La dolce vita, avec mon Papa

Mon Papa à moi a troqué sa Triumph … pour une autre Triumph. Moins rutilante que la précédente (quel jaune paille délicat, non ?), comme elle a 4 places – dont deux pour personnes de petite taille ou alors des unijambistes – il essaie de faire croire à ma mère qu’elle est « familiale ». Au début je trouvais qu’elle ressemblait à une Trabant … Il se voit déjà en train de promener Elvis dans son cosy le futur grand-père …

En attendant, d’ici quelques jours, c’est sous le soleil (inch’allah) de la Drôme qu’on va pouvoir jouer la dolce vita dans les vignes … Enfin, par séances de moins de 30 minutes en ce qui me concerne, parce que comme tape-cul, c’est quand même assez balèze.

4 réponses sur “La dolce vita, avec mon Papa”

  1. "Faire une virée à deux, tous les deuxx sur les chemins…dans ton automobile…en italie…le calypso…menthe à l’eau"…trop top cette chanson :-p

  2. Il est bien loin le temps où les socialistes roulaient à vélo. Aujourd’hui, la gauche décomplexée roule en voiture de collection…

  3. @ Osmany : de compète, je crois pas, il est gentillet le mien. Et il sait même pas que le modèle de cabriolet que conduit mon cher père vaut moins cher qu’une Twingo neuve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.