De la revendication et de la grève au pays des bisounours

C’est comme ça que l’Epoux appelle le foyer conjugal depuis quelques semaines. Le pays des bisounours. C’est vrai que ça y ressemble … Ambiance cocoon. La musique y est douce, une odeur de lait hydratant pour nourisson flotte un dans l’air. Ca gazouille dans le berceau et autour. A cet âge là, même les cris paraissent ouatés (bon, là, j’embellis un peu le tableau, parce que si je laisse vraiment mariner un peu l’Héritier quand il a la dalle, y’a tout de même moyen de bien s’exploser les tympans).

Le bruit du monde m’arrive bien pour autant. Je lis la presse, les blogs, j’écoute les infos. J’entends la colère, les incompréhensions, les énervements et les exaspérations. Mais tout ça en sourdine, en mode étouffé. Comme ce matin, où de ma fenêtre je voyais le cortège des fonctionnaires se former pour la manifestation (avec des délégations de lycées, dont on se demande bien ce qu’ils venaient foutre là. A part sécher les cours s’entend). La principale gène occasionnée par ces grèves en ce qui me concerne, c’était qu’il n’y avait pas d’infos ce matin sur France Inter après 9 heures … D’un autre côté, quand j’apprends incidemment que celui qui était notre maître à penser au moment des mouvements de 1995 s’achète de l’ananas mange-graisses en pharmacie, ça bouleverse un peu mes croyances les mieux ancrées ….

Enfin, moi aussi j’assume des mouvements revendicatifs …. Si si si.

10 réponses sur “De la revendication et de la grève au pays des bisounours”

  1. J’adore… avec ta petite voix toute mimi en plus…

    J’imagine la manif : "On veut des nichons !! On veut des nichons !!" => je participe direct !

  2. Rhalala
    Pour un peu j’en ferais bien un cinquième quand je vois cela.

    Ouf, ça fait du bien ce moment de douceur dans ce monde de brutes épaisses.

  3. Bah…l’ananas glouton trempé dans un bol de thé vert bu un jour de pleine lune sous un cèdre, tout le monde le sait, ça fait maigrir.

  4. Je m’étais ouvert une fois dans ces commentaires, sur ce que je considére comme mes limites à la diffusion d’images familiales aux yeux de tous, il s’agissait à l’époque… d’une échographie.
    On franchi donc un palier, et le côté attendrissant de cette vidéo ne m’empèche pas de me réinterroger à nouveau…Faudra que l’on ai sérieusement ce débat un jour…lol

    Pour ma part,je t’encouragerai plutôt à écrire dans la veine du papier qui a concerné l’achat du calendrier des éboueurs…mdr

    @+

  5. Toute femme ayant allaite un jour ne peut s’empecher de regarder cette video avec un sourire et un regard teintes de souvenirs, de plenitude, de joie, d’emotion, d’envie, de serenite et de nostalgie. Ces yeux, ce regard, cette sensation… un moment suspendu dans le temps…

    Tiens j’ai pense a toi hier soir en pleurant a chaudes larmes devant le Labyrinthe de Pan (si, si!). Comme quoi le pouvoir lacrymale des hormones joue encore a fond 3 ans plus tard 😉

  6. A l’époque ou je bloguais, j’avais écrit un truc sur l’allaitement. Si t’as 2 secondes à tuer…

    enceint.blogspot.com/

    Je suis pas techy du tout…donc pas de lien direct vers le post faut que tu scroll down jusqu’au 29 juin 2006 (vu que je poste tous les 4 mois ca va vite).
    Le poste s’appelle ‘les 4 Fantastiques!"

  7. Aaaaaah, comme c’est chouette d’avoir fait une vidéo! Il te répond en plus (le clignement des paupières). Ça rend les ex-allaitantes (pas très joli nom, hmmmm) bien nostalgiques et toutes sourires!
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.