De l’efficacité du téléphone arabe dans ma famille

Pour ceux qui ne savent pas (encore) tout de moi, je suis née de père breton et de mère kabyle (algérienne). La majorité de la famille vit en Algérie, 7 enfants, 18 cousins jusqu’il y a peu, dont 11 vivent au pays. A Lyon, vivent 3 soeurs, dont ma mère. Dimanche j’ai encore eu le droit à un grand rassemblement du gynecée, dans le cadre de la préparation du départ de ma mère pour Alger.

Un gynecée algérien, pour vous la faire courte, c’est plein de gonzesses (les maris, tous français, se sont réfugiés dans le salon pour regarder Roland Garros, trop contents d’échapper à un brouhaha auquel ils ne comprennent rien), qui font semblant de s’affairer (3 h 30 pour préparer 2 bagages), en devisant sur la famille, les enfants (ceux que je n’ai pas encore faits pour ma mère), mon régime (enfin, celui que ma mère croit que je suis en train de mener), le temps qu’il fait (toujours moins beau ici que là-bas), et l’ingratitude des hommes (ce dernier point étant paradoxalement plutôt rapidement expedié, le sujet favori restant les enfants, hélas pour moi). Tout ça dans un improbable mélange de français et d’algérois, débité à toute berzingue à un niveau sonore qui doit dépasser parfois celui d’un concert de Sepultura (si si, j’en suis sûre, et je ne suis jamais allée à un concert de Sepultura pourtant).

Pour moi, en dehors du fait que ça me prend la journée, et me coûte 2 grammes d’aspirine (rapport aux décibels), c’est l’occasion d’apprendre un tas de trucs sur la vie en général, et avoir des nouvelles de la famille en particulier. Parce que 7 frères et soeurs, et leurs 18 enfants, autant vous dire que y’a de la nouveauté tous les jours. Enfin, de la nouveauté ….

Cette fois j’ai eu le droit à une démonstration de la grande efficacité du fameux téléphone arabe.

Moi (en soulevant avec dégoût une petite grenouillère jaune) : « C’est pour qui ça ? » (ma cousine la plus jeune a 4 ans …)

La reine mère : « C’est pour ta nouvelle cousine (je me rappelle déjà plus son prénom, complètement imbitable, sa soeur aînée se prénomme Noor El Ouda, j’ai mis 1 an à me le mettre dans la tête), la fille de Kamel »

Moi (outrée) : « Mais quelle nouvelle cousine ? Je savais même pas qu’elle était enceinte !? »

La reine mère (imperturbable, en repliant la grenouillère d’une seule main, trop forte) : « Oh écoute, ça va hein, elle vient juste de naître ! »

Moi : « Ah oui, elle est née quand ? »

La reine mère (indémontable) : « Je sais plus, il y a 3 mois. »

Bienvenue donc à ma cousine toute neuve de 3 mois, 19ème héritière de cette famille de dingues. Bon courage 🙂

4 réponses sur “De l’efficacité du téléphone arabe dans ma famille”

  1. je me rends compte que depuis mon dernier passage, le billet du 25 mai a disparu…
    l’aurais-je révé ce doux billet d’anniversaire enamouré à l’attention de l’Epoux ?

    Le comité pour la libération des épouses censurées

  2. Si si si, il est toujours là, fô pas inhaler les vapeurs du cyclomoteur chérie, c’est mauvais pour les neurones 🙂

  3. bah je l’ai retrouvé juste après dans la baignoire…
    Fo pas dégainer trop vite sur un blog sinon… après on se sent con 🙂
    promis le pot d’échappement en inhalation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.