La gâterie (4) en support de l’orgasme mondial ?

J’ai complètement zappé hier soir de vous fournir la gâterie n°4, pour cause d’apéro de départ qui a dérapé (avons fini Fabrice le Réunionais & moi même la bouteille de Rhum Quequette, pas hyper frais sur la fin …). En 2007, j’arrête la picole, promis promis.

Pas grave, ce jeune homme souriant qui vous tend les bras (et quelques sablés) pourra être un utile complément pour atteindre l’orgasme, dans le cadre de la journée de l’orgasme mondial, qui se tient aujourd’hui. Parce qu’en ce me concerne, en matière d’orgasme, on est jamais mieux servi que par soi-même. Accessoirement l’Epoux passe les fêtes dans SA famille et moi dans la mienne, autant vous dire que j’ai fait une réserve de piles bâtons monstrueuse … J’me comprends 😉

La gâterie (4) en support de l’orgasme mondial ?

J’ai complètement zappé hier soir de vous fournir la gâterie n°4, pour cause d’apéro de départ qui a dérapé (avons fini Fabrice le Réunionais & moi même la bouteille de Rhum Quequette, pas hyper frais sur la fin …). En 2007, j’arrête la picole, promis promis.

Pas grave, ce jeune homme souriant qui vous tend les bras (et quelques sablés) pourra être un utile complément pour atteindre l’orgasme, dans le cadre de la journée de l’orgasme mondial, qui se tient aujourd’hui. Parce qu’en ce me concerne, en matière d’orgasme, on est jamais mieux servi que par soi-même. Accessoirement l’Epoux passe les fêtes dans SA famille et moi dans la mienne, autant vous dire que j’ai fait une réserve de piles bâtons monstrueuse … J’me comprends 😉

Mais qu’est ce que vous avez bien pu chercher pour tomber ici …

… Bande de pervers.

Ca faisait longtemps, une petite revue des recherches tapées, qui ont conduit ici le visiteur égaré (et donc déçu ?).

Fait via « Post-it Express« , l’outil magique fourni par Dam-Dam, éleveur de boulets. S’il veut, je lui envoie quelques visiteurs.

:: « Photo surprise sous la douche », je peux comprendre,

:: « Site bandant », je comprends aussi à la rigueur,

:: « voir des videos porno des maman salope », roooh, là je vois pas du tout,

:: « La grosse Jocelyne », aaaah, en rapport avec une très bonne chanson d’Elmer, que l’Epoux adore, mais je ne me rappelait pas en avoir causé par ici,

:: « Les jolis seins de Sabrina » (mon dieu, après vérification, j’arrive en 6ème position quand on tape cette recherche !! Denis avait donc raison, on cause bien trop de mes seins par ici),

:: « blog nympho », moi nympho, nan, là y’a erreur,

:: « mini slip », sans doute en rapport avec la collection Bjorn Borg que j’avais proposée à 2 blogueurs sans doute, hé hé hé …

Comme dirait l’autre, la foire à la grenouille ….

Roooooodrigo

Rodrigo Santoro, qui veut bien m’offrir Rodrigo Santoro pour Noël ???

Heureusement que ces jours ci, entre la (re)diffusion de « Love actually » et cette pub pour Chanel avec la Kidman, il est visible un peu plus régulièrement, mais bordel qu’il est beau …. Arfff, soupir ….


PUB TV – CHANEL 5 NICOLE KIDMAN
Vidéo envoyée par pubs-tv

Petite gâterie (3)

Ce soir, on s’attaque aux vitres. Aaaah le mythe du laveur de carreaux…. Un grand classique dont on ne se lasse pas.

Et en fond musical, on écoute Gala, Freed from Desire ….

"Premiers baisers", ou comment se replonger avec délices dans un état proche de l’amibe

Dimanche, j’étaits de corvée de papiers cadeaux, car personne n’emballe mieux les mecs les cadeaux sur la place de Lyon (sans me vanter, même les trucs avec des formes toutes biscornues, les machins mous, je suis capable d’en faire une splendeur, ça me fait presque mal au coeur de voir ensuite ces ingrats arracher le tout sans même un regard pour le travail de l’artiste). Entre mes paquets, ceux de l’Epoux, deux heures de découpage et scotchage en perspective. J’allume la télé, histoire de me polluer l’espace de cerveau encore disponible, et là, grosse émotion, énorme Madeleine de Proust, claque dans ta face, je tombe sur un épisode de « Premiers Baisers », sur la chaîne AB1 (câblée).

C’était en 1991, j’avais 13 ans, et je dévorais cette série. Fan que j’étais. Je faisais vraiment un transfert sur Justine (Camille Raymond) :

:: son histoire d’amour tourmentée avec Jérôme (Fabien Remblier), le beau gosse de service qui avait une moto (d’ailleurs, depuis, dès que je vois un mec avec un casque, je sais plus me tenir). Ils se trompaient, se quittaient, se retrouvaient, s’aimaient tellement …

:: ses parents qui étaient trop cools et compréhensifs, alors que les miens étaient des éducateurs professionnels chiantissimes (un jour, je vous ferai toucher du doigt les ravages de l’éducation parentale faite par des professionnels de l’Education Nationale, c’est assez terrible),

:: sa bande de potes, filles & garçons tous trop sympas et pas prise de tête, ses virées à la cafète, à boire des sirops colorés pendant des heures entre deux parties de baby foot, alors que moi j’avais même pas le droit d’aller au ciné avec les copines,

:: ses fringues, toujours troooop mode, etc.

Tout cela, redécouvert 15 ans après, a terriblement vieilli (moi aussi faut dire). Le décor en carton pâte, les fringues has been (mais à l’époque, c’était trendy) m’ont sauté aux yeux tout d’abord, et surtout, les mises en situation cuculs, les dialogues ineptes, le jeu d’acteurs qui ne peut même pas être qualifié de jeu d’ailleurs, bref, le niveau zéro de la télé.

Mais qu’est ce que c’était bon … j’ai regardé deux épisodes de suite, jusqu’à ce que l’Epoux me confisque la télécommande. Béate que je vous dis que je suis.

PS 1 : rien à voir, mais chez Osmany, vous pouvez aussi profiter du niveau zéro de la blague …

PS 2 : Fabien Ramblier a un blog, parce qu’il semblerait qu’il sorte un bouquin bientôt sur ses années sitcom (tout un programme).

PS 3 : allez pour la route, le générique. Raaaaah, que c’est bon !

"Premiers baisers", ou comment se replonger avec délices dans un état proche de l’amibe

Dimanche, j’étaits de corvée de papiers cadeaux, car personne n’emballe mieux les mecs les cadeaux sur la place de Lyon (sans me vanter, même les trucs avec des formes toutes biscornues, les machins mous, je suis capable d’en faire une splendeur, ça me fait presque mal au coeur de voir ensuite ces ingrats arracher le tout sans même un regard pour le travail de l’artiste). Entre mes paquets, ceux de l’Epoux, deux heures de découpage et scotchage en perspective. J’allume la télé, histoire de me polluer l’espace de cerveau encore disponible, et là, grosse émotion, énorme Madeleine de Proust, claque dans ta face, je tombe sur un épisode de « Premiers Baisers », sur la chaîne AB1 (câblée).

C’était en 1991, j’avais 13 ans, et je dévorais cette série. Fan que j’étais. Je faisais vraiment un transfert sur Justine (Camille Raymond) :

:: son histoire d’amour tourmentée avec Jérôme (Fabien Remblier), le beau gosse de service qui avait une moto (d’ailleurs, depuis, dès que je vois un mec avec un casque, je sais plus me tenir). Ils se trompaient, se quittaient, se retrouvaient, s’aimaient tellement …

:: ses parents qui étaient trop cools et compréhensifs, alors que les miens étaient des éducateurs professionnels chiantissimes (un jour, je vous ferai toucher du doigt les ravages de l’éducation parentale faite par des professionnels de l’Education Nationale, c’est assez terrible),

:: sa bande de potes, filles & garçons tous trop sympas et pas prise de tête, ses virées à la cafète, à boire des sirops colorés pendant des heures entre deux parties de baby foot, alors que moi j’avais même pas le droit d’aller au ciné avec les copines,

:: ses fringues, toujours troooop mode, etc.

Tout cela, redécouvert 15 ans après, a terriblement vieilli (moi aussi faut dire). Le décor en carton pâte, les fringues has been (mais à l’époque, c’était trendy) m’ont sauté aux yeux tout d’abord, et surtout, les mises en situation cuculs, les dialogues ineptes, le jeu d’acteurs qui ne peut même pas être qualifié de jeu d’ailleurs, bref, le niveau zéro de la télé.

Mais qu’est ce que c’était bon … j’ai regardé deux épisodes de suite, jusqu’à ce que l’Epoux me confisque la télécommande. Béate que je vous dis que je suis.

PS 1 : rien à voir, mais chez Osmany, vous pouvez aussi profiter du niveau zéro de la blague …

PS 2 : Fabien Ramblier a un blog, parce qu’il semblerait qu’il sorte un bouquin bientôt sur ses années sitcom (tout un programme).

PS 3 : allez pour la route, le générique. Raaaaah, que c’est bon !

Petite gâterie (2)

Regardez qui j’ai trouvé pour récurrer la baignoire !!

Raah, ces hommes à tout faire, bien pratiques ma foi ….

Pour mémoire, cet homme là pose pour une bonne cause, par là.

Béate-attitude ….

Serais-je en train de me transformer en clone de Lorie ?

Au fil de mes lectures de ces derniers jours sur les blogs, globalement l’ambiance est au ralâge, boudage, fachâge, protestage contre les uns, les autres, la Noyelle (qui nous fait entrer dans un tourbillon consumériste sans fin), la politique politicienne (la rupture tranquille, le changement fort, le string d’une jeune métisse), le froid (et ceux qui en meurent ?), la mal-bouffe (qui fait grossir les filles), les cons en général, ceux qui vous emmerdent en particulier (trolls et autres commentateurs pisse froids). Voir par , , et , par exemple ….

Dans ce tourbillon, ben moi ça va bien, merci, béate je suis (et rien à voir avec Beate Uhse, réseau de bonnes boutiques pour trouver des cadeaux originaux). Il faut dire, je suis pas chiante, il suffit que je découvre un commentaire à jeun le matin, pour me marrer toute seule pendant un quart d’heure … Merci Jean, un échange de bons procédés somme toute, je te fais du bien, tu m’en as fait aussi. Mère Teresa qu’on devrait m’appeler tiens ….

Alors assumons la Lorie attitude, mais alors comme ça. Jolie trouvaille Sylvain.