« Ma plus belle réussite. »

C’est ainsi que nous nomme la Reine Mère, ses trois enfants. Elle est très fière de nous (et c’est vrai, y’a de quoi, ha ha ha), et il s’agirait pas que quiconque vienne à oser dire le contraire.

Les relations parents / enfants ne sont pas une sinécure pour pas mal d’entre nous (et ça fait vivre nombre de psys et autres thérapeutes), mais dans mon cas je n’ai jamais eu l’impression d’avoir eu des parents toxiques. Bien entendu, nul n’est exempt de défauts, et la Reine Mère porte bien son nom, croyez-moi. Pour autant, je mesure aujourd’hui, dans ma vie d’adulte (vie toute neuve, car en vrai je me sens adulte depuis … un an ou deux, à tout casser), la chance que j’ai d’avoir les parents que j’ai (et encore pour un long moment, inch’allah). Et notamment cette mère puissante, confiante et arrogante dans la qualité intrinsèque de sa progéniture.

Clairement, ma mère, c’est mon meilleur supporter, ma première fan, et mon indéfectible soutien. Il n’y a personne d’autre pour remplir cette fonction avec autant d’énergie, de conviction et de sincerité. J’ai toujours pensé, et j’en suis de plus en plus convaincue, la confiance que tes parents ils mettent en toi, elle te sert, tous les jours. Et pourtant …

… ne faisons pas de l’angélisme. Emerveillée ne signifie pas béate systématiquement. Et la Reine Mère est bien entendu avant tout une daubeuse, et ses enfants en sont aussi les premières victimes. Petite anecdote.

Hier soir, j’étais en attente de mon vol Cayenne – Paris. La journée avait été difficile professionnellement, et personnellement, l’Epoux subissant tout seul à Lyon des examens médicaux auxquels je ne pouvais pas l’accompagner, j’étais assez anxieuse. Soulagée par l’issue des l’aventure, je commentais avec ma mère au téléphone les résultats de ces examens, finalement plutôt « rassurants » (le souci est identifié et soignable). Mais l’Epoux a perdu 6 ou 7 kilos dans la bataille. Et ma mère de conclure, dans un grand éclat de rire, « c’est bien qu’on puisse le soigner, et c’est quand même dommage que ce soit pas à toi que ça soit arrivé, 7 kilos en moins pour toi, ça t’aurait pas fait de mal, non ? »

Merci Maman.

Ta plus belle réussite hein 😀

(Le pire dans tout ça, c’est que je pense qu’elle ne pense absolument pas à mal en me disant ce genre de choses.)

8 réponses sur “« Ma plus belle réussite. »”

  1. Ouaouh ! Ca c’est cash !
    J’aime beaucoup ce genre de « manières », mais c’est vrai que quand on est au coeur, ça ne fait pas nécessairement le même effet.
    D’aucuns verraient même ce genre de commentaire proprement honteux.

    « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui… »

  2. Vas-y, file le numéro de ta mère…de ton père aussi. Merci !!!
    Moi mes parents ont toujours eu peur pour moi, je suis une source d’inquiétude vois-tu? Nickel !

  3. Une fois que la vrai raison de s’inquiéter est passée, on peut très bien en plaisanter. A qui d’autre que toi aurait-elle pour la sortir?
    Dans le même genre, ma compagne m’a sorti aujourd’hui que c’était une bonne chose que j’ai perdu 16 kgs. Quant on sait qu’elle partage la responsabilité de la crise qui a provoqué ça et qu’elle en est parfaitement au courant, cela fait très curieux à entendre. Je pense qu’il n’y a qu’au gens qu’on aime qu’on puisse sortir des choses pareilles. 🙂

  4. J’ai un peu le même genre à la maison, pleine d’amour, pleine de confiance, un vrai soutien, mais capable de faire mal en évoquant le poids ! Je me suis remis au sport, je n’ai pas maigri mais depuis je n’ai plus de remarques !!

  5. J’ai un peu le même modèle aussi…. il faut bien dire que les qualités compensent les défauts (largement) alors on fait avec, même si des fois il faut une piqûre de rappel sur les qualités !
    ;o)

  6. 😀

    Allez un petit challenge pour ta maman : Il y a quelques années (bon allez 10 ans), j’ai 16 ans je viens de passer une heure dans la salle de bain pour me faire un bruching et une coiffure un peu sophistiquée. Commentaire de mon papa en sortant : « euuuuuuuuh tu vas sortir comme ça? nan parce que c’est vraiment pas terrible : on voit ton visage… » Mon petit papa… Le premier à pleurnicher d’émotion a chaque réussite de sa fifille.

    Ta maman relève le défi ? 🙂

  7. Je pense que ta maman était tellement soulagée par les bons résultats de ton mari, … qu’elle a voulu plaisanter, … et n’a pas réfléchi une seconde! Vous deviez être toutes les 2 particulièrement sensibles et vulnérables à ce moment là, … et voilà!
    Peut-être pourrais-tu lui dire que ses mots t’ont déstabilisée, … elle va t’expliquer… et tout ira mieux!
    Avis amical d’une maman …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.