Paranoïa

Hier soir, je passais sous un abri de béton, en sortant du bureau.

J’entends dans mon dos des murmures de niveau soutenu, comme si des enfants se moquaient de moi. Je m’arrête. Le bruit s’interromp aussi. C’est louche. Je redémarre. Les murmures reprennent de plus belle. Je me retourne brusquement, prête à couvrir d’insultes bien senties mes poursuivants. Personne ….

Après observation et écoute attentive de l’environnement, je me suis rendue compte que les murmures moqueurs étaient en fait des pigeons qui étaient en train de copuler joyeusement dans une des corniches de l’abri de béton.

Je suis une grande malade.

Et il est temps que je prenne des vacances (J moins 8 !) ….

3 réponses sur “Paranoïa”

  1. Quand le tambour de mon sèche-linge tournait, j’entendais des pleurs d’enfant à vous glacer le sang.
    Je suis monté au moins deux fois au pas de course pour vérifier mes halucinations auditives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.