Et voilà !

Je suis très fière de vous présenter la version 2010 de La Loute, revue et corrigée sur une idée originale* de moi-même, et avec la précieuse participation de :

  • Tony, mon artiste en code html, qui tient pour le moment à rester anonyme (je pense surtout qu’il en assez soupé des demandes de corrections pour les 15 prochains mois, et qu’il a pas très envie que d’autres furies viennent lui réclamer une prestation équivalente),
  • Hélène, qui a fait la (bien belle) photo de cette bannière, au détour d’une séance boudoir, dimanche dernier.

Ca vous plaît-il ?

(Moi beaucoup.)

Tony n’étant pas infaillible (et moi encore moins), n’hésitez pas à me dire s’il y a des fonctions qui buggent, que vous ne trouvez plus par rapport à la version précédente, toussa. De mon côté, il faut que j’actualise la blog roll, qui date de l’an mille.

(Et que je m’acclimate au nouveau WP, c’est assez différent tout de même.)

(* d’un autre côté, moi dans la baignoire, est ce que c’est vraiment très original ? sans doute pas, mais ça a le mérite de la cohérence dirons nous.)

2.224 ème

… c’est ma place au classement Wikio.

Toujours classée en “divers” (sans que l’on ne m’aie demandé mon avis, soit dit en passant) ce qui, on se l’avouera, est une catégorie assez dégradante.

Mais toujours en progression (puisque en 2007 j’étais 4.584 ème, et en 2008 2.248ème).

Youhou.

Petite la progression, je te l’accorde.

En tous cas ce blog est en pleine “réfection” ces jours-ci. Et moi les travaux de printemps c’est mon trip, ça me donne l’impression de faire du neuf avec du vieux (j’ai le voeu pieux de m’attaquer à ma penderie dans quelques jours, ça va dégager sec de ce côté là aussi).

Pour le blog donc, “Tony” bosse pour moi en sous-main, et bientôt “on” va me faire une photo pour la bannière. Du vrai travail d’équipe (moi j’en fous pas une, les experts exécutent), fine équipe dont je garde l’anonymat pour le moment, je ne sais pas au final s’ils voudront se faire connaître ou pas.

Je suis très impatiente de vous montrer le résultat en tous cas. Ca se présente bien.

(D’ailleurs, je ne suis pas la seule à avoir des envies de coups de frais, la Miss blablabla l’a déjà fait, et c’est fort joli.)

Coup de peinture

Les enfants, une bonne âme s’est dévouée pour passer un coup de peinture sur ce blog (enfin, là, il semblerait qu’il a déjà un peu mis le dawa, puisque toute la colonne de droite ou presque a disparu à l’heure où je vous cause).

(Donc pour l’instant, on va laisser ce gentil contributeur dans un anonymat confortable.)

Alors comme c’est surtout vous qui le lisez le blog (parce que moi, finalement, je passe du temps sur l’interface WP, mais pas tant que ça sur le blog lui même), je sollicite votre avis sur le réaménagement éventuel du bidule.

=> ce que vous aimez pas

=> ce qui est pratique / pas pratique

=> ce qui manque

=> ce qui est moche

Après, les goûts et les couleurs, c’est une chose (et j’ai des goûts de chiottes si je veux), mais il y a peut être des fonctionnalités que je pourrais faire réinstaller au passage :

:: la blog roll, mais d’un autre côté je me demande si les gens utilisent encore les blog rolls pour découvrir des blogs, je me disais aussi que je pouvais juste mettre un lien vers mon Google Reader

:: les catégories aujourd’hui ne sont pas très détaillées (en gros la baignoire / le reste), est ce que c’est intéressant de plus expliciter

:: les articles apparaissent dans leur intégralité dans la page d’accueil, est ce que ça serait pas mieux qu’il y ai un extrait (comme ça il y en aurait plus sur la page), qui renvoie à une page autonome

:: un lien vers mon twitter

Enfin et puis toute autre suggestion.

Concernant la bannière, j’en ai déjà quelques unes, mais faut que je me trouve un photographe. Mais là aussi vous avez le droit de me donner des idées (sachant que moi à oualpé dans une baignoire, évidemment, j’y ai déjà pensé, vous vous en doutez)

5 ans de blog – mes lecteurs m’écrivent – Christian

De ceux qui se sont manifestés, et que je ne connais pas IRL (In Real Life, comme disent les djeunes), je crois que pour de vrai c’est Christian le plus vieux lecteur de ce blog.

Il m’a écrit une gentille bafouille (j’en aurais presque rougi dites donc) que je publie ci dessous (par contre, cet empafé s’est débiné pour la photo à oualpé dans la baignoire, une sombre histoire de travaux, j’ai rien compris, à part que visiblement il n’assumait pas sa calvitie naissante et sa brioche Kro).

Et je pense qu’on le retrouvera sans doute demain soir pour commenter la NS ….

« Une baignoire, des ronds dans l’eau »…et un lecteur tout mouillé

Bon, je ne sais pas depuis combien de temps je le lis son satané blog… 4 ans environ, ce qui est sûr c’est que c’est le seul que je lis avec une telle assiduité…pourquoi ? I dont now…on n’explique pas les rencontres, mais c’est vraiment un drôle d’endroit pour une rencontre. D’autant qu’elle et moi (oui car le bloggeur en question est une bloggeuse) nous ne sommes jamais rencontrés et pour cause, le dévoilement n’est que dans un sens, d’elle vers moi….et quand je dis « vers moi », c’est ce qu’elle se plait à me faire croire, car évidemment elle se dévoile à bien d’autres…putain c’est compliqué tout cela.

Mais voilà que pour fêter ses 5 années de flux, ma bloggeuse favorite sollicite ses lecteurs assidus, pour la production d’un texte…moi qui me suis habitué à cette douce passivité de lecteur, tu parles d’une gageure. Et puis écrire sur quoi, d’abord ?  Sur moi ? Ah non merde ! je ne supporte pas cette impudeur qui pousse quiconque qui pense que sa petite vie est tellement intéressante, à la raconter sous prétexte qu’il  peut maintenant facilement blogger, twitter…

Et puis aussi, cette impudeur fait naitre chez moi un malaise. Je lui ai déjà écris d’ailleurs (à ma bloggeuse, on suit ?), car de l’impudeur, elle en fait preuve croyez moi (mais c’est sans doute bien le moins lorsque l’on tient un blog)…ainsi, j’avais été choqué à la vue d’une photo de son fils (oui elle à un héritier) à peine né, car moi, jamais je ne pourrais faire çà…serait-elle inconsciente ? Ne pourrait-elle s’imaginer que quelque part, il existe un psychopathe qui suive ses histoires et note scrupuleusement le moindre de ses faits et gestes ? : « ouhai, elle habite Lyon, elle pose chaque matin le petit chez la nounou, puis se rend à la « Feurme », hum…»….peut lui importe apparemment, elle possède cette dose d’insouciance, doublée d’une impudeur certaine, indispensable à l’exercice…Mais alors comment est elle arrivée à me captiver ?  Sachant qu’en plus,  il m’a fallut surmonter un autre préjugé, pour qu’enfin j’accepte d’aller voir sous la mousse de son bain, je m’explique…

Ma bloggeuse favorite semble au départ faire partie de ces femmes libérées des années 2000, qui n’ont rien à voir avec celles des années Cookie Dingler !! (ah ok, faut avoir + de 40a pour comprendre), soit, the perfect exécutive woman (encore un terme des années 80 il faudrait vraiment en trouver un autre aujourd’hui) qui, après des études brillantes (forcément), gère tout de front : amour, travail, sexe, mari, enfants, coiffeur…et avec une insolente réussite : super job, pleine aux as, bagnole monstrueuse, jacuzzi at home, vacances sous le soleil des iles, no soucy et toujours au top parce qu’elle le vaut bien…bref, celle que je croise chaque matin (alors que je dépose tranquillement ma fille au collège) dans son 4×4, clope au bec, portable coincé entre l’épaule et l’oreille et qui me tend un doigt par la portière en me grillant la priorité ou qui, lorsqu’elle me regarde dans les yeux me fait me demander : « merde j’ai pas oublié mes couilles sur la table de nuit ce matin moi ?»…oui, elle a tout pour ressembler à cela ma bloggeuse favorite…et bien non !!!

Ma trentenaire de bloggeuse (oui c’est une trentenaire) elle, elle n’hésite pas à admettre que parfois, elle a du mal à jongler entre un job passionnant et (très ?) rémunérateur qui l’accapare et une vie de famille (marié, un enfant) passionnante qui l’accapare. Elle n’hésite pas à avouer qu’elle se retrouve bien malgré elle dans des situations grotesques, elle n’hésite pas à pulvériser ses congénères « exécutive woman » et à trouver touchant les mecs qui oublient (parfois) leurs couilles sur la table de nuit…bon elle avoue aussi un faible pour les couillus, poilus…mais surtout, ma trentenaire de bloggeuse raconte tout cela avec une plume (lire « écriture » pour les plus vicieux) à faire pâlir bien des éditorialistes, ses posts (oui ! on dit comme çà sur le net) sont drôles, impertinents, un brin exib., bref, ce sont pour un moi de vrai moment de lecture plaisir.

Sabrina (car c’est comme çà qu’elle se nomme) ou Sasa pour les intimes (j’en suis) c’est le genre à, te faire passer, un article de Elle (épilation ticket de métro ou pass navigo ?) pour une thèse sociologique, un épisode des « Desperate Housewives » pour le 7ème épisode des « scènes de la vie conjugale » de Bergman (oui pour les incultes ce fut une série avant d’être un film…ah tu ne savais même pas que c’était un film !!!), une soirée « nouvelle star » pour une resucée du « grand échiquier » (Jacques Chancel, mais si…tu ne vois pas ?), te faire héler l’épouse qui se trouve dans la cuisine alors que toi tu es devant ton écran d’ordinateur ; « ah ah ah, t’écoutes là ? Attends, j’te lis l’article de Sasa… la bloggeuse…mais si tu sais la Lyonnaise, là…oui voilà… écoute c’est trop drôle… »…Te faire penser que c’est de toi dont elle parle si bien et que oui, tes idées à la con sont partagées par quelques autres dans ce pays et, fin du fin, te faire écrire un post sans même t’en apercevoir…rien que pour çà j’en reprendrais bien pour 5 ans et avec grand plaisir…

Alors bon anniversaire Laloute, bon anniversaire à tous tes lecteurs et on se donne tous rdv à Lyon dans…5 ans ?

Christian

Post préféré : Cry my a river

Hips. Et surtout bon anniversaire hein !

Ce soir, c’est donc seule que je fêterais les cinq années de mon blog bien aimé. Merci pour ceux et celles qui ont commencé à m’envoyer des contributions, je les compile pour les diffuser à mon retour (mais ça manque de mecs à poil pour l’instant).

Sans rancune, je serais bien accompagnée.

Du tipunch j’ai. (Et des clopes, mais chuuut, j’ai arrêté officiellement il y a 3 ans, une petite rechute, de temps en temps, rien de grave.) 

Et j’ai appris qu’en fait, on avait bien M6 ici, mais avec 24 h de retard. Youhou. Je vais donc pouvoir regarder la NS d’hier soir, mais pas live-blogger, car pas de wifi dans la chambre (uniquement dans le hall et sur la terrasse du Créolia, où j’écluse avé le PC sur les genoux).

Par contre y’a bien un service en chambre pour manger, et ça, manger sur mon lit en culotte, j’adore.

La vie est belle n’est ce pas ?

Bientôt cinq ans en votre compagnie

Dans deux jours, le 10 mars, cela fera 5 ans que je sévis ici (enfin, pour être exacte, j’ai commencé là-bas).

Comme je pars dans quelques heures pour La Réunion, je serais fort probablement très occupée le 10 mars à le fêter en direct en Comité de Pilotage avec mes clients, j’aimerais que vous me fassiez un petit cadeau pour nos cinq ans. Oué, je réclame, je sais, je sais. Mais qui ne demande rien n’obtient pas grand chose, c’est ma philosophie.

Ce blog existe aussi parce qu’il est lu, par vous, même si la plupart du temps j’en fais abstraction complète quand j’écris (sinon je pense que ça saborderait une partie de ma “sincérité” dans l’écriture). Après tout, me suis-je dit dans un élan de guimauve, notamment suscité par le dernier post d’Alexiane (que je sentais arriver, mais bon, la fin des choses, on préfère jamais trop y penser), ça fait un peu cinq ans que je donne de ma personne ici. Bordel.

Au début, beaucoup de comptes rendus commentés de télé-réalité (et ça continue, mais c’est bon non ?), des photos de mecs (de moins en moins, hélas, je sais), et puis de fil en aiguille, le glissement vers ce que j’ai toujours produit sur d’autres supports, un journal intime, un journal d’une partie de ma vie en tous cas (car le VRAI journal intime de Sabrina, il existe AUSSI, et il n’a pas grand chose à voir avec le blog de Sasa).

Vous en savez sans doute beaucoup sur moi (ou du moins vous le croyez, ah ah), en tous cas plus que ce que moi j’en sais sur la plupart d’entre vous. C’est un principe que l’on accepte assez rapidement quand on bloggue, surtout sur sa vie perso. On est bien d’accord, personne ne m’oblige à m’exhiber, ici ou ailleurs.

Mais voilà, en dehors de la petite équipe fidèle de commentateurs, dont je connais certains, de visu ou pas, il existe une troupe de lecteurs majoritairement anonyme. Vous êtes un peu moins nombreux qu’il y a 4 ou 5 ans, où les blogs étaient très en vogue et très visités (j’avais entre 1.000 et 1.200 lecteurs / jours), mais d’après mes statistiques, vous êtes encore 800 / 1.000 à passer ici chaque jour. Quand on y pense, c’est énorme. Ou pas. Je ne me rends pas compte, mais des fois je continue de trouver cela incroyable. Je crois pas connaître autant de personnes en vrai. Je ne sais pas toujours vos motivations (amitié, curiosité, voyeurisme, mépris …), mais il reste que c’est une présence qui compte, quelque soit le recul qu’on considère avoir. Je ne me plains rarement de mes lecteurs, car ils commentent relativement peu, mais sont globalement bienveillants sans être bêtement approbateurs, et critiques toujours soucieux d’être constructifs. Si j’ai un troll par an, c’est le bout du monde. Bref, vous me gâtez déjà, mais je suis une fille, j’en veux toujours plus.

Alors voilà, ce qui me ferait plaisir cette semaine, c’est que vous ayez un petit geste pour ce blog. Envoyez moi par mail (sasa.laloute@gmail.com) une ou plusieurs choses, comme vous le sentez :

:: un lien ou une référence au post (ou plusieurs, pourquoi pas), que vous avez particulièrement aimé ici sur les 5 dernières années, qui vous a marqué, que je re-publie des liens vers ceux-ci,

:: une photo de vous, dans une baignoire de préférence, mais comme vous voudrez (oui les filles peuvent jouer aussi), que j’aurais le droit de publier,

:: un texte de vous,

:: et tout autre chose qui vous fera plaisir (j’ai pas de compte pay-pal, mais je prends les chèques certifiés).

Je vous laisse la semaine (et je précise bien que c’est pour rendre les témoignages publics, ici même, parce que sinon c’est pas rigolo, des gentilles attentions en off, j’en ai déjà eu plein en 5 ans).

Pour La Journée de la Femme, dont on nous bassine encore largement aujourd’hui, je posterais deux choses (pas que je me sente obligé, je l’ai déjà dit ici, les journées de ce type sont indignes et indigentes, mais ça correspond bien à l’humeur du jour).

Une photo de moi prise par Vincent (Pingoo). Parce que j’ai mis du temps à l’accepter celle-ci (et les autres), sous mes airs bravaches, et que finalement, je l’assume, c’est ça une femme (une connasse à poil dans un fauteuil, qui ricane bêtement parce qu’elle a oublié d’enlever ses escarpins), c’était le sujet du matin sur Twitter. Et j’aime faire partager mes cuisses.

Un lien vers cet article remarquable (comme souvent) de Perséphone Ioudgine.

A très vite.

Qui sera le 400 ème ?

On y est presque les enfants.

Je me suis engagée pour une pipe gratuite un déjeuner / un dîner en tête à tête avec le (la) 400ème veinard(e).

Autant vous dire que si par le plus grand des hasards c’est mon Lolo (et pas son attaché parlementaire hein !), je défaillis. Dit Lolo qui paraît-il a été pas mauvais du tout sur Mots Croisés hier soir. Je n’ai pas vu mais je n’en doute pas une seconde. Je sais repérer les étalons les bons.

Mon 1000ème twitt …

… était sponsorisé par le club des mères gâteuses.

Twitter, j’ai mis le temps (ah quand même plus de 2 ans …. c’est moche les archives), mais j’y trouve aujourd’hui un usage bien complémentaire à celui du blog. Mais que je vous rassure (ou pas) je ne suis pas de ceux qui laisseront mourir leur bon vieux blog pour se contenter de messages en 140 caractères.

Que nenni.

Bon, là il est 22 heures, je me lance à l’assaut de ChatRoulette (oui, encore), on va essaye de retrouver de retrouver des têtes connues. Si j’y arrive, je mettrais cette note à jour.

6ème République des Blogs – Lyon 7ème – mercredi 10 février

C’est sous la contrainte que Romain me fait écrire ce post, menaçant de réveler au monde entier que je n’ai pas de gros seins, si je ne parle pas de la prochaine République des Blogs à Lyon.

(En même temps, je me tue à expliquer qu’effectivement, je n’ai pas de gros seins. On vit sans, que voulez vous).

Donc mercredi 10 février, se tient la 6ème République des Blogs, dans un estaminet fort sympathique (Chez Thibault) où j’ai déjà croisé d’autres blogueurs sympathiques (Trublyonne, Dessert, …. tiens marrant je ne me souviens d’aucun mec, hu hu hu, comme quoi), et qui présente l’avantage majeur d’être à 5 minutes à pied de chez moi (le 7ème arrondissement de Lyon, l’autre lieu de la hype je vous dis). Il est fort possible que j’y passe faire un coucou, plus par amitié pour Romain que pour débattre de politique.

Déjà la politique, ça me rappelle un peu trop le boulot, forcément. Qui plus est, à titre personnel, je goûte assez peu les débats politiques, trois années passées à Sciences Po à se branler la nouille entre gauchistes ignorants des réalités / de la vraie vie m’ayant fait passer l’envie de manière assez radicale. De toutes manières, il s’avère souvent assez pénible de débattre avec moi, je suis de très mauvaise foi, je déteste avoir tort, le reconnaît très difficilement (le principe de la mauvaise foi), et qui plus est j’ai un avis très arrêté sur un tas de choses (Bayrou est une couille molle, le PS ne se relèvera pas au cours des 10 prochaines années, les français votent avec leurs pieds, et en plus sont des racistes / mysogynes, etc.)

Mais ça me fera plaisir de vous voir les gens.

Et de boire avec vous.

Surtout de boire en fait.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur …

… moi, sans jamais oser le demander.

Bah, encore une application ouèbe nombriliste et inutile me direz vous, et je ne vous donnerais pas tout à fait tort. Mais je l’ai vue chez les twitteux, et je l’ai trouvée rigolote, donc vous pouvez y aller tranquille, il y a même une fonction anonymat.

Quant à mes réponses …. je les formulerais avec autant de précision et de sincérité qu’impliqueront les questions.

Enjoy les curieux / les voyeurs / les exhibs.