Dans Lajoie (jusqu’au cou)

C’est mon frangin (AKA El Padrino) qui m’a fait découvrir Jon Lajoie.

C’est très très drôle.

Et justement, Pénépole, qu’est moins feignasse (mais pas en vacances, elle), a fait des liens sur son blog.

Ici.

Du coup moi aussi je vous fais partager mes tranches de rigolade de l’été.

(oui il faut comprendre l’anglais, mais globalement c’est facile à approcher, hein.)

Show me your genitals. De l’ami Jon Lajoie donc. Mythique.

Elle est mythique celle là.

Dans le même style, il y a Jizz in my pants.

(Repérez dedans l’ami Justiiin dans un rôle … à contre emploi dirons nous.)

Et dans la même veine, Charlotte (ma belle soeur qu’est belle et qu’a une belle maison à Belle Ile), vous propose Too many dicks on the dance floor, par les Flight of the conchords.

Certes, ces sketches ne traitent que de la misère sexuelle de ces messieurs, à croire qu’ils sont les seuls à se prendre des rateaux en boîtes et à se la mettre derrière l’oreille au petit matin. Que nenni. Mais disons que les femmes ont hachement moins d’humour quand elles rentrent seules (et bourrées) de soirée.

(Déjà faut voir le sermon que je me prends quand je rentre bourrée de soirée, manquerait plus que je rentre accompagnée, ah ah ah.)

2 réponses sur “Dans Lajoie (jusqu’au cou)”

  1. Toujours dans le Saturday Night Live (comme Jizz in my Pants) et également avec Justin, on a le célébrissime et cultissimeDick in a Box, un petit bijou de parodie, jusque dans le moindre détail.
    Régalez-vous pour ceux qui ne le connaissent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.