Les 5 choses que vous avez toujours voulu savoir sur moi sans jamais oser les demander

Boooon Anne Lolotte m’a demandé, je m’en acquitte donc, car je suis bonne fille. La chaîne de blogueurs pour la Noyelle a bien évidemment un caractère … exhibitionniste !

Alors, je dois vous apprendre 5 choses que vous ne savez pas de moi. Easy the cat.

1. j’ai un souffle au coeur. Un jour j’en mourais. Ou d’autre chose, on sait pas.

2. je suis papillophobe, j’ai la phobie des papillons, et pas seulement ceux de nuit, tous ces petits (et gros) enfoirés de papillons immondes, je les hais. Par contre je ne suis pas parophobe. D’accord, ce n’est pas un scoop, mais c’était pour minimiser l’impact du précédent.

3. je dors en serrant les poings, de chaque côté de ma tête, comme les nourissons. Et j’ai un tic associé, je serre souvent mon pouce dans mon poing, comme pour le protéger.

4. j’ai commis un mémoire de fin d’études à Sciences Po, en droit constitutionnel, sur l’autodétermination (devolution in angliche) et le régionalisme en Ecosse, un pavé indigeste mais passionant, de 350 pages. Je le prête à qui veut s’instruire (ou s’endormir hyper vite le soir). Depuis, j’ai abandonné le droit constitutionnel, mais j’ai gardé une certaine affection pour les kilts. Surtout quand c’est Ewan qui le porte …

5. Un jour, j’aimerais bien me faire refaire les seins. Ca y est c’est dit. Même pas honte. Et pis, c’est parce qu’on fait un 95 C qu’on peut pas s’en payer d’autres, différents. J’me comprends.

Allez, je vais faire passer la chose aux personnes suivantes (elles vont être ravies, sûr) : Yannick, Henri, Xavier, La Fée, et Nicolas. Bande de petits veinards !

11 réponses sur “Les 5 choses que vous avez toujours voulu savoir sur moi sans jamais oser les demander”

  1. Justement, j’hésitais entre faire une note sur mes aspects métrosexuels et… ba rien…
    Donc voilà qui va animer un peu mon blog.
    Fuat juste que je trouve les 5 trucs que vous ne savez pas sur moi… pas certain de savoir moi-même.

  2. Aaaah je constate que Riton fait toujours son geek et méprise au + haut point mes invitations …

    Ca se paiera ! Les autres, je vous aime.

  3. sasa, je suis simplement entrain de réfléchir à ce que tu ne sais pas sur moi 😉 et c’est dur! Mais je bosse dessus promis

  4. @ sasa : j’ai honte …. ton époux m’a pris en flag de bavage dvt ton beauf …. lol … j’ai honte j’ai honte lol … bah la qua pas etre si sex le beauf tiens. 😉

  5. Hi (prononcer aïl) Sasa !

    C’est en recherchant les Histoires d’O que je suis tombée (prononcer ouille) sur ce billet tout en confessions… Maintenant je comprends ton engouement pour le kilt écossais. Moi aussi. Je me suis même marié avec un écossais en kilt.
    Hélas, culture et chemin de vie opposés, bouts de tissu différent – il aimait la laine et les carrés et je préférais le coton et les rondeurs – ont trop "mité" notre relation.
    De corps perdus à trous perdus (en ref aux mites!) nous avons divorcé pour le meilleur et laissé le pire ailleurs…
    Depuis, si j’aime toujours aller voir ce qui s’passe sous les kilts et sous les jupes des filles, j’aime parler français sur l’oreiller!!
    Bon trêve de cornemuse, en tant que jury, je retourne lire les 5 histoires zérotic écrites sur ton blog.
    Bizzz rose piment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.