[Tattoo stories – épisode 2]

Mon bras qui fleurit progressivement

Ce Tatouage sur le bras gauche a démarré en 2015 et n’est toujours pas fini, mais c’est fait exprès. J’ai commencé d’abord par un système de fleurs (des pivoines pour être précise) tatoué par @alysondacher chez Black Horn Tattoo. J’étais contente de faire travailler une femme et dans mon quartier de l’époque, Jean Macé. Depuis, Alyson a ouvert son propre shop, boulevard des Brotteaux, et je l’ai suivie.

C’est pour moi un choix à la base purement ornemental, j’aime l’idée du work in progress, que le bras se remplisse progressivement, comme un fleurissement naturel. Même si j’avoue que maintenant j’aimerais le terminer, rapport au fait qu’il a démarré il y a maintenant 5 ans.
Rétrospectivement je pense que ce n’est pas très facile pour les tatoueurs que de faire une pièce en plusieurs fois, surtout qu’en l’occurrence, je sais que je vais le terminer avec une tatoueuse différente de celle avec qui je l’ai commencé.

Cette démarche progressive m’a permis de bien réfléchir à la manière dont je voulais que mon corps soit « exploité ». Car c’est aussi bête que ça, mais on a qu’un seul corps (méga scoop, j’en conviens), il ne faut donc pas se planter sur les usages que tu en fais d’un point de vue esthétique. Les questions d’équilibre et d’harmonie sont cruciales, il faut savoir et pouvoir prendre un peu de recul, ce que permet l’itération.

En l’espèce, sur ce bras gauche, il y aura eu 4 phases : (1) un premier bloc de pivoines, (2) puis les deux chats et encore des fleurs, (3) puis un petit poisson et pour finir (4) inch’allah bientôt encore des fleurs et autres ornements.

Mon bras, c’est vraiment pour moi le marqueur de mon immersion dans ce « loisir » un peu particulier. Il est un peu bordélique, mais il raconte beaucoup de choses, de par les symboles que j’y ai inséré au fil du temps.

Les Photos sont toujours de @chloevollmerlo !

A suivre ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.