Quelques instants(gram) de ma semaine #24

De retour sur les routes de France cette semaine (quand il y a une trêve, ce n’est jamais très longtemps vous remarquerez).

Mais d’abord, honneur au mois de Juillet et son représentant dévêtu : Monsieur le Pompier de NYC, dans un scintillement de feu d’artifesse <3

(C’est désormais une tradition, beaucoup de mes collègues – en particulier ces messieurs – viennent juger et jauger du sex appeal du monsieur dans mon bureau. Mauvaise foi et exaspération mêlées s’en mêlent.)

Lundi, j’ai testé un nouveau concept,  l’aquabiking, dans le cadre de mon plan de lutte contre le capiton résistant (since 1978, grosso modo). C’est redoutable. Immergée dans la flotte, tu pédales. Dans le caisson, des jets te drainent / massent les cuisses pendant que tu pédales. J’ai rempilé pour 12 séances, on va voir ce qu’on va voir. Sans doute pas grand chose, comme il y a quelques années avec la plate-forme vibrante, mais au moins on essaie vaguement d’entretenir la mécanique. Amen.

Mardi, aller retour au Puy en Velay, 4 heures de bagnole, des réflexions machistes, 1 point en moins sur le permis, 2 heures de réunion. Autant le dire, la looze. Je remets ça la semaine qui vient. Cette fois je ne conduirais pas : fatigue en moins et surtout préservation des RARES points qu’il me reste (ne dites RIEN).

Mercredi, à Caen. Très joli port de pêche ma foi. J’aurais aussi l’occasion d’y revenir (chouette chouette chouette). En avion c’est plus rapide d’y aller qu’au Puy en Velay (mais au Puy y’a Laurent Wauquiez).

Jeudi et vendredi à Paris.

Une pause avec la fratrie, et le frangin en mode Lagarfeld …

Un déjeuner de travail sympa, rue de Miromesnil.

Des cosmos Porte Maillot. Ca dépayse des mojitos !

Et une soirée de fin d’année au Bois de Boulogne, avec là aussi un feu d’artifice pré 14 juillet (même si certains collaborateurs m’ont fait remarquer qu’ils auraient goûté de meilleures primes que cette débauche de lumières ….).

Vendredi, un passage sous l’orage au Ministère de l’Outre Mer, c’est confirmé, je retourne en Guyane en septembre, je suis JOIE !

Dans la foulée, j’étais de retour dans la soirée à Lyon, pour assister à un concert aux Nuits de Fourvière avec l’Epoux, il faisait doux et chaud dans l’amphithéâtre, c’était cool.

Nous avons vu Antony & The Johnsons, que je découvrais pour ma part.

C’était beau. Mais triste. Mais beau. Mais TRES triste.

Heureusement, au rayon pas triste, j’ai toujours ma petite ambianceuse, la Dauphine, toujours aussi … vivante.

Je l’ai d’ailleurs chaussée (en soldes) avec de vraies sandales de twittas, elle bien aimée 🙂

Bon vent les chéris !

2 réponses sur “Quelques instants(gram) de ma semaine #24”

  1. Le futur simple, à la première personne du singulier, ne prend jamais d’ « s ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.