Le Président officiellement sur le paillasson

Certes, de ma part, c’était prévisible. Je n’allais pas porter le Président aux nues. Mais franchement, cette photo, elle est ratée nan ? Je m’étonne surtout que ce soit lui qui l’aie choisie (entendu sur France Inter ce matin), parce qu’elle ne le met pas vraiment à son avantage : couleurs cireuses (on dirait presque qu’il est roux), petite taille accentuée face aux drapeaux, contraste de la bibliothèque old school par rapport à l’image de modernité recherchée (pour le coup, celle de Chirac ou de VGE faisaient plus djeunes), boutonnage peu élégant du costume, qui par ailleurs le grossit (la pose de trois quart coupée aux jambes accentuant le phénomène). Et surtout, quelle crispation dans la machoire, les lèvres pincées réduites à un trait, le regard fixe. Après, ce n’est que de l’image, mais elle doit durer (au moins) 5 ans celle-ci …

Parmi les précédentes de la Vème, que l’on peut trouver par là, c’est finalement celle de Poher que je préfère …. Sans doute parce que ce n’est pas une photo officielle. C’est qu’il a été deux fois Président de la République Alain. Bon, intérimaire, certes, mais tout de même.

Pour le décryptage de la photo, une analyse intéressante de Versac.

Misère cannoise

Et je ne parle pas de la programmation du 60ème anniversaire du Festival (keskon s’en fout ….). Mais bien du manque cruel et flagrant de beaux gosses cette année pour assurer une montée des marches un peu glamour à nos yeux concupiscents. Même les valeurs que l’on croyait sûres sont très décevantes. Il semblerait que la tendance planétaire à l’obésité se confirme, même parmi nos amis les people (et je ne dis pas ça que pour Michael Moore, qui essaye de faire croire qu’il a maigri en se rasant la barbe, alors que ça le fait juste ressembler à Guy Carlier).

La preuve en quelques (fort tristes) images. Le paillasson est bien encombré mesdames.

:: Léo a bien forcé sur le Nutella, on dirait Hamster Jovial. Je me sens moins seule mais c’est pas vraiment une consolation.

:: Brad Pitt fait la gueule grave (c’est pas épanouissant d’être marié à Jolie et d’avoir 4 gnomes ? chuis surprise). Nous jetterons un voile pudique mais navré sur la coupe de cheveux bonhomme Playmobil. P’tain Angelina tu sers à quoi ?

:: Jack cumule les joues de poupon ET la coupe immonde. Et je parle même pas de son costard bleu Deschiens. Sur Julien Delanouvellestar Doré, ça peut faire branchouille / décalé, là c’est juste navrant. Oh t’es à Cannes là coco, pas invité à un goûter dominical chez Tata Simone ….

:: Quand je vois aussi comment Guillaume Canet se laisse aller, j’ai terriblement envie de me faire son ex femme (Diane Kruger, qui anime les cérémonies de clôture et d’ouverture).

:: Samuel Le Bihan, ce brave garçon que j’aime beaucoup malgré une filmographie plus que douteuse, a toujours eu une légère tendance à la beauf-atttitude. Des costards un peu m’as tu vu, genre métallisés, bien mieux portés par des petites frappes marseillaises, une mine de ravi de la crèche content de lui, et la propension à la surcharge pondérale. Là c’est plus que flagrant.

Finalement, s’il fallait en sauver un du paillasson, ça serait encore et toujours Jude. Même avec des poches (d’alcoolique mondain ?) sous les yeux, les tifs en bataille (et les entrées d’air sur les côtés, qui se déploient d’année en année), la joue visiblement rêche et une chemise fripée, il fait envie. Très. Surtout quand il tire ainsi sa jolie petite langue rose …. Il sauve la semaine. Mais c’est bien disette tout de même ce 60 ème anniversaire. Allez, on reste optimistes pour les jours à venir, qui sait si on déniche pas la perle rare ….

La p’tite araignée qu’est toute grignette(*)

Non mais sérieux, faut arrêter les conneries. Déjà, ça me pompe l’air que 80% de l’offre cinématographique se compose de grosses daubes américaines, pour lesquelles ils sentent obligés de nous servir des suites. Mais là, stooop. On en est au 3ème opus. Toujours est-il, Tobey Maguire, il est aussi crédible en Spiderman que moi en Lady Di.

Allez, sur le paillasson Tobey, on veut des mecs, des vrais.

(*) : se dit pour une personne peu étoffée physiquement, taillée comme une ablette, comme une biscotte quoi …

Bayrou sur le paillasson

Des vacances sans entendre causer de la campagne électorale, c’est des vraies vacances. Même si c’est vrai, dans cet intervalle tropical, je me suis prise à rêver. Et si pendant ce temps là ….

:: Le Pen nous avait fait un gros infractus, ou un AVC ….

:: Sarkozy s’était enfin laissé aller à réveler sa vraie nature, hirsute, haineuse et intolérante ….

:: Ségo avait reconquis l’éctorat de gauche ….

:: Et surtout, si seulement l’effet baudruche Bayrou s’était enfin dégonflé, une bonne fois pour toutes.

Non parce que tout de même, ça reste hors de mon entendement ça : comment on peut – en étant de gauche (je ne parle pas des gens de droite, c’est un autre problème) – penser à voter Bayrou par manque d’adhésion au programme et à la personnalité de Royal ??? Ils se sont fait flashouillé par les Men in Black là les électeurs de gauche ou quoi ? Surtout les profs et instits. Ils ont oublié ? Oublié Falloux en 1994 ? Oublié ce seul passage ministériel à l’Education ? Oublié que Bayrou n’a JAMAIS gouverné, fait alliance ailleurs qu’à droite de l’échiquier ? Oublié qu’il a longtemps été proche de Sarko ?

J’ai même eu un élan d’empathie pour la traîtresse (Simon Veil), quand elle a expliqué (dans un numéro récent de ELLE, une de mes rares lectures « intellectuelles » de ma semaine de ouacances) les motifs de son rattachement à Sarko plutôt que Bayrou, c’est dire.

Donc, Bayrou, sur le paillasson électoral, et avec un coup de pied au cul s’il vous plait.

En guise d’illustration, une pub qui m’a beaucoup fait rire, issue de la nouvelle campagne de pub des annonces Pages Jaunes (spéciale kacdédi à Cyrille), qui détourne les principaux candidats à la présidentielle. Le personnage de François B. sur son tracteur, c’est exactement ça !

Bon, d’accord, objectivement, c’est celle de Nicolas S. la mieux imitée, donc hop.


Nicolas
envoyé par patamiel

Quand Nicolas S. détourne un des atours majeurs de la sex-attitude, je proteste (vivement)

Je n’ai pas une très haute opinion de Nicolas Sarkozy (et je dis pas ça juste parce qu’il fait 1 m 67 les bras levés, je ne fais pas d’ostracisme en la matière, chacun est doté par la nature comme il le peut). Alors quand il ose détourner, en guise de symbole de sa sérénitude nouvelle affichée, un de mes accessoires fétiches de la virilité masculine, je m’insurge.

Car je considère en effet qu’un pull à col roulé noir est ce qui se fait d’à peu près plus sexy pour l’homme urbain (je n’ai pas dit le métrosexuel, mais c’est tout comme). Parfaitement. Je me souviens que c’était ce que portait l’Epoux le jour où je l’ai rencontré, et que ça m’avait particulièrement tapé dans l’oeil. Mais au-delà de cette madeleine de Proust, c’est récurrent, dès que je vois un joli col roulé, discrétement moulant, porté sous une veste de costume, de préférence avec un jean sombre, je fonds.

Toutefois, c’est pas demain que le petit Nicolas me fera fondre, lui, puisqu’il a quand même commis une faute de goût majeure : un pull bleu marine, et une veste noire par dessus. Impardonnable.

Hop, sur le paillasson Nico.

Edit : j’ai trouvé sur DailyMotion le décryptage de Sébastien Bohler du discours de Sarkozy. Comme je disais, bien vu, sur Sarkozy et « les carrefours émotionnels ».


Asi – Sarkozy
Vidéo envoyée par Vega10

Nos amis les gays sur le paillasson (pour une fois)

J’avoue, 95% de mon temps, je passe mon temps à hululer que l’homosexualité c’est troooop du gâchis, et que vraiment c’est trop horrible que tous ces beaux garçons nous échappent, à nous les détentrices de maaagnifiques nénés. Tous les mois, j’achète Tétu, que je dévore la bave aux lèvres. Dès que je peux, je fonce au Raidd, reluquer ces messieurs sous la douche.

Alors là, inutile de dire que j’ai été absolument ravie consternée de découvrir sur la TNT (qui décidemment ne diffuse que des bouses, ça se confirme) qu’en fait, les gays, c’était aussi des blaireaux comme les autres, qui s’inscrivent à des concours nazes pour trouver l’âme soeur. Alors le concept de NEXT (à creuser pour Vinvin et son télépathe cette émission), c’est un savant mélange du Bachelor, de speed dating, et de la caravane de Céline Dion. Et c’est lamentable.


Next gay sur Europe 2 TV / 2
Vidéo envoyée par GayClic

Pour ceux qui ont pas le courage de regarder, les perles :

« Ma stratégie, c’est que je veux tous vous niquer, au propre comme au figuré »

« Je cherche pas un top model, mais je veux pas faire le taxi, alors c’est cool que tu aies une voiture »

A côté, Loana, c’est Marie Curie ….

Le nouveau James Bond dormira sur le paillasson

C’est aujourd’hui que sort le nouvel opus de l’agent de sa Majesté, Bond, James Bond, avec dans le rôle titre Daniel Craig.

Alors dans un tout autre contexte, le petit Daniel, il passerait tout à fait la barre pour une sélection dans la baignoire. Physique avantageux, belle plastique sans en faire trop, regard hypnotique. Mais pas dans le rôle de 007 bordel à mille queues !!! James, c’est Sean Connery, ou c’est rien. Pas crédible le gars. James Bond, blond, franchement, puis quoi encore ? Alors hop, paillasson, et un point c’est tout.

Faut savoir être intraitable, parfois ….

(Au passage, bonjours le rapport psy entre le gros flingue et le gros …. Nan, rien, je m’emballe)

Les infidèles sur le paillasson

Je sais, c’est pas beau la haine, et y’en a qui préfèrent l’amour à la haine (et moi aussi, la guerre et la famine, globalement je suis contre), mais je constate quotidiennement que y’a pas que moi qui voudrait en mettre certains sur le paillasson …

Ce soir Diams et sa copine de malheur, Vitaa, qu’ont la haine.

Allez, on compatit, tous des salauds, sauf Papa (et l’Epoux).

Création d’une nouvelle catégorie ce soir "Sur mon paillasson"

Il fallait que ça arrive, ce blog ne pouvait se contenter de rester une ode concupiscente à la virilité exhibée à nos yeux innocents, bicoz (oupse, pardon, les derniers relents de mon angliche meeting de ces 3 derniers jours), les mecs, parfois, vous êtes vraiment des gros nazes. Alors comme Mry et sa série des Penchiaisons (spéciale dédicace comme on dit dans le arénbie), je lance ce soir une nouvelle catégorie, « Sur mon paillasson« .

Pour ceusses qui arrivent, qui suivent pas, ou qui n’ont jamais saisi mais s’en cognent (genre je viens par ici, hop hop hop, pour mater des mecs à oualpté et basta), « la baignoire« , c’est cet humide objet de mon désir, là où je brosse dans le sens du poil (car j’aime le poil, sur le torse surtout) un certain nombre de représentants de l’espèce mâle. Célebrités ou stars en devenir, copains consentants, lecteurs (a)mateurs, ou bloggeurs amicaux, tous les soirs de la semaine, ça défile.

Le pendant de la baignoire, ça ne pouvait donc qu’être le paillasson, là où sont relégués les gueux, ces salauds qui vraiment ne méritent pas notre affection, notre tendresse, notre admiration béate et un peu baveuse (ces propos n’engagent que moi, je sais bien que toutes les jeunes femmes ne bavent pas bêtement devant un quarteron de rugbymen, mais qu’on ne me jette pas la pierre). Vous me répliquerez, si c’est des nazes, pourquoi en causer ? Ben pour les stigmatiser un peu plus pardi 🙂

A tout seigneur, tout honneur, puisqu’il est à l’origine de cette nouveauté éditoriale, mesdames, je vous proposer de faire dormir sur le paillasson Fred Cavazza.

Alors à la base, je ne connais pas Fred, ni son blog, ni ce qu’il fait, et il n’est pas particulièrement repoussant. Cependant, quand on s’exprime sur les blogs, et qu’on dit très sérieusement (merci à Thomas Clément, dont je lis le blog depuis quelques mois, pour l’info) des choses comme :

:: « 90% des blogs sont tenus par hommes, et sinon y’a quelques blogs cuisine qui marchent bien … » (sic)

:: « le bloggeur c’est le mâle dominant de la tribu » (et entre vous, vous vous montrez votre zizi alors ? Ah non, je confonds, ça c’est Technorati, aaaaaaaaaah)

:: « les femmes produisent pas mal de trafic sur des sites comme Doctissimo et Au féminin » (oué, et on cause entre nous de nos règles douloureuses et des incompréhensions hommes / femmes, ou encore de la qualité du dernier album de Tina Arena)

Hé ben moi je sors les crocs de chienne de garde que je suis, et je dis « non mais ça va pas non ???? »

Je sais pas pourquoi, je sens que je ne vais avoir aucune difficulté à alimenter cette nouvelle rubrique … Gare à vos fesses messieurs ! En tous cas, pour rire pour de vrai, je vous recommande (en vrac) plutôt :

:: la dernière production de Florence Foresti,

:: le « King kong Théorie » de Virginie Despentes (j’essaierai de faire une note dessus),

:: et mes aventures de Loozeuse, que je partage avec un garçon tout à fait charmant, lui, Xav, ça se passe par là, j’en reparlerai aussi.

Bon je vous laisse, ça joue du klaxon dans ma rue, je suppute que Lyon a du ENCORE mettre une branlée au PSGé. Chouette.