Le féminisme à ma main

En ce jour (tout à fait ordinaire) où j’ai encore eu à subir un grand moment de misogynie en milieu professionnel (méga surprise), je me suis dit qu’il serait de bon aloi de relayer ici ce que j’ai dit ailleurs (solution de grosse feignasse, j’en conviens volontiers).

Aussi foncez chez Valérie lire mon interview féministe, c’est la #25, et elle présente l’avantage non négligeable de reprendre à peu près tous les thèmes qui me passionnent s’agissant du sujet.

(Je vois que les commentaires sur son blog sont fermés, donc viendez si vous le souhaitez échanger ici, ou sur mon Twitter.)

La démarche de Valérie est méritoire, car elle vise à montrer les différents visages du féminisme au travers de portraits de « pratiquantes » ou militantes de la cause. C’est ce qui fait la richesse, mais sans doute aussi la faiblesse du féminisme, cette capacité à accueillir et faire  cohabiter différentes mouvances au sein d’un même groupe. Si les différentes branches du féminisme ne finissent pas par se cannibaliser entre elles, on peut espérer que le « but ultime » (l’égalité hommes femmes) soit atteint de notre vivant. (Mais y’a du TAFF camarades.)

Publié par

Epaule Tattoo

Lecteur égaré (ou pas), bienvenue chez Sabrina, blogueuse lyonnaise depuis 2005 et twittas depuis 2007.

Une réflexion sur « Le féminisme à ma main »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *