Ambiance à l’africaine

Non, l’ambiance est pas vraiment à l’africaine à la maison.

Avec un nourrisson qui passe à dormir les heures où il n’est pas en train de manger, c’est plutôt cocon feutré au niveau de la musicalité. J’aime bien à vrai dire. Déjà je suis chez moi, après 3 mois de travaux, et même s’il reste encore (beaucoup un peu) de rangement à faire, c’est déjà cool d’être chez soi. Enfin en l’occurrence un chez soi qui a pas mal évolué (faudra que je fasse une séance photo avant après à la Valérie Damidot tiens …), et dans lequel il faut trouver ses marques. La découverte du nourrisson, si elle est totalement inintéressante d’un point de vue narratif pour qui n’est pas un minimum concerné par la chose, est un vrai régal pour moi. Je me repais de ma fille, à observer ses traits (fins), ses mimiques d’éveil et de sommeil, de plénitude (après avoir mangé) et de mécontentement (avant d’avoir mangé), à caresser ses joues rondes et lisses, à renifler son cou, ses plis, ses cheveux (abondants, comme vous l’aurez remarqué). Je retrouve les émerveillements béats et gâteux d’il y a trois ans, notamment ce plaisir de la voir chaque jour changer et grandir, être un peu plus éveillée au monde. Là, le truc TROP CHOU du moment, c’est de voir sa trombine spéciale Christophe Lambert. A savoir un air pénétré, sourcils froncés, oeil sombre, étrangement ressemblant avec les meilleures mimiques simiesques du mec à Sophie Marceau période Greystoke, et qu’elle adopte systématiquement … quand elle est en train de couler un bronze ….

(Oui j’illustre mon billet avec une photo de Lambert plutôt que de la Dauphine en situation, c’est au cas où elle me ferait un procès dans 15 / 20 ans. Par contre, si vous voulez voir de belles photos d’elle, enfin au moins une, Hélène a encore sévi récemment … :))

Le truc moins chou, c’est la gestion de l’aîné, qui a désormais quelques signes latents et bien pénibles à gérer de jalousie (caprices, crises de larmes, mauvaise humeur, insolence et désobéissance, j’en passe). Il faut que de mon côté je sois capable de faire la part des choses. Car certes il y a l’émerveillement lié au nouveau bébé, à côté duquel le “vieux” bébé perd en charme et en mignonitude, mais que je ne dois pas lui faire payer non plus. Pas évident à vrai dire de gérer au quotidien ces contrastes et contraintes, que nous soyons en période de vacances scolaires n’a pas aidé non plus. Il est plus souvent à la maison, et il voit que sa sa mère (malgré ses efforts) s’occupe moins de lui, a des regards énamourés pour une autre que lui. Ca l’énerve, ça doit sans doute le chagriner. Je suis donc partagée en permanence entre exaspération (face à ses gestes brutaux, ses colères et caprices) et l’attendrissement (avec l’envie de le prendre dans les bras et de lui murmurer tout bas qu’il sera toujours mon premier bébé, ce que je fais quand je vais le voir la nuit).

Voilà pour la note d’ambiance familiale et maternante.

Entre les gagateries à la seconde et les sanctions éducatives au premier (“tu ne verras pas de dessins animés, fallait pas enfoncer tes doigts (sales) dans les orbites (fragiles) de la petite soeur“), tout doucement, le “reste” de la vie reprend ses droits. Je repense au boulot (enfin plus précisément aux solutions pour y retourner le plus tard possible), aux fringues (puisque dès que je n’allaiterais plus je pourrais m’habiller à peu près normalement, rapport au fait qu’il semblerait que mes 10 kilos pris pendant la grossesse se soient déjà évaporés), aux copines (j’ai réussi à faire une 1ère sortie nocturne avec la petite en écharpe), aux vacances (de printemps, d’été, j’en VEUX plein). Et quand au détour d’un zapping un peu mou je tombe sur la dernière chanson de Magic System, je me prends à rêver et me souvenir de cette (autre) vie où je bois des mojitos en secouant mon derrière (d’africaine) sur des musiques syncopées. Pour bientôt. Mais pas trop vite.

Carpe Diem.


Magic System – Ambiance à l’africaine par EMI_Music

5 réponses sur “Ambiance à l’africaine”

  1. Pas de panique pr la gestion du grand et de la petite, et pour l’impression d’etre tjs le cul entre 2 chaises… vous allez tous prendre vos marques et retrouver du temps, de l’attention pour chacun et des moments partagés avec chcn des 2 petits…
    quand aux mojitos… un peu de patience… en attendant tisane au fenouille, ouai je sais, c moins fun !!! 🙂

  2. Ça passera la jalousie de l’Héritier. Pour l’instant, rien d’anormal. Le pauv’, t’imagines, il passe d’unique objet d’affection à “juste” le grand frère…. Mais tu verras, l’école va devenir de plus en plus un sujet de conversation et il va vite se rendre compte que sa petite soeur n’y va pas encore, elle, la nulle 😉

  3. @ cmamma : pourquoi au fenouil la tisane (je demande, car je DETESTE le fenouil) ?

    @ Vaness : je comprends bien son désarroi, j’ai été fille unique pendant 4 ans jusqu’à l’arrivée de ma soeur, et il paraît que je lui ai fait un accueil un peu froid 😉

  4. Quand mon petit frère est né, ma grande soeur a dit à ma mère : “fallait pas me faire le coup deux fois”. Ambiaaaance 🙂

  5. Pas eu de souci avec mon grand frère de 3 ans mon aîné. Ma mère l’avait surpris peu après mon arrivée de la maternité, en train de me “déposer” des petites voitures à côté de moi(, pour que je joue. (c’est mignon hein :D)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.