ZAPA & moi

Ceux qui me connaissent savent (et subissent parfois) mon addiction aux fringues. Et aux chaussures. Quand on a mon format (taille 44 / pointure 41), on est toujours à la lisière de la « normalité » niveau prêt à porter. Il suffit que tu prennes quelques kilos (tellement rare) ou que le vêtement soit plus ou moins bien coupé, pour que tu bascules du côté obscur de la sape. Celui où tu passes aux vêtements spécialisés, ascendant sac à patates et cache misère, même si ces marques évoluent doucement.

Depuis pas mal d’années (on va dire 15 à 20 ans), j’ai découvert une marque qui fait de belles choses, bien taillées, et allant jusqu’au 46, ZAPA. Ma mère et ma soeur portaient du ZAPA lors de mon mariage, et moi même, je porte beaucoup de choses d’eux, notamment cette robe bleue avec laquelle j’ai fait quelques mariages. Je suis même bénéficiaire d’un programme de fidélisation assez up gradé, qui me donne accès en théorie à pas mal d’avantages. Cependant, si mon auguste boule ne rentre pas dans les modèles proposés, celà paraît bien illusoire.

Il y a quelques semaines, dans la  perspective de ma participation à un mariage, j’ai fait une expédition dans une boutique sur la presque ile lyonnaise au cours de laquelle j’ai donc appris à mes dépends que plusieurs modèles, dont certains que je convoitais, n’étaient plus produits au delà du 42. Et selon la vendeuse, pour cause de « rajeunissement de la marque ». Cette histoire m’a fait vaguement tousser, et je l’ai raconté ici (sur mon compte twitter).

Déterminée à ne pas rester en là, je décide de poser tout de même directement la question à la marque, sur  sa page Facebook, au cas où quelqu’un soit bloqué.  Je fais cela avant de partir en vacances, et j’oublie. Quand je retourne il y a quelques jours sur la dite page, je me rends compte que non seulement personne n’a daigné me répondre, mais que le commentaire a été carrément supprimé. Comme je suis un peu persévérante et vaguement agacée par les actes de « grossophobie », quelque soit la forme (callipyge) qu’ils prennent, je profite pour remettre la question sur le tapis :

Alors ZAPA, dis moi, pourquoi arrêter de produire du 44 et 46 sur certains modèles ?

(Comme sur cette charmante combinaison, existant que jusqu’au 42)

Que je sache pourquoi, très bientôt, je ne m’habillerais plus chez vous, à l’insu de mon plein gré ?

Grand merci <3

(et merci à ceux qui le peuvent / le veulent, de relayer cette note le plus largement possible, notamment sur la page FB de ZAPA, twitter etc.)