Femme à lunettes …

… femme à petits yeux.

BANDE de P’TITS COCHONS.

Le livre est déjà écrit, il s’appelle « le monde à peu près« , mais il caractérise bien ce qu’est la vie sans correction (de ma myopie) : un grand flou. Avec moins 11 à chaque oeil, autant dire que je ne distingue pas l’expression d’un visage à 3 mètres de moi. Si si si. Autant dire que y’a moyen de perdre des amis dans l’histoire (on s’est croisés en ville hier ? aaah non je crois pas nan).

C’est un handicap (appelons le comme ça) que je me traîne depuis mes 8 ans, et qui s’est lourdement aggravé jusqu’à mes 25 ans, période à laquelle j’ai arrêté de perdre des dioptries (des points de vision). Mais qui me valent des lunettes en verre cul-de-bouteille assez croquignolesques. J’en ai vu de toutes les couleurs, de toutes les formes, mais plus la myopie s’aggrave, moins tu as le choix des montures. C’est proprement dramatique d’un point de vue esthétique.

Heureusement, je supporte les lentilles. Souples et maintenant rigides, ce qui me permet la plupart du temps de vivre à peu près comme tout le monde.

En ce moment, je me traîne une infection à l’oeil gauche. Sous antibiotiques, je suis privée de mes précieux yeux en plastique pendant 6 jours. Ca tombe bien, j’étrenne une nouvelle monture.

Je vous mets la photo « sans », histoire de mesure l’écart.

Mais bon, la myopie, ça a son charme. Moi ce que j’aime par dessus tout, c’est les enlever, mes prothèses.

Et pouvoir passer de la netteté au flou, je trouve ça toujours magique. Rien de plus reposant que de ne pas voir le monde, ou juste un peu, dans une gangue de coton. C’est tout flou, apaisant, toute cette imprécision. Il suffit de ne plus voir pour qu’un mal de tête s’éteigne, pour que les sons s’amenuisent, et que le monde se mette en sourdine, et vous foute un peu la paix. Vraiment extraordinaire. Parfois, quand je m’endors avec mes lentilles, je me réveille toujours en sursaut. Quelle violence que d’ouvrir les yeux et de découvrir tout avec précision. Pour moi, le vague, l’à peu près, c’est un sas, une soupape de décompression.

Ah bien sûr parfois, ça joue des tours. Tout est plus beau, plus doux aux myopes. La correction vous en flanque une parfois, de correction (genre après une nuit avec un quasi inconnu, qui est beaucoup moins glam une fois les lunettes réajustées).

Et bien entendu, Gotainer à la rescousse (j’ai tous ses tubes sur mon popod, ce mec est mon dieu).

« Pour bien faire il faudrait les essayer ». Depuis le temps que je m’escrime à le dire ….

Et juste pour le plaisir, un petit coup de saaaampa.

Et allez, la ballade de l’obsédé.

Pour moi, Gotainer, c’est le précurseur d’Elmer Foot Beat. C’est dire si c’est quelqu’un d’important.

11 réponses sur “Femme à lunettes …”

  1. t’es jolie avec tes lunettes 🙂

    Et j ‘ai découvert récemment le pouvoir des lunettes ( oh tiens je peut voir combien de temps il reste pour mon prochain train, oh il y a des gens sur le quai d’en face), c’est vrai que ça change la vie.

  2. Ah le charme fou des jolies myopes (je le suis aussi, mais juste – 2d au max…) et le plissement symptomatique des yeux qui l’accompagne !

    Sinon l’opération c’est parait-il le top (d’après une amie qui a fait ça récemment)

    Perso je me sens nu sans mes lunettes – les lentilles ça me gonfle, ma très, très faible astigmatie n’étant pas corrigée – et j’ai toujours pensé qu’en fait les pointillistes et les impressionnistes étaient myopes….

    Sans correction le monde ressemble à un tableau de Van Gogh, on pourrait faire pire !

  3. très très juste, je plussoie entièrement moi qui suis dans la même situation.

    il y a d’ailleurs des moments précis de la journée (le matin entre mon lit et la sdb en fait) où, normalement sans lunettes, je dois les mettre pour une raison x ou y : tout se met à tanguer autour de moi tant c’est inhabituel.

    un avantage d’être une taupe (sans lentilles) : tes binocles, il n’y a en gros que 1 ou maxi 2 places où tu les ranges. donc tu les retrouves tout le temps. (c’est le but en même temps hein, de pouvoir les retrouver « les yeux fermés »…) pas comme ce cher époux de moi qui passe sa journée à les chercher — et les retrouve aux endroits les plus incongrus : sur la laveuse, à côté de ma machine à coudre, sur la desserte, au-dessus de l’évier… (une fois ma mère a retrouvé les siennes…. dans le tiroir du four O_O )

    j’avais une arrière-grand-mère qui était comme toi/nous. totalement bigleuse, et ça n’a semble-t-il été détecté et corrigé que vers ses 20-25 ans. le jour où elle a porté ses lunettes la première fois, elle a été littéralement horrifiée de la laideur des gens de son entourage. jusque là, comme tu le décris très bien, le flou permettait d’imaginer toutes sortes de beautés…

  4. Je comprends cette reflexion quant à aimer voir le monde flou et choisir quelle vision tu peux en avoir…
    Perso, je ne supportais plus du tout les lentilles dures depuis quelques temps et après 10 ans de port intensif.
    Les lentilles souples : je n’ai jamais pu en mettre…
    Et beuark les lunettes.
    Depuis mon opération de la myopie il y a 1 mois, j’avoue que je revis. Plus de sensation désagréable de poussière dans l’oeil en permanence.
    Et oui, je témoigne que voir le monde net dès le matin est très destabilisant !

  5. moi je préfère sans…de façon générale j’ai un blocage avec les filles à lunettes.Je suis moi même super myope et, enfant, les lunettes me complexaient grave….mais aujourd’hui tu me met Eva Longoria avec des lunettes, je la trouve moche.Un blocage con.

  6. Avec. Sur le principe avec… Si j’avais un fétichisme, ce serai celui des lunettes.

    Car , les hommes aiment pouvoir les enlever eux mêmes, et ainsi dépasser la sévérité qu’elles dégagent.
    Grandir quoi…

    Mais, vous êtes très jolie sans.
    Salutations à votre époux.

  7. Bon, mis à part Romain qui fait sa mijaurée, je vois qu’on a ici la matière pour constituer un groupe face book prolifique non ?

    (non je déconne)

    (Sasa est même pas sur Face Book. Sabrina oui, mais c’est pas pareil. C’est pour ceux que je connais. Pour de vrai.)

  8. Ahhhh, voilà un post qui me parle (encore bien sur!) plus que les autres!

    Avec un petit -13 à chaque oeil en lunettes et un petit -11 en lentilles (et oui la correction est moins forte pr les lentilles), je suis bien d’accord avec sasa, c’est un véritable handicap (qui fait de nous un cas sécurité sociale qui nous offre ainsi généreusement 56 € par an en remboursement, au lieu des 3,5 € par verre pour les non handicapés!!)

    Quand à y trouver du charme, perso, j’ai un peu de mal…ne pas voir le réveil sur la table de nuit (oui ça peut en avoir), ne pas voir l’homme allongé à côté de moi.. (ça a pu en avoir..), me prendre la porte des toilettes la nuit et marcher sur la queue du chat, et surtout le top du top, ne pas retrouver sa serviette de bain sur la plage ou à la piscine (très angoissant pour moi!!), ne pas pouvoir faire de planche à voile, ski nautique au risque de perdre les lentilles, heureusement aucun pb pour faire de la plongée!

    Par contre, il y a quelque chose de génial et que les petits myopes ou les voyants ne pourront jamais voir, ce sont les lumières de lampe, qui forment des énormes boules quand on les regarde sans lunettes…enfin j’me comprends!!

    Alors reste l’opération, auquelle je songe, ms comme on est trop myope et ben y a que les implants, et je viens d’apprendre que si on se fait opérer, on retrouvera une vision d’enfer, en revanche, c’est la presbytie assurée, d’où le port de lunettes pour voir de près…pffff…j’hésite du coup, à me retrouver à 33 ans avec des demi lunes, et donc encore une femme à lunettes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.