Les low-boots ne passeront pas par moi

Depuis quelques semaines, je suis consternée par l’arrivée en force sur le marché de ces ovnis modesques, les low-boots. ELLE nous en colle partout, c’est une horreur (encore dans le numéro de cette semaine, ils y consacrent plusieurs pages). Sur les blogs de pouffinas, idem (et même chez des pouffinas que j’apprécie beaucoup, comme ou Caroline, c’est dire si je suis inquiète). J’ai même failli interdir de séjour ma belle-soeur (et que pourtant j’adore), qui a osé se pointer avec une paire rutilante chez moi. Sans déc’, c’est un coup à traumatiser mon gosse ces pompes ! (photo non contractuelle)

Alors relativisons, avec un jean ou un pantalon bien long, ça passe, on peut croire que c’est une paire de bottines. A la rigueur. Je dis bien à la rigueur. Mais avec une jupe bordel ! C’est immonde.

Moi qui sort de 6 mois de sevrage de shopping (et qui vais devoir attendre encore quelques semaines d’avoir complètement dégonflé), je suis consternée à l’idée que je ne vais trouver que ça dans les boutiques. Même si l’avantage de ces tatanes pour l’hiver (mais je pense bien qu’ils vont être capables de nous sortir des modèles d’été), c’est que tu n’as plus à te poser la question des mollets trop forts qui rentrent pas dans la botte. Par contre, dans tous les cas, si tu as des gros mollets, autant te dire que la low-boot, elle ne fait qu’accentuer le handicap.

La seule bonne nouvelle en matière de grolles en cette rentrée, c’est qu’il semblerait que ça soit aussi le retour de la Doc Martens. Ca me rappellera mes 15 ans, quand j’ai acheté ma 1ère paire, des montantes noires, à London. Fière comme un pou que j’étais. Je les portais avec des jupes, voire des mini-jupes. Ma tenue fétiche à cette grande époque était composée d’une mini jupe trapèze orange, portée avec un pull à col roulé jaune et des docs vert canard. La grande classe.

Demain, si j’ai le temps, je m’insurgerais également de la mise en avant des it-bags en doudoune. Sans blague, des immenses cabas, matelassés, avec la bride en maille. Mais de qui se moque-t-on ? L’hiver modesque 2007 – 2008 va être terrible, j’vous le dis. ‘tain causer nippes m’a donné une furieuse envie d’H&M. Je vais voir si je m’organise pas un petit raid avant la têtée du soir môooa. Parce que figurez vous que j’ai perdu 10 de mes 15 kilos de grossesse, faut que je fête ça, non ? Non ? Le seul point technique étant de trouver des hauts échancrés ou boutonnés qui me permettent de dégainer le nichon avec un minimum de dignité. Tout une aventure.

7 réponses sur “Les low-boots ne passeront pas par moi”

  1. ça me rassure, il n’y a pas que moi qui trouve ces pompes horribles…
    bon sinon pour allaiter, le jour où tu voudras que ce soit discret, suffira de soulever le bas de ton top (parce que la sortie du nichon par le haut, c’est juste parfait pour entendre chantonner la rengaine de Brassens sur Margot et son chat et attirer tous les regards),
    du coup tu peux porter à peu près n’importe quel vêtement normal, sauf des robes quoi 😉

  2. Je viens juste de m’en acheter une paire… argh et moi qui pensais etre IN.
    Je te rassure cependant :
    – elles sont noires.
    – elles n’ont pas de petit noeud.
    – je les porte uniquement avec un pantalon tellement long que meme avec je risque de marcher dessus.

    Well, je ne suis pas un modèle à suivre en somme.

  3. J’en ai acheté 1 paire le mois dernier (je ne sais pas ce qui m’a pris, je devais être bourrée).
    Je les ai mises 1 fois, pour marcher dans mon salon… et puis plus rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.