Porter des cornes la tête haute

… C’est le choix (ou pas) qu’à (encore) eu à faire Anne Sinclair, qui a gentillement suivi il y a quelques mois son Dominique (nique nique niiique) de mari aux Etats-Unis, abandonnant sa carrière de journaliste (certes moins florissante que du temps de 7 / 7) pour le soutenir dans ses fonctions. Visiblement, le FMI, c’est un poste important, mais qui te laisse tout de même le temps d’envisager quelques loisirs, notamment extra-conjugaux.

En l’état, nous ne serions pas dans le cas d’un Monica Gate. Car personne ne reproche à DSK d’être allé encore trempé sa nouille à droite à gauche. Noooon, pas de pudibonderie. Mais par contre il semblerait que peut être il l’ai faite virer (lors d’une charette de licenciements fort opportune, quelques mois après la fin de leur liaison), par esprit de revanche.

C’est vrai que ça fait désordre, dans la mesure où son précédesseur, avait dû céder sa place (à DSK donc) pour des raisons assez proches.

Il est de notoriété publique que DSK a le feu au pantalon. Il semblerait même que c’est chez lui de l’ordre de la pathologie. Paraîtrait-il que ça arrive souvent aux hommes de pouvoir, cette soif difficile à étancher de séduire, conquérir, assouvir. La fonction ferait la bite en quelque sorte.

Je n’ai pas d’affection particulière pour Anne Sinclair, et j’aurais même plutôt tendance à penser que son mari aurait fait un bien meilleur candidat aux présidentielles de 2007 que notre Ségo nationale. Pour autant, par je ne sais quel atavisme, c’est plus fort que moi, j’ai envie de mettre un gros coup de pied au cul (ou dans l’entrejambe tiens) à DSK. Parce que je sais combien ça peut être humiliant d’avoir à porter des cornes, au vu et au su de tous. C’est une bien triste petite histoire que je vais m’empresser de vous narrer.

J’avais 13 ans (oué, ça date un poil, je sais, mais 17 ans après, le souvenir en est encore cuisant), et je « sortais » (= roulais des pelles sous le préau) avec un certain Jimmy M., en classe de 3ème comme moi. Un funeste week-end je n’eu pas l’autorisation parentale de me rendre à une boum (oui, on disait une boum à l’époque) où tout le monde allait pourtant se rendre. Dont mon aimé petit ami. Je passais donc le WE à me morfondre, et à maudire mes parents pour leur intransigeance. J’attendis donc le lundi matin pour bénéficier d’un compte-rendu détaillé des agapes que j’avais manqué.

Compte-rendu que j’ai trouvé globalement terne et bien peu détaillé. Et pour cause. Il s’est finalement passé quelques jours (2 ou 3) avant qu’une bonne âme (ou une vicieuse) se dévoue pour me raconter l’intégralité de la boum, et notamment la très instructive partie où cette raclure de bidet de Jimmy mon cher et tendre s’était largement consolé de mon absence, en roulant de généreuses pelles (très baveuses, si mes souvenirs sont bons, espèce de naze) à une de mes camarades de classe (que je connaissais bien, et qui savait pertinemment que je sortais avec, espèce de connasse).

Je me souviens comme si c’était hier des sentiments qui m’avaient alors traversée. Etre cocue, c’était déjà une profonde humiliation, mais être la dernière au courant … Toutes ces personnes qui m’avaient croisée, entretenue par ommission dans mon ignorance pendant 3 jours. Ce gros enfoiré, qui non content de me trahir, l’avait en plus fait devant moult témoins, sans avoir les couilles de m’affronter, de m’avouer son forfait, trop lâche pour anticiper une dénonciation dont il s’avait qu’elle se produirait, tôt ou tard, compte tenu du nombre de témoins.

Dur apprentissage de la vie, quand on a que 13 ans, n’est-il pas ?

Certes, mon histoire est assez éloignée des problématiques DSK / Sinclair, mais je ne peux m’empêcher de compatir au sort de cette pauvre fille (enfin, à 59 ans, je sais que c’est une grande fille …), publiquement cocue, obligée d’intercéder en faveur de son époux, de le soutenir (notamment sur son blog), en affirmant en plus son amour et sa solidarité. Bordel de merde ! Si tu peux pas t’empêcher de sauter tout ce qui bouge, au moins tu le fais DISCRETEMENT.

De dieu !

(En parlant de Dieu, une petite pensée pour Mère Teresa Soeur Emmannuelle (effectivement, Mère Teresa ça fait un moment qu’elle nourrit les asticots), RIP, et bravo pour le score, 99 ans, c’est la classe.)

11 réponses sur “Porter des cornes la tête haute”

  1. DSK a la réputation d’être un queutard…
    A priori, ce n’est pas la première fois que ce genre de situations « je vais voir ailleurs » arrive.
    Alors, peut-être qu’Anne les yeux bleus n’est pas toute blanche non plus.
    Lorsqu’on est à ce niveau de la politique et des médias, je pense qu’on peut vivre en vieux couples tout en faisant des compromis et en se laissant aller à droite à gauche et des 2 côtés…
    Enfin, j’espère pour elle qu’elle allait au moins voir à droite à gauche également !

  2. Et qu’est ce que tu en sais qu’elle ne faisait pas la même chose….

    petit apparté : ce n’est pas mère Thérésa qui est morte, mais Soeur Emmanuelle.

  3. En même temps, on m’a toujours dit de se méfier des Jimmy, John, Bill, Steven… et autres produits dérivés des US, comme les Cindy (Sanders compris), Brenda…
    Par contre, rien sur Dominique ni Anne.
    Il faut aussi se méfier des Julien : des gros connards en général (les exceptions confirmant la règle), qui que ce soit dans la littérature ou IRL se sont toujours montrés de parfait enfoirés.

    Mais comme dit Bibi, peut-être que le plaisir est partagé. 🙂

  4. Peut être bien qu’Anne S. fait de même, mais dans ce cas là elle est discrète, ELLE. Alors que son serial fucker de mari, le monde entier est au courant !

    Et ça, ça fait une grosse différence de mon point de vue.

  5. C’est ce que je me suis dit, qd, il y a qqs mois, un politicos americain a fait la meme chose, avec une call girl, qui a ensuite balance qu’il lui aurait confie des trucs secrets sur l’oreiller. Le mec, pas tres fut fut quand meme. Mais le piiiire, c’est que sa femme est restee a ses cotes, quand il s’est excuse, en public. Franchement, je me suis dit, pauvre femme…
    T’avais 13 ans en 3ieme ???

  6. @ steph : vi vi vi, 13 ans, j’avais à peine 17 ans quand j’ai passé mon bac, j’ai commencé à bosser à 21 ans. Petite pousse précoce j’étais à l’époque …

  7. Autres hypothèses :
    – elle s’en fout complètement,
    – ça la soulage.

    De toutes façons on s’en f…, ou s’en br… on s’en moque complètement…

  8. OK avec Bibi pour le nom de la soeur, et la prochaine c’est soeur Dominique nique nique, une sublime chanson des années 60s 70s en pleine révolution peace and love.

  9. tiens tiens, Anne Sinclair a enlevé le post de cocufiée qu’elle avait écrit sur son blog…
    peut-être que finalement ils ne s’aiment plus comme au premier jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.