Un tartare de Benjamin Biolay pour la 13 !

Les enfants, quand ils se mettent à prendre la parole (et qu’ils savent VRAIMENT parler), c’est à la fois un régal et un pensum.

Un régal parce qu’après 2 ans de “areuuh / adadada / bleuuuh bleuuuh bleuuuuuh”, tu peux enfin avoir une conversation quasi civilisée avec ton gnôme. Ca change beaucoup de choses. Déjà, tu peux essayer de lui soutirer quelques infos sur les journées qu’il passe sans toi (bon, c’est souvent peine perdue, mais au moins y’a interaction). Mais surtout, c’est alors que tu réalises que ce petit être, au-delà de la ressemblance physique (qui dans notre cas, m’a je pense beaucoup aidée à devenir SA mère, vu qu’à la base j’ai un peu l’instinct maternel d’un écrou), et même avant 3 ans, prend aussi tes traits de caractère (bon, avouons que ce n’est pas qu’une bonne nouvelle, qu’il aie le même caractère entier de merde que moi).

Un pensum, parce qu’il faut le savoir, un enfant qui cause, c’est surtout un enfant qui TE POSE DES QUESTIONS. Plein. Tout le temps. Et souvent les mêmes.Parce qu’il a une mémoire de poisson rouge, le saligaud. Ou plus précisement, c’est un être extrêmement routinier, qui adore répéter les choses, les refaire avec le plaisir qu’elles se déroulent à chaque fois selon le même RITUEL.

Des domestiques. “On mange quoi ?” / ‘Il est où mon livre Star Wars” / “Est ce que je peux mettre mon pull Star Wars ?” / “Est ce que tu peux me réparer mon vaisseau Star Wars ?”

Des relous. “C’est quand que tu seras mort ?” (elle revient souvent celle là) / “Et pourquoi elle est moche / vieille Untelle ?” (la teuhon)

Des compliquées.  “Et pourquoi l’hiver c’est avant le printemps ?” (1/4 d’heure merdique à lui expliquer le cycle des saisons) / “Et quand le soleil se couche il va où ?” (la tentation est grande de répondre “dans ton cul”, mais c’est mal) / “Et la lune pourquoi elle est toute petite et des fois très grosse ?” (je vous raconte pas comment je galère avec tous les cycles, les histoires de planètes, satellites et consorts).

Et puis beaucoup de questions sur le vocabulaire, le sens des mots. Je mets un point d’honneur à répondre correctement à toutes celles là, parce que je me dis que c’est comme ça qu’il va enrichir sa langue, et si possible d’autre chose que les noms des droïdes et autres personnages hirsutes de Star Wars (non, j’en veux pas DU TOUT à l’Epoux de lui avoir bourré le crâne avec ça …). C’est ainsi que l’autre jour il me demande “Maman, c’est quoi du tartare ?“. Et moi de me lancer sur une explication sur le double sens de tartare, la viande crue préparée, et la sauce pour manger la viande, celle qu’il aime bien, avec des morceaux de cornichon dedans. Il a l’air satisfait de l’explication.Bien bien.

Quelques temps après, dans la voiture, il me demande si je peux lui mettre “la chanson du tartare“. Gros moment de solitude. Quelle chanson du tartare mon chéri ? Dans la mesure où dans la voiture tourne en boucle l’album de Benjamin Biolay, La Superbe, je vois pas trop où il est question de tartare, en sauce ou mi cuit …

Las, on a fini par la retrouver, “la chanson du tartare“.

Benjamin BIOLAY – La superbe – Si tu suis mon regard (la n6)

Effectivement. A la 48ème seconde, Benjamin dit “des gens qui partent TARD TARD au bord de la route“. Et le couplet est répété plusieurs fois dans la chanson.

Bordel à queues. Quand j’ai compris la méprise, je me suis d’abord pissée de rire dessus.

Mais maintenant, comment je rattrape le coup pour lui expliquer que non, les tartares ne se croisent habituellement pas en bord de route ?

15 réponses sur “Un tartare de Benjamin Biolay pour la 13 !”

  1. Je me suis étouffée avec mon pain aux raisins…
    Les voies des enfants sont impénétrables!

  2. C’est meugnon tout plein … En revanche t’es dans la merde pour l’explication des cycles planétaires aussi, parce que la suite c’est “Tu verras le soleil / qui recule d’un pas / qui devient vert bouteille … “

  3. Achète toute la collection Kididoc et t’es peinarde pour un moment.
    Aussi, la collec des “C’est pas sorcier”, tous les petits mecs qui mangent à 2 ans du Star Wars à tous les repas adorent Fred et Jamy plus tard, c’est une règle.
    Ah oui, rencarde toi très vite sur les dinosaures, le Jurassique, le Crétacé et tout le bordel, j’ai des copines qui sont en grosse grosse galère avec ça, c’est l’horreur !
    MDR le tard-tard

  4. ” “Et quand le soleil se couche il va où ?” (la tentation est grande de répondre “dans ton cul”, mais c’est mal) ”

    Aahahahahahah ça m’a tué. Il est bien cool ton fils, je vis la même chose avec mon neveu et c’est fort agréaaable !!

    Au plaisir,

  5. J’adore leurs mots. L’apprentissage du langage est vraiment un moment de leur vie passionnant à observer. Outre leurs inventions de mots, ce qui me fait marrer c’est leur sens tout personnel de la conjugaison. comme le célèbre “qu’est-ce que vous fésé ?”.

  6. De mon côté, je galère avec l’explication de “hier, aujourd’hui, demain”, ce qui donne des conversations ubuesques à la François Pignon.
    “- Maman , on est demain ?
    – Non mon chéri, aujourd’hui, c’est aujourd’hui.
    – Mais hier, tu m’as dit qu’on irait au parc demain, là, on va au parc, donc on est demain.
    – Je t’en parlé hier, donc je t’ai dit “on ira demain”, mais maintenant on est aujourd’hui.
    – Mais alors c’est quand demain ?
    – Heu… Oublie ta question et en échange tu pourras regarder l’Age de glace 3, d’accord ?”

  7. Je savais que ça vous plairait l’affaire du Tartare ;D

    Et contente de voir que les autres parents ont des enfant tout aussi relous que le mien, ça console pas mais on se sent moins seuls (on pourrait échanger des fiches pratiques non ?).

  8. Je dois me Jacquesmartiniser, mais tout de même, les enfants sont merveilleux.

    Enfin rassure-toi, le “dans ton cul” ne le traumatisera pas plus que ça… Ma génitrice, cette mégère, m’avait fait croire qu’il existait des chiens-papillons qui s’élançaient du haut de collines et volaient avec leurs oreilles, tels Dumbo. Je te raconte pas la honte dans la cour de récré de la maternelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.