Prendre des nouvelles de la famille, c’est important

Entre mes vacances siciliennes et mes 3 jours de « team building » à Cap Esterel, ça fait presque une quinzaine de jours que je n’ai pas pu prendre le temps de lire les quelques 40 blogs (voir la blogroll sur le menu déroulant à droite de votre écran).

C’est énorme quand il faut rattraper 15 jours. Là je viens d’y passer quelques 2 heures (l’Epoux tire la tronche, il s’est dignement réfugié dans sa cuisine, vais pas tarder à le rejoindre moi, commence à avoir la dalle) et c’était super frustrant comme expérience. Tu ne peux pas tout lire, tu vois que plein d’évenements ont eu lieu (les enfants ont grandi, machin a quitté truc, bidule a un nouveau job, bob a changé la mise en page de son blog, des trucs majeurs quoi), et tu arrives trop tard pour y participer, apporter ta modeste contribution, répondre à une question posée à la cantonnade. Soupir.

En un peu plus d’un an, je me suis virtuellement attachée à plein de ces humains qui peuplent mon coin de blogosphère. Une sorte de famille recomposée. Je vous aime quoi.

Dites donc, on dirait que je suis un peu sensible ce soir moi …. Ca doit être ma cuite d’hier soir que je finis de cuver (4 flûtes de champagne à l’apéro, 1 bouteille de vin rouge à table à moi seule, 4 malibu orange en dansant, la seule réaction de ma chère mère a été « roooh sabrina, ça va pas ? tu te rends compte du nombre de calories ? ». Ma mère est très forte), bref j’ai l’alcool affectueux et sentimental.

Hips.

La baignoire à sec ….

Cette semaine va encore être très assechée d’un point de vue blog, pour cause de séminaire de boulot à Cap Esterel. En plus des activités corporate épuisantes (séances daubage sur les collègues au bord de la piscine, tours de kad, de bateau, tir à la carabine – je suis étonnament douée – , endormissement devant la présentation du modèle économique de la firme par le big chief – je me suis fait captée bien évidemment), l’accès ouèbe est plus que poussif.

Cependant, j’espère avoir quelques spécimens intéressants pour la baignoire, notamment grâce à l’intervention de 2 fondateurs de Eden Park, dont je parlais justement il y a peu dans la baignoire …. Je maintiens que leurs vêtements sont pas extra, par contre Franck et Yvon se sont avérés de bon orateurs sur la transposition des valeurs du sport, et bien entendu du rugby, au monde de l’entreprise. Accessoirement, ils sont charmants …

Décidemment, le rugby, ça me poursuit cette semaine. A suivre ….

…. y’a un rugbyman qui a pris un coup

Mmmmmm, quoi de mieux pour relancer cette baignoire asséchée pendant une semaine, que de recourir à un représentant majeur de mes phantasmes masculins …. le rugbyman.

Oui parce que les footballeurs et autres basketteurs, certes, à l’occasion, je ne crache pas dessus. Mais parmi les représentants du monde du sport, ceux qui emportent ma préférence (et je suis pas la seule, je le sais bien, spéciale dédicace à Tatiana 06), ce sont ces garçons bien bâtis (à la limite du carrément baraqué, un peu ours), qui pratiquent ce sport de contact (auquel je ne comprends pas grand chose, soyons honnêtes, mais c’est beau tous ces corps emmelés, non ?), en gentlemen. Et qui ne gagnent pas des sommes honteusement faramineuses pour se rouler dans l’herbe en s’arrachant des bouts d’oreille.

C’est donc avec gourmandise que j’ai découvert dans le Magazine du TGV la pub ci-dessous, pour un parfum Eden Park (Oval, comme c’est original). Perso, les vêtements de la marque sont très peu à mon goût (tout ce rose et ces rayures, beuark), par contre ce jeune homme (qui manque un peu de poils, mais passons), beaucoup. Il s’appele Jean-Baptise Elissaide (inconnu de moi à ce jour), et ma foi, s’il frappait à la porte, hé ben il dormirait pas dans la baignoire !

(je vous l’accorde, cet oeil au beurre noir, c’est lamentable !)

Retour au bercail …

Qu’il est bon, tel Ulysse après un long voyage, de retrouver son domicile, son repos du guerrier, même …

s’il fait un temps à déprimer une armée de clowns (grisaille, crachotis de pluie, presque froid, qu’on vienne encore me dire que Lyon, c’est déjà le sud de la France)

si la frangine a oublié d’arroser le ficus géant (enfin géant, tout est relatif) la seule plante de plus 2 ans dans cet appartement où Titsou les Pouces Verts n’a jamais mis les pieds, et qu’il tire la gueule grave (le ficus, pas la frangine)

qu’il y a environ 3 machines à faire tourner (et qu’avec le temps gris et humide, c’est pas près de sécher)

que le blog du dénommé « koimabite » ne semble pas fonctionner, alors que ça paraissait plein de promesses (mais je me fierais plutôt à l’avis de Stéphanie en la matière, car nous partageons toutes deux un goût assumé pour la pilosité masculine ET Magnum, et c’est déjà beaucoup).

Mais heureusement, j’ai quand même quelques motifs de réjouissance, rassurez vous, car …

je viens de passer une semaine de ouacances au poil en compagnie de l’Epoux (ensemble 24 h / 24, pendant 8 jours d’affilé, ça faisait un bail que ça ne s’était pas produit, et on s’est presque pas mis sur la tronche, c’est miraculeux bien cool). Pas mal de choses à raconter, quelques belles photos, on verra en fonction du temps que j’ai ces jours ci

j’ai eu ma première participation à mon concours « et vous, vous en avez combien ? » (merci P’tit boudin, je vais voir comme j’organise la diffusion ..), par contre, très cher XavZ, merci pour la page de pub sur Potin Blog, mais pour le reste, c’est bien surestimer mes capacités que de croire que je suis capable d’élaborer une bannière …. !

enfin, last but not least, j’ai eu pour mon anniversaire une MAGNIFIQUE PAIRES DE CHAUSSURES, cadeau de l’Epoux, pour changer c’est des baskets, par contre je n’ai pas résisté, la « couleur » m’a fait fondre. Je ne résiste pas au plaisir de vous les montrer ….

Sont belles hein ??

Moi aussi je peux organiser un concours : et vous, vous en avez combien ?

Ce qui est sympa dans la communauté des blogs, c’est qu’il y a toujours quelqu’un (Mry le premier d’entre eux, L-tz et Netizen, Tippie et les pieds, Manu et ses grimaces, Ralphy et sa collection de culottes, etc.) pour organiser un concours. Et il y a toujours des bonnes poires, joueuses, pour s’y enrôler …. moi.

Etant donné que je suis partie en vadrouille une semaine avec l’Epoux, sous le soleil de Sicile (ouais, je sais, trop dure ma vie), je n’ai pas cette fois préparé les baignoires. A sec pour la semaine ! Par contre, j’ai activement réflechi à ce que je pourrais faire comme concours, sur ce blog.

Pour ne pas faillir à ma réputation de cochonne d’obsédée de jeune fille de bonne famille, voilà ce que j’ai trouvé = les jouets pour nous les filles. Les sex toys, les vibros, les godes quoi !

On ne va pas se mentir, une assez grande hypocrisie règne au sein de la gente féminine sur la question. La pub se généralise, dévoile, affiche, en fait même de l’art (allez voir par là, c’est très chouette, dommage que mon anniversaire soit passé), mais concrètement, peu de femmes avouent, admettent en utiliser un, autrement que pour décorer la salle de bains. Alors que oui, parfois c’est bien pratique !

Pour lancer le mouvement, je réponds d’abord à ma propre question, « et vous, vous en avez combien ? »
Moi, j’en ai QUATRE. Je vous les présente.

Donc de gauche à droite.

* Le plus gros. C’est un cadeau de mariage (on ne le voit plus bien, mais il est dédicacé). Il a servi à tourner un film fait par les copains à cette occasion (un grand moment de cinéma indépendant), donc c’est surtout sentimental. Je ne m’en sers pas (désolé les copains).
* Le petit métallisé, vous le connaissez, c’est un cadeau du Magazine Jalouse. Très pratique, il tient dans la main. Fonctionne avec une seule pile. Inconvénient : fait plus de bruit qu’un sèche cheveux.
* Le petit violet métallisé, un cadeau de Noël de l’Epoux.
* La bêbête verte vibrante, également un cadeau de Noël, de Tomi. Pratique pour des petits massages. Ludique.

Voilà, j’ai tout dit. Et vous, alors, vous en avez combien ? J’attends vos photos (sasa.laloute@gmail.com), anecdotes.

Le cadeau pour la gagnante ? Un joli jouet de chez Yoba par exemple ….