Y’en a vraiment qui foutent pas lourd …

… disais je en illustration de cette photo (ça vous manquait une photo de la Dauphine non ? promis je vais me calmer. Peut être.).

photo(7)

Les journées passent à toute vitesse (la phrase que te sortent toutes les femmes au foyer et les retraités, ah ah). Depuis hier, la Dauphine a donc un mois. C’est passé en un clin d’oeil, et à la fois j’ai l’impression qu’elle a toujours été là.

Je commence à repenser à ma vie d’après, d’après le congé maternité plus précisement, avec notamment une décision que je mûris et que j’ai du mal à prendre, celle de réduire mon temps de travail. Travailler moins pour gagner moins (la CAF n’ayant pas la prodigalité que j’avais pu imaginer dans le cadre d’un congé parental).

C’est à la fois tentant et effrayant. Tentant bien sûr, parce que du temps en plus, pour moi, les enfants, ça devrait être chouette. Effrayant parce que je suis pas sûre de totalement assumer, le temps en plus, l’improductivité vis à vis de mon employeur (mon côté bon petit soldat, on se refait pas), le fric en moins (oui parce que je travaille pour l’argent AUSSI), la répartition entre le temps pour moi (égoïste) et pour les enfants (la mère indigne qui ne s’assume pas comme telle).

C’est compliqué, voilà. Et comme j’ai pas grand chose d’autre (à part les tâches maternelles et ménagères) pour m’occuper l’esprit, ben je cogite. Beaucoup.

16 réponses sur “Y’en a vraiment qui foutent pas lourd …”

  1. Un 2e enfant (une fille en plus!) suivit d’un temps partiel, c’est mon rêve!… Mais je suis d’accord avec toi: difficile à assumer vis à vis de son employeur, les semaines de boulot passent déjà tellement vite! J’aurai l’impression de laisser tomber mes collègues…

    En tout cas, profites bien de ses instants merveilleux 😉

  2. Tu as peut être le droit d’essayer non ? Au moins une période ? Je sais pas trop comment ça se passe….
    C’est sûr que c’est sympa de voir (un peu plus) grandir ses enfants mais y’a des femmes qui sont aussi pas spécialement faites pour ça et qui préfèrent passer 10h au boulot plutôt qu’à torcher des fesses :p
    C’est un choix difficile en tout cas, c’est certain….

    (ps : je m’en lasse pas de la Dauphine, elle est tellement mimi)

  3. Ahhhhh…. La tentation du temps partiel…
    Bon courage pour tes cogitations….
    Le congé mat est trop court…

  4. Le problème du temps pour soi vs. celui pour les enfants est un faux problème (crois-en ma longue expérience du temps partiel). Tes enfants continuent leur rythme habituel, école ou nounou. Mettons que tu passes à 4 jrs/semaine, le jour où tu es à la maison tu ne les gardes pas. PAR CONTRE… tu as le temps pour toi (évidemment), ET tu peux par exemple aller les chercher plus tôt, ou leur faire une petite collation de derrière les fagots, ou que sais-je. Le secret là-dedans, c’est qu’après 1 journée pour TOI, tu as plus de sérénité, plus d’envie, plus de temps de cerveau disponible pour EUX. (plussssse je veux dire hein)

    Donc ton seul problème, c’est ta relation avec ton employeur. Quoique là aussi je dirais que c’est un faux problème, rapport qu’en général les bons petits soldats comme toi et moi, que ronge la mauvaise conscience, en font 2 fois plus et 2 fois plus vite/efficacement, pour démontrer à leur employeur qu’il ne perd rien à te donner un peu de mou.

    Je ne peux que t’encourager à sauter le pas, au moins pour 1 journée ça fait toute la différence. Less is more… 😉

  5. vu qu’on devra bosser jusqu’à 75 ans , on peut prendre un peu de temps avant de refaire une deuxième carrière (si si c’est à la mode) … Dans 18 ans, les enfants vous prierons de rester un peu plus tard au travail le temps de rester avec le(a) cop(a)in(e) et de parti en week-end … pour les mêmes raisons .

  6. Je n’ai pas d’enfants et à peine un travail, mais c’est une question que je me pose aussi pour un jour, au cas où…
    Une partie de moi veut de l’ambition, de la réussite, un rôle professionnel où j’échappe au cliché au cliché de “je suis une femme donc je prends un temps partiel pour les enfants”. Parce que c’est cliché, que ce n’est pas féministe etc…
    Mais en même temps, le monde du travail m’a plutôt malmenée, je ne suis pas sûre qu’il soit le lieu de l’épanouissement de l’individu. Alors est-ce qu’il vaut le coup de lui consacrer toutes nos semaines ? Le temps libre est un bien plus précieux que l’argent !!
    Jusqu’aux 3 ans de l’enfant, le 4/5e est relativement avantageux, non ?
    C’est un sujet qui mérite réflexion (ne serait-ce que parce qu’il remet en cause l’égalité du couple ! L’idéal, ce serait : un mercredi maman, un mercredi papa !), bon courage pour arriver à y voir plus clair !

  7. Question difficile, je n’ai pas forcément envie de développer parce que sinon je vais en faire une tartine. Mais j’avoue que je trouve que Miss n’a pas tout à fait tort… quand on réfléchit au temps qu’il nous reste à travailler. Il me semble que le congé parental peut se prendre sur des périodes courtes et se renouvelle. A vérifier.

  8. Salut, ma petite contribution a tes doutes…J’ai pris 1 an de congé par. complét a l’arrivée du 2ème puis reprise a 80% tjs avec le CP… Moi aussi g eu Peur par rapport a mon boulot, également peur de m’ennuyer av mes 2 mômes a la maison ts les jours… Finalement CA a été une année merveilleuse… Certes des moments durs et fatiguants mais aucun regret et encore moins pr mon 80% actuel… Perso, être av mes enfants et profiter d’eux, les emmener a des activités ou m prendre un peu de temps pour eux, CA n’a pas de prix… Ils ne sont petits qu’une seule fois… Alors que le boulot, a priori CA ne changera pas… Si CA te tente, ne te pose pas trop de question, fonces et profites de tes enfants ou de temps pour toi… Pourquoi
    avoir des scrupules par rapport a un employeur et pas par rapport a nos enfants a qui on consacre déjà bcp de temps que le taf ??!!
    A bon entendeur

  9. “Ils ne sont petits qu’une seule fois”…. c’est exactement ça ! :))

  10. Je me suis posée la question aussi, à la naissance de ma dauphine à moi, il y a 9 mois. Finalement je n’ai pas repris à 80% mais à temps complet, avec qq regrets de temps en temps.
    Le souci c’est que le 80% n’existe pas vraiment qd on est cadre : on vous demande (sans le dire, of course) de faire les 5 jours en 4, avec des horaires pas possibles les 4j officiels, etc… Impossible pour moi d’assurer le matin et le soir des 4j de travail si je prends en plus le mercredi à la maison.
    S’il y a un p’tit troisième, par contre, je me vois bien m’arrêter plus lgtps, me reconvertir, etc… que de beaux rêves!

    Par contre je ne me verrais pas prendre un jour pour moi alors que le grand est à l’école par ex. Je peux comprendre l’intérêt de la chose et même le “plus” pour les enfants, mais ça ne me fait pas envie : trop “pile électrique” pour ça, je courrais ds tous les sens sans savoir quoi faire de moi, je n’en profiterais pas.

  11. Dur le Choix mais, souvenez vous (si je peux me permettre) on est peu de choses et la grande aventure de la vie reste l’Humain . Pour le flouz, on serre les fesses mais on s’en passe quand même.
    Pas très utile comme commentaire ? Surement ….. Aie téquila !

  12. Merci pour vos retours les filles (parce que des mecs qui se sont mis aux 4/5ème, on en voit pas des wagons).

    Lundi, je discute le bout de gras avec le patron, je pense que vais franchir le pas. Je vous raconterais.

  13. Mais si-euh !!

    Je l’avais fait à la naissance de ma 2e loupiote !
    Temps béni que ces 2 années à n’avoir que des weekends de 3 jours (même si y avait papa au foyer les lundis)

    A ma décharge, le boulot et les horaires étaient déjà de base très tranquilles donc c’était complètement réalisable, sans qu’on me demande comme à un cadre de faire le boulot de 6 jours en 4…

    Donc je ne saurais que te conseiller de succomber au 80%, tout en me demandant quelle forme il peut bien prendre dans un boulot comme le tien car je ne peux en aucun cas comparer…

    Mais comme tu l’as déjà constaté, les bébés ne le sont vraiment pas très longtemps !!!

  14. (… des bébés !)
    (désolé hein je me relis sur le tard et donc je complète)

    Et pour finir, il arrivait parfois que je mette quand même cette marmaille à la crèche, même les jours où je ne bossais pas, mais rarement, car je n’avais pas le droit et la crèche était à mon boulot, donc il fallait pas se faire attraper…
    Et en plus je me sentais un peu coupable de prendre éhontément du temps pour moi (rétrospectivement, c’est bien bête !)

  15. Vas-y fonce, ça sera top !-) on ne vit qu’une fois, et ce sont des moments si bons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.