Adieu Benazir.

J’ai appris avec une grande tristesse l’attentat contre Benazir Bhutto hier, qui lui a coûté la vie. Au-delà des implications dramatiques pour le Pakistan, c’est un bout de mon histoire qui s’en va.

Je me souviens très bien en 1988, de l’élection de Benazir Bhutto. J’avais 10 ans, et pour moi c’était une grande fierté et un immense espoir qu’une femme puisse accéder au poste de Premier Ministre, qui plus est dans un pays musulman. A l’époque je me disais / me voulais déjà féministe (4 ans après, ma mère me faisait rencontrer mon idole, Benoite Groult), et cette élection me permettait de concilier mes aspirations avec une vision positive de l’islam. Bien que je n’aie par ailleurs jamais douté de la possibilité de concilier islam et féminisme (ma mère étant musulmane pratiquante et militante du MLF algérien), le triomphe de cette magnifique femme m’avait mis des étoiles dans les yeux.

Adieu Benazir.

3 réponses sur “Adieu Benazir.”

  1. C’est une grande perte pour son pays et pour les femmes en particulier, j’ai eu l’occasion de lire sa bio il y a quelques années, sans savoir qui c’était, j’en étais ressortie pleine d’admiration pour son engagement et son courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.