranquillement ses blogs de confiance dans un open-space. Oui, c’est mon cas. Fail.

  2. J’aime beaucoup la façon que tu as d’exposer un propos clair et sûr… en fait je n’arrive pas à trouver le mot juste mais j’apprécie 😉
    En revanche Coeur de pirate, pas possible pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.