…. y’a un vilain médecin

La saison 4 de Nip / Tuck est lancée depuis début janvier sur Paris Première. L’extase tous les lundi soir. Raaaah Christian Troy …. Enorme épisode ce soir, où Christian découvre ses ébats filmés sur le ouèbe (naughty doctor). Et en retire un complexe sur son fessier (que je trouve tout à fait satisfaisant pour ma part). Y’a toujours des hypocrites pour dire que le style marteau pilon de la baise c’est naze, et lassant. Ben c’est des hypocrites, c’est bien ce que je disais.

La vidéo en ligne sur you tube (la boucle est bouclée).

Joies de la séduction moderne

J’ai fait la connaissance de l’Epoux à une période pré-historique (1996),
quand Internet ne servait pas (encore) à fairer des rencontres amoureuses à s’organiser des plans culs en pagaille,
quand pour recevoir un appel, il fallait être chez soi,
et que les lettres grattées sur papier avaient encore cours.
Bref une autre époque mes enfants.

Du coup, j’observe d’un oeil intrigué les conventions amoureuses de ceux qui ont aujourd’hui 18 ans, et c’est sans doute un réflexe de vieux con (ou de vieille conne c’est pareil), mais j’ai du mal à les envier. Récemment, j’ai notamment été effarée par la diffusion d’un reportage bien racoleur comme on les aime sur les chaînes hertziennes, qui illustrait le quotidien d’un ado accro du ouèbe. Pour ceux qui ont échappé à ce grand moment de télévision, Larcenette l’avait diffusé.

A la fin de la 2ème minute, le Clément (sérieux, s’il existe, je VEUX le rencontrer) nous explique commvent il vit sa sexualité : films de boules sur le net (« même les filles s’en inspirent » qu’il dit …. c’est bien connu, c’est en regardant des gonzos que tout un chacune peut apprécier les vertus orgasmiques d’une éjac’ faciale), et tchat avec les filles (« oué comme t’es trop moche toi, j’te bloque » se vante le croisement de Brice de Nice et de Nicolas Sirkis en petite forme). Enfin, sous les fanfaronades, pointe bien une réalité un peu triste, quand l’ado déclare « avant internet, j’étais timide, je ne draguais pas les filles (…) maintenant je peux facilement faire mon marché« . Et oui, place au lachage (lynchage) virtuel ….

Mais qui sait, avec la campagne de Ségo, p’t’être même que l’on aura le droit à une relance de l’amour courtois ?

Conseil blog en lien avec le sujet : celui de Juliette Coquine, qui fait bien tourner en bourrique les tchatteurs au petit pied, toujours drôle.

Outing 2

Puisqu’on est dans les révélations. Si jamais je devais me taper un rockeur (chéri on s’énerve pas, c’est une licence poétique), ça serait lui.

Parce qu’il me fait rire.

Parce qu’il est tout tatoué de partout.

Parce qu’il porte le léopard presque aussi bien que moi.

Parce qu’il y a que lui pour faire une chanson romantique sur Marco Pantani.


Rimini
Vidéo envoyée par wampasophile

Outing : "Ce W-E nous braiserons ensemble"

Les saillies entre Jean-Pierre Coffe & Nicolas Demorand sur France Inter le vendredi matin connaissent une montée en puissance érotique progressive mais significative. Pour ceux qui suivent pas, toutes les semaines, Coffe délivre un menu et une recette, et systématiquement Demorand, animateur excité de la matinale, le cherche. En fait, les deux, ils se tournent autour depuis la rentrée, c’est évident.

Et ce matin, c’est Demorand qui a craqué, et qui a déclaré au barbu « Oui, Jean-Pierre, ce W-E nous braiserons ensemble ». Les amateurs apprécieront (Valérie, spéciale dédicace).

Leçons de séduction pour ces messieurs, deuxième

Ma soeur, bénie entre toutes soeurs, m’a offert une place pour aller voir Gad Elmaleh en spectacle. Le point un peu frustrant, c’est que c’est au mois d’octobre prochain … Je suis toute frétillante à l’idée de le découvrir en live.
Et comme on causait rapports de séduction dernièrement, ça m’a rappelé un sketche de son dernier spectacle, « L’autre c’est moi », la soirée en discothèque, savoureuse galerie de personnages, ça sent le vécu.

La fille avec le forfait « string, piercing, j’te raccompagne au parking », c’est moi. Enfin, je ne porte pas de string (NEVER EVER), ni de piercing, et je raccompagne personne au parking, mais effectivement, dès qu’une chanson me plaît, je fonce moi aussi sur la piste en hurlant comme un gorret « aaaah j’adooore cette chanson ».

Et le gars qui danse le rock toute la soirée, quelque soit le type de musique, c’est 80% de mes collègues de bureau. Oui, je balance.

… y’a un paysan en révolte

Qui a eu 12 ans (et / ou un père un peu à cheval sur la lecture) a du se fader la lecture de « Jacquou le Croquant« , fresque paysanne commise par Eugène Le Roy, maintes fois adaptée au cinéma. Pour ma part, je n’ai pas eu le droit au film bien évidemment, mais au pavé indigeste sus-nomée, et j’en garde un souvenir de lecture abominable, alors que pourtant j’ai toujours été un rat de bibliothèques. Mais quand tu as 10 ans et que tu es une fillette très un peu niaise, soucieuse d’assortir le chouchou qui retient un palmier sur le dessus de son crâne à la couleur de son pull, et que tu portes des lunettes roses avec un noeud-noeud au coin (moi quoi), difficile de se passionner pour cette fresque longuette qui décrit la dernière révolte paysanne française en 1800 et des cacaouètes.

Alors autant vous dire que la nouvelle adaption du roman par Laurent Boutonnat (un rapport avec celui qui fait les clips de Mylèèèène peut être ?) va peut être me donner l’occasion de retourner ma veste. L’opportunisme tient en un doux prénom : Gaspard (Ulliel). Ca fait un petit moment que je l’ai repéré (Embrassez qui vous voudrez, Les Egarés que je n’ai pas vu, Un long dimanche de fiançailles, et très récemment dans Paris Je t’aime), et au-delà son physique de biscotte, on sentait le potentiel sous-jacent de beau garçon sous le frêle adolescent. Et là je crois bien qu’il est à point.

Plus glam’ que José Bové tout de même. Allez hop, décrottons Gaspard dans la baignoire …

Fatiguée d’être sexy / CSS

Pas moi, elles. CSS (rien à voir avec l’informatique).

Je ne les connaissais pas (oui, je sais, je connais rien, mais je fais des efforts ces derniers temps là, non ?). CSS / Cansei de Ser Sexy est un groupe brésilien composé de 6 filles et 1 gars. Elles ont été déclarées disque de l’année 2006 par Libé.

Ben j’aime beaucoup (pas trop le look, mais très bon esprit, hédoniste, détendu, rigolo).

Hop hop hop.

Let’s Make Love And Listen To Death From Above (si c’est pas un slogan top ça !)

Alala

Version + trash du clip Alala.

… y’a des dieux de la danse, OK Go

Bon alors je pense qu’une fois encore j’arrive après la bataille (puisque même Libé en a causé, au mois de septembre), mais moi je ne connaissais pas les garçons du groupe OK Go. En même temps, si j’y connaissais quelque chose en musique, ça se saurait.

Femme qui rit, à moitié dans ton lit, dit l’adage. Hé ben j’ai bien ri. Mais pas sûr que le binoclard suffise à réaliser l’autre moitié. Par contre j’aime beaucoup le look pop / dandy à côté de ses pompes / ébouriffé.

Ci-dessous leurs deux vidéos les plus connues.

Et sur leurs site ils vendent de beaux tee-shirts. C’est gratuit (la pub, pas les tee-shirts).

Leçons de séduction pour ces messieurs

Suite à mon post sur les rapports de séduction, je me suis faite taxer de facilité et légèreté dans le jugement (roooh, moi juger facilement et au premier regard, quel manque de discernement sur ma personne ….) par un site (à visées commerciales j’ai l’impression d’ailleurs).

Du coup, je me suis lancée dans une passionnante recherche sur le ouèbe : les sites / blogs qui donnent de bons conseils à eux les hommes. Hé ben franchement, c’est pas folichon ce que j’ai lu. Finalement, j’ai trouvé sur Pointblog un lien vers un blog rigolo, mais avec de vraies infos, il s’appelle Comme un camion.

Ils ont commis un article récemment qui s’intitule « Séduction ou comment plaire quand on n’est ni Brad Pitt ni Georges Clooney ? » (ce qui est le cas d’à peu près tout le monde sur cette terre), et qui prodigue des conseils de bon sens.

Mais peut être que certains de ces messieurs pourraient nous dévoiler leurs sources d’inspiration en la matière ?

Crédit photo : mon frangin, qui a tout pigé à la beau gosse attitude, et qui se tartine un petit coup de gloss avant de sortir. Ceci est bien évidemment une blague, Mehdi, tu es le garçon le plus viril que je connaisse (et pi si tu cherches la pouille, m’en fous je publie la photo de ton ventre de buveur de bière, que tu as prise toi même avec mon appareil photo, le pauvre, et qui hante encore mes nuits de cauchemars).