VOTEZ SASA (2)

Allez là, votez plein de fois (Emery a toujours de bonnes idées, on peut tricher), et pour UNE fois appliquez vous les gens, j’aimerais bien gagner, ça me changerait !

Je porte la casaque n°17.

Bon WE les affreux.

Merry kiss my ass …

Une production guntherienne de qualité, envoyée par une fidèle lectrice originaire des alpages helvètes (qui me blanchit tous les mois la thune incroyable que me rapporte ce blog*).

(* Ceci est une saillie humoristique, car comme chacun sait je suis un chevalier blanc du blog, à qui le blog coûte du temps et de l’argent mais ne rapporte rien.)

Fermer le pont-levis avec ses doigts dans ma petite grotte

« La vie nous conduit sur de bien drôles de chemins », telle était la réflexion éminamment profonde que je me faisais en substance alors que j’étais allongée les pattes écartées dans le cabinet de la sage-femme, et que cette dernière, avec deux doigts confortablement installés dans ma « petite grotte » (je vous laisse deviner ce que peut bien être ma petite grotte, c’est pas très compliqué hein …), me demandait de contracter mes muscles, pour en quelque sorte « faire refermer le pont-levis sur mon utérus ».

Un grand moment, un très grand moment de ma vie de femme. Pourquoi nous cache-t-on tous ces petits à côtés sympatiques sur la grossesse et ses suites, je vous le demande ?!

Ce que j’ai préféré, quand même, c’est quand elle m’a dit « Oooh mais vos muscles se sont très bien rétablis à cet endroit là, vous êtes très tonique« . Arf. Ben c’est génial dites-moi ! J’ai failli lui demander si moi aussi je pourrais éventuellement faire comme ces femmes de petite vertu d’origine asiatique qui évacuent des balles de ping pong de manière fort dynamique par cet orifice (faites pas semblant de pas comprendre de quoi je cause), mais j’ai pas osé voyez. Chuis encore un peu timide avec ma sage-femme. Mais j’ai encore 8 séances avec ses doigts dans ma petite grotte pour mieux faire connaissance 😀

Sinon, pour celles qui veulent tout savoir sur la rééducation périnéale, c’est par là. Blague à part, c’est hyper important ce truc. Si vous la faites pas correctement, la rééducation, la cinquantaine venue, il peut vous arriver un truc de dingue : une descente d’organes. C’est absolument affreux, je préfère même pas raconter tellement ça fait peur.

Faudra qu’on m’explique …

… pourquoi sur les blogs de fille, celles-ci se prennent en photo dans leurs vêtements … en se coupant la tête ?

Sont-elles si vilaines que ça ?

(Faudrait aussi qu’on m’explique quel est l’intérêt de se prendre en photo dans ses vêtements tout court, pour en faire un blog. Surtout quand on voit le manque d’originalité des looks : toutes clonettes de Comptoir des Cotonniers.)

(Et que l’on ne parle pas de l’alibi de l’anonymat, puisque leurs visages sont allégrement dévoilés lors de photos prises dans les soirées buzz, articles dans la presse papier, et autres évenèments blogosphériques.)

Un jour j’écrirai un post pour dire tout le mal que je pense des blogs de fille. Avec plein de morceaux de vraie méchanceté gratuite à l’intérieur, ça fait un moment que ça me démange. Je crois que je suis devenue trop vieille pour ces conneries, bien que j’aie constaté que certaines d’entre elles sont plus âgées que ce que je m’imaginais. Comme quoi on peut avoir 30 ans bien tapés et une âme de pouffina pute-à-frange d’adolescente.

Sinon je vois que le mystère de la photo de Monsieur Gros Paquet Beckham suscite quelques remous parmi vous (je vous reconnais bien là, bande de cochonnes), je vais lancer un sondage je crois.

Comment j’ai encore du acheter un calendrier avec des couillons de chatons sans pouvoir me rincer l’oeil pour autant

La malédiction du calendrier me poursuit, c’est indéniable.

Après avoir manqué le passage des héros du feu, du fait d’une intervention malveillante de l’Epoux.

Après avoir montré mes seins aux éboueurs.

Je me suis encore fait fourguer un Pxxxx de calendrier avec des saloperies d’adorables petits chatons. La cause du jour : les sans-emplois. Le dealer de chatons : une digne vieille dame, à qui il manquait néanmoins 4 ou 5 quenottes. Pffff.

Alors autant dire que la femme au foyer lubrique désespérée que je suis est au taquet. Je profite donc de la très grande audience de ce blog pour avertir les quémandeurs qui sévissent dans la région lyonnaise =>

Messieurs (mesdames, j’en parle même pas), si vous ne présentez pas une anatomie aussi avantageuse et avenante que celle de David Beckham pour la dernière campagne de slips Armani (voir photo ci-dessous), passez votre chemin ! Nan, mais c’est vrai quoi, les calendriers avec des chatons, j’en ai déjà trois, alors ça va … je préférerais passer aux gros paquets …. de Noël. J’me comprends ….

Bilan de chouille post partum*

(* Partum, c’est lié à la parturie, l’accouchement, rien à voir avec une partouze.)

Comme disait l’ami Georges (Marchais), le bilan est globalement positif. Ma soirée Super Héros (en Morticia Adams pour moi) s’est bien passée, enfin super bien jusqu’à une heure du matin. Après plus compliqué.

J’ai réussi à danser avec mes 10 centimètres de talons, et à socialiser avec mes frères humains (et ce sans être sous l’emprise de la boisson, ce qui est assez remarquable pour une grande timide comme moi).

J’ai réussi à ne pas penser à l’Héritier toutes les 10 minutes (tous les quart d’heure on va dire), tout en essayant de ne pas en faire mon principal sujet de conversation (ce qui est assez difficile somme toute quand on est à la maison avec une usine à caca et à vomi avec son enfant bien aimée pendant deux mois). Surtout que j’ai tout de même constaté que les personnes autour de 25 ans sont moyennement sensibles aux problématiques des jeunes parents …

Deux points noirs à souligner : l’ambiance enfumée (je n’ai vraiment plus l’habitude, et j’ai eu l’impression de fumer deux paquets de Gitane dans la soirée) et … mes seins. A une heure du matin, c’est simple, ils étaient au bord de l’explosion, pleins à craquer. C’était visible à l’oeil nu (mon décolleté s’approfondissait au fil de la soirée), y’en a qui ont rien manqué du spectacle. Y’en a même un qui a remarqué qu’un était plus gros que l’autre, et m’en a gentillement informé. Du coup, assez rapidement, on a du regagner nos pénates, pour me permettre d’évacuer le trop plein. C’était bien la première fois que j’étais impatiente de me faire traire les seins par la satanée machine que j’ai loué à la pharmacie à prix d’or.

Par contre, pour la grasse matinée, je me suis contentée d’un réveil à 8 h 40 (incroyable les transformations qu’opérent en vous la maternité, z’avez même plus envie de dormir jusqu’à 13 heures comme une grosse bouse comateuse). Ensuite j’ai résisté encore une heure avant d’appeller ma mère, pour savoir comment s’était passée la nuit avec l’Héritier. Comme de bien entendu, il a passé une très bonne nuit, ce bel enfant, aucune différence par rapport à quand il est chez lui. Quand on dit que le sevrage, c’est plus pour la mère que pour l’enfant ….

(A gauche avec moi, ma soeur / à droite le grand schtroumpf, qu’avait plus son bonnet.)

Prochaine étape de ma re-socialisation : la chouille avec murge !

Choooooouuille

Ce soir, c’est LE soir. Plein de premières.

Première fête dansante, buvante (à doses très modérées bien sûr, piske j’allaite encore) ET déguisée (tout les éléments que j’aime) depuis belle lurette pour moi. Les 25 ans de ma chère Kékètte, ma frangine (fuiiii, le coup de pompe que ça me met, j’ai l’impression que c’était hier que je fêtais moi-même mes 25 ans, mais non, c’était il y a bientôt 5 ans, sgnurf).

Première nuit où je confie l’Hériter à ses grands-parents.

Première grasse-matinée depuis … 4 mois je dirais (puisque l’Héritier est né il y a 2 mois, et que je me réveillais toutes les nuits les 2 derniers mois de ma grossesse, pour cause de vessie de schtroumpf).

Pour l’instant je suis toute guillerette de cette perspective festive, mais je ne me fais pas d’illusions, je suis devenue une louve. Il est fort probable qu’à 7 heures du matin je serais levée, les seins gorgés de lait, prête à foncer pour récupérer la chair de ma chair pour la serrer contre moi. Ou pas. Un vrai test pour moi en tous cas.

On a trouvé un surnom à l’Héritier ….

Et c’est pas l’Héritier, ni Elvis.

Allez, un indice, une photo.

C’est donc JOUFFLOR.

59 centimètres au garot. 6 kilos 320. A 2 mois. Tout ça rien qu’avec le bon lait des super nénés à Sasa. Autant dire que je suis pas peu fière d’être une aussi bonne vache allaitante (c’est mon alibi pour poursuivre une consommation bi journalière de Nutella, mais chuuut).

Les bonnes idées de cadeaux de Noel de Tata Sasa (2) – Le simulateur d’aube

Toi aussi, joue à faire comme Nicolas Demorand (c’était LE scoop de son interview sur Canal), et fais toi offrir pour Noyelle un simulateur d’aube.

Mais qu’est ce que donc un simulateur d’aube, me demanderez vous, et à quoi donc que ça sert ? Pour faire simple, c’est un radio réveil avec une grosse source lumineuse, qui cherche à te faire croire quand tu mets ton réveil à une heure indue, entre 3 et 4 heures du matin, par exemple quand tu présentes la Matinale sur France Inter (cet exemple étant bien évidemment tout à fait fortuit), ben qu’en fait c’est bien l’heure de se lever. Parce que c’est l’aube quoi …

Soyons honnêtes, j’ai quelques doutes sur l’efficacité du process.

D’une part parce qu’en ce qui me concerne, que le soleil se lève ne m’a jamais empêché de considérer qu’il était urgent et prioritaire de continuer à dormir.

D’autre part parce que depuis deux mois, j’ai un réveil tout fait efficace, même si aux horaires aléatoires, à savoir l’Héritier qu’a la dalle. Et lui, l’aube, le crépuscule, ces basses considérations temporelles, ou encore ton manque d’entrain à te lever, il s’en fout comme de sa première couche. Il ouvre un oeil, puis deux, se demande ce qu’il fout tout seul dans cette piaule à 19° (du coup des fois il gazouille un peu, genre tiens est ce que les vaches roses et turquoises du mobile auraient quelque chose à me raconter), se dit qu’il casserait bien la croûte, et se met donc à brailler comme un sourd jusqu’à ce qu’un nibard se pointe. Et là il simule pas du tout, je vous le garantis. Les enfants sont formidables, comme disait feu l’ex à Cécilia (Note pour plus tard : penser à acheter le Point du Vue Images du Monde où la môman à Sarko daube sur les filles à Cécilia. Je crois qu’on a trouvé la digne remplaçante de Tatie Danielle).

Accessoirement, simuler l’aube, ça coûte tout de même 160 euros … ça fait un peu cher le radio réveil avec lampe intégrée tout de même. Mais c’est un cadeau de Noyelle fort original, et un bel hommage à notre gros Nico.