Cécilia, notre Lady Di à nous ?

Ah la la la, ils ont du frétiller, chez ELLE, de pouvoir décrocher la lune l’interview de Cécilia. La couverture, d’habitude surchargée de petites accroches qui ont le don de nous apâter exaspérer (« les grosses c’est trop d’la balle » enfin tant qu’elles font du 40 / 42 / « la mode à petits prix » avé des pulls à 340 euros et des bottes à 1600 / etc.), est quasiment dépouillée, avec ces quelques mots en grosses lettres, CECILIA LE DIVORCE / NOTRE INTERVIEW EXCLUSIVE (et celle de l’Est Républicain, c’était quoi donc ?) « JE VEUX VIVRE MA VIE SANS MENTIR ».

Je m’étais mordue l’intérieur des joues depuis quelques jours, en me promettant de ne pas rajouter une couche à l’agitation autour de ce non-évènement, le divorce du petit Nicolas. Tant pis, je craque, ça me fait grimper au plafond cette histoire. Qu’il était cocu, on le savait assurément depuis 2005. Que leur couple battait de l’aile, on pouvait s’en douter (votre mec se présente aux élections présidentielles du syndic de copropriétaires, vous ne votez pas pour lui ?). Que les apparences étaient plus ou moins bien sauvées, à bout de bras par ce pauvre petit Nicolas, pour assurer le temps de la campagne présidentielle l’image d’un couple accompli et moderne, c’était l’évidence même. Finalement, divorcer, n’est ce pas pousser la modernité à son paroxysme ?

Oh, je me moque, mais en l’occurrence, je n’ai même pas envie d’être cruelle, du moins vis-à-vis de lui. Parce qu’il me fait pitié, le garçon. C’est toujours un peu triste, quand sous vos yeux s’étale un amour non réciproque, ou du moins visiblement très déséquilibré. C’est flagrant que cette gonzesse, il en est dingue. Y’a pas une photo, une déclaration, une apparition, où on ne puisse faire le constat de cet amour confit qu’il lui porte, lui le petit homme cabossé et boiteux (si si si boiteux, même Yasmina Reza l’a remarqué), qui doit lever les yeux pour essayer d’accrocher ceux de cette grande asperge à sang froid. D’ailleurs, ELLE en fournit un bon florilège, de ces illustrations un peu cruelles, de l’ancienne mannequin et du jeune arriviste, en veste à carreaux et cheveux plaqués en arrière.

Mais il est puni par où il a pêché. Il l’a utilisée, la Cécilia (elle ne dit pas autre chose dans cette fameuse interview à ELLE), marketée et intégrée à son plan de comm’. Il en a fait un de ses atouts séduction, faisant fi de la préservation de sa vie privée, qu’il a choisi d’exposer, fier (sans doute avec une certaine naïveté) qu’il était d’avoir pu conquérir cette femme. Las, maintenant que l’oiseau s’envole, il voudrait bien pouvoir s’offusquer qu’on le questionne sans pudeur sur cette vie qu’il livrait complaisament en pâture quelques semaines avant … Ben non, trop facile mon gars.

Pour autant, la Cécilia, faudrait voir à ce qu’elle nous prenne pas pour des lapins de 3 semaines. Parce que son comportement actuel, il rappelle furieusement celui de Diana, période pré-divorce de l’homme à la tête de chou du Prince Charles. Alors que Sarkozy essaie de la jouer low-profile (et on va pas tarder à lui foutre vraiment la paix, maintenant que l’on sait que c’est lui qui est plaqué), elle s’expose complaisamment. Avec cette couverture et cet article dans ELLE, comment ne pas penser à Diana lorsqu’elle donnait ses interviews d’un petit air compasé (mais elle avait le « beau » rôle, puisque cocue et quelque peu abandonnée par l’infâme Charles), et posait l’air triste mais digne, prête à reconquérir sa liberté / son honneur / sa vérité / Richard Attias, barrez les mentions inutiles. Je vous laisse découvrir les couplets sur « j’ai toujours donné la priorité à ma famille » / « j’ai fait mon devoir d’épouse » / et l’excellent « je ne suis pas faite pour vivre dans la lumière ». Tout en posant dans différentes tenues, dignes mais assez chics. D’ailleurs, vous remarquerez page 117, elle a des talons d’au moins 8 ou 10 cm. Signe objectif de la première reconquête de sa liberté ?

Allez, elle est inévitable celle-là, mais de circonstance …

4 réponses sur “Cécilia, notre Lady Di à nous ?”

  1. Bien vue, la photo avec les talons !
    Ce que j’ai adoré dans cette interview c’est qu’elle explique qu’elle veut pouvoir aller au monoprix avec son fils Louis, faire des déjeuners de pouffes avec ses copines, bref, vivre une vie de madame tout le monde ! Et ben cocotte, si tu veux vivre la vie de madame tout le monde, tu ne commences pas par faire une méga interview exclusive sur ton divorce dans Elle !

    Sinon, n’aies pas trop pitié pour le petit nicolas, il a surement retrouvé quelques seins pour le consoler ! Au Maroc ou ailleurs…

  2. Tout est dit.
    On est peu de choses et parfois tout ce surperflus, ce manque d’objectivité et d’originalité des médias, de nous-même, me dépite.
    Les moutons, je les préfère dans le pré en face de ma fenêtre.

  3. hello sasa,
    j’ai exactement eu la même réaction que toi. Cecilia adopte la Lady di attitude. en tout cas, c’est flagrant en terme de com. Meme la photo de couv rappelle certaines photos de Lady Di : "Femme mûre prête à mordre à pleines dents ce qu’il lui reste de vie".

  4. Ah ça…
    C’est sur que c’est pas super Ségo qui pouvait utiliser son compagnon pour en faire un atouts séduction…
    Quant à faire fi de la préservation de sa vie privée… Entre les joies d’être accompagnée du flamby pour sauver les apparences, et le fiston qui s’implique dans la campagne de môman…
    Grmpf…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.