Le bonjour de Cayenne

Une petite pensée pour vous, mes petits chéris, qui devez subir très probablement les dégâts collatéraux de la grève générale d’aujourd’hui. Pour une fois que je réussis (sans le faire exprès certes, mais tout de même) à organiser un déplacement AVANT les grèves …

J’ai tout de même réussi à piquer une (mini) crise de nerfs un peu honteuse avant de partir. Il faut dire qu’Air France m’avait concocté un trajet un peu bancal, avec un transit difficile entre CDG et Orly (moins de 2 heures pour faire le transfert d’aéroport par navette Air France, à une heure de pointe). Le chauffeur m’a interdit de monter dans son car (alors que j’étais déjà short sur les délais) au prétexte que je n’avais pas de billet de transfert, ce que personne ne m’avait demandé d’acquérir. La fatigue physique et nerveuse aidant (ça fait plusieurs jours que je dors très mal, et j’avais subi la veille une des pires journées de ma vie de consultante), j’ai craqué, et me suis mise à pleurer à gros bouillons.

Je sais c’est naze de pleurer, mais là, c’était le nervous break down. J’hulule donc « ben très bien, je retourne au comptoir Air France, je vais chercher un billet, enlevez ma valise de la soute du car, je vais rater ma correspondance pour Cayenne, ouiiiiiiiiiiiiin« . Evidemment, comme c’est toujours celle qui chouine qui a raison (même si elle a un peu la honte), tous les passagers dardaient le chauffeur d’un regard noir, hé hé hé.

Un stewart qui passait par là me prend donc par le bras (les vannes étaient ouvertes, je continuais à pleurer généreusement) et me ramène au comptoir. Qui me confirme que je n’ai pas besoin de billet de car, puisque je suis voyageur Gold (statut privilégié réservé aux pauvres hères comme moi qui passent la moitié de leur vie dans les transports aériens, et l’autre dans les trains). Ce qui était écrit sur le billet que j’avais tendu au chauffeur. En revenant sur le parking, le dit chauffeur était toujours là, à m’attendre, et au lieu de s’excuser de m’avoir fait sortir de mes gonds me rétorque (authentique) : « ah ben fallait me sortir la carte gold au lieu de votre billet, si vous croyez que j’ai le temps de lire les billets des passagers …. »

C’est là que je lui ai balancé un low quick dans la gueule.

Breeeef. J’ai séché mes larmes, reniflé un coup, et croisé les doigts très fort pour avoir mon avion. Ce qui fut chose faite. Aléluia, pour une fois, le petit dieu (ingrat) des transports fut dans ma poche.

Ici, tout va bien. Il fait 29° degrés à Cayenne, le taux d’humidité doit atteindre les 80% et rien n’a changé, ou presque, depuis ma dernière visite, il y a presque 3 ans.

La ville est toujours aussi délabrée, bancale, mais attachante.

Le rhum vieux te ramone toujours autant les écoutilles.

La présence de militaires (en charge de la surveillance et de la sécurité de la base spatiale de Kourou) et de légionnaires est toujours aussi … plaisante à l’oeil.

Le carnaval bat encore son plein.

Et la GROSSE amélioration de mon hôtel depuis 2006 : maintenant y’a le wifi dans les piaules !

(à quoi ça tient, la satisfaction parfois ….)

6 réponses sur “Le bonjour de Cayenne”

  1. Je vais peut être te décevoir mais dans Paris, on (je) n’a rien vu de la grève. Métro qui marche super bien & personne dedans car tout le monde a du prendre un ReTeTe !

    Pas de chance pour ton transfert, heureusement que cela s’est arrangé !
    Profites bien de la chaleur pour nous car ici, il fait plus que froid (heureusement que je n’ai pas été obligé de marcher dans le froid !)

    Bonne journée

  2. A Lyon, même chose : la ville est déserte, on se croirait au mois d’août. J’ai mis six minutes en voiture de Perrache à la Cité Internationale ! Des jours de grève comme ça, on en redemande !

  3. Si je me souviens bien (oui, je suis une lectrice de longue date…), il y avait une histoire de militaire en short dans ce coin là, non, c’est pas ça ?

  4. moi, je la comprends très bien ta « crise de nerfs »…c’est vrai quoâ un peu d’humanité et de compréhesion, ça ne fait de mal à personne, hein môssieur le chauffeur !
    bonne fin de séjour en Guyanne !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.