Ce que je trouve sexy (chez un homme)

Plein de questions me sont posées sur formspring.

Globalement, deux choses vous intéressent je constate : le cul et le fric. C’est du propre, je ne vous félicite pas.

Je reviens ici sur une question posée (à plusieurs reprises, du coup je n’y ai répondu qu’une fois, histoire de ne pas radoter), sur ce que je trouve sexy chez un homme (faites péter les cv messieurs, la baignoire attend vos photos). Tout d’abord, je pense qu’il n’y a rien d’universel dans ma réponse, rapport au fait que les goûts et les couleurs, …. Qui plus est, d’une personne à l’autre, vous allez parfois être séduit par un « assemblage » qui à priori n’était pas trop votre tasse de thé, question d’alchimie aussi. Par exemple, j’ai épousé un grand blond aux yeux bleus, pour le plus grand plaisir exotique des kabyles qui composent ma famille, mais théoriquement, ma came, c’est plutôt les bruns ténébreux. Comme quoi.

J’ai donc essayé, dans un effort synchrétique assez puissant, de résumer mes lois de l’attraction. En deux points (ça a le mérite d’être concis) (et sinon, j’étais aussi très d’accord avec Maia.)

Un point allure / modeling / apparence.

Le torse légèrement galbé dans un pull à col roulé noir. Ca c’est vraiment mon truc. Moi même, je porte beaucoup de sous pulls noirs moulants, et chez un homme, avec une barbe de trois jours (parce que moi, la barbe, bof, à la rigueur une petite moustache à la Frida Khalo de temps en temps), un peu près du corps (mais pas non plus ultra moule), je trouve ça juste divin.

J’ai toujours un souvenir très précis des hommes qui m’ont plu, et y compris un souvenir vestimentaire (oui, je suis une fille bordel, c’est normal). De la même manière, je me souviens exactement de la manière dont j’étais habillée pour certains moments importants de ma vie. Par exemple, je me souviens très bien du pantalon noir un peu trop moulant et du pull rose pâle à manches courtes / angora que je portais le soir où j’ai fini dans le lit de Mister IEP (ouiii, la classe, j’ai passé une nuit avec Mister IEP en 1995, la classe internationale), Olivier W., qu’il en soit remercié, premier à avoir pratiqué sur moi l’acte magique que mérite toute femme (un cunni). De la même manière que je me souviens parfaitement de ce que portait l’Epoux lors de notre première rencontre (un blouson en cuir noir …. et un pull col roulé noir fin).

Je ne saurais donc que trop recommander à la gente masculine de soigner les extérieurs. Certes, le contenant ne change pas sur le fond grand chose au contenu, on est bien d’accord, mais tout de même, vous avez quand même la possibilité de multiplier vos chances de réussite en vous mettant un minimum en valeur. Qu’est ce qu’on s’échine à faire nous, pendant des heures dans la salle de bains / les instituts de beauté / les hammams / les boîtes à touze ?

Un point animalité / chant du corps.

Pour moi, LE truc qui m’attire l’oeil chez un homme, ce sont ses mains.

Bon évidemment, y’a aussi le contenu du pantalon, mais là on se situe sur les éléments naturellement visibles, et finalement, c’est pas tous les jours non plus que je croise des zboubs* en liberté. Impossible d’avoir une quelconque attirance pour un homme qui aurait des mains courtes (d’enfant), trop fines, ou pas soignées (au sens sales, parce que les mains tâchées de cambouis ou de peinture, ça se nettoie). Surtout, et je me suis rarement plantée sur ce coup, les mains sont un bon indicateur du reste du corps. A belles mains, en général, beau corps.

A cela j’ajouterais toutefois un dernier point, si vous permettez, l’importance d’une bonne dentition (oué, ça fait un peu marché aux bestiaux, je vous l’accorde, mais bon, c’est vous qui posez la question). Je crois purement impossible d’aller à la rencontre des amyglades d’une personne aux ratiches repoussantes. Oui, je sais, c’est discrimant, terriblement, on n’y peut pas grand chose en plus, mais de vilaines dents (et je parle même pas de l’entretien, l’haleine), c’est rédhibitoire.

Bon, je crois qu’on a tout.

J’attends les photos maintenant.

(* j’adore ce mot, zboub, très belle occasion de le placer, je suis assez contente de moi.)

Edit de 18 h 09 : voici un premier participant, Monsieur Zebaker, le gentleman de la blogosphère (4 ans que je le connais, jamais une main aux fesses, limite je suis déçue), et qui a tout compris. Respect mon Xav.

(La classe internationale. Clap clap clap.)

11 réponses sur “Ce que je trouve sexy (chez un homme)”

  1. ahh le col roulé et la petite barbe (chatouilleuse) de 2/3 jours… t’es mon idole !

    (très beaux les yeux là sur la photo) (arf)

  2. moi mon truc c’est les « crânes nus » sans artifice… Donc le premier qui s’est lancé et qui illustre du coup ton billet tombe pile dans ma wish list.

    C’est vrai que j’ai plus tendance à me retourner vers un gars chauve* que chevelu….surtout s’il a, en prime, des gros sourcils pour habiller tout ça 🙂

    *chauve dans le sens où ça se dégarnit et hop il se rase, pas ceux qui rabattent la mèche sur le caillou, en espérant un miracle capillaire!

  3. un grand blond?

    mais dis moi, l’an dernier, c’était qui le beau brun qui t’accompagnait au japon?

    parce que sur les photos, il m’a semblé brun, le blond!

  4. Ha sinon, j’oubliais de dire que pour moi aussi, les mains sont extremement importante chez une femme. Il y a bien évidemment l’allure générale, mais vraiment, les mains, c’est le détail qui tue.
    Parce que merde, faut qu’elle soit ‘achement belle la main qui se glisse dans la mienne !

  5. @ Xav:
    j’ai presque eu peur en lisant « Parce que merde, faut qu’elle soit ‘achement belle la main qui se glisse dans la …………….. mienne »
    😀

  6. Clooney. De la tête au pied et sous tous les angles, juste Clooney…un adepte du petit col roulé noir d’ailleurs, et de la blouse blanche (enfin verte) ce qui est pas mal non plus d’ailleurs.
    L’allure et le cheveux qui grisonne (moi ça me rassure ces signes de maturité) et la coupe impeccable au niveau de la nuque (trèèèès important la nuque, chacun son truc) et la voix, c’est vachement important la voix.

  7. je précise que les mains ne sont pas juste un indicateur du corps, mais aussi (et à mon sens « surtout ») de la personnalité. et ce autant chez les hommes que chez les femmes. c’est la toute première chose que je regarde (après le constat « regard fuyant ou pas ») chez quelqu’un que je rencontre pour la première fois, et je sais qu’il y a « des mains » avec qui ça ne marchera pas, mais alors pas du tout.
    et d’ailleurs c’est très intéressant de voir sur le long terme la personnalité de quelqu’un dont les mains étaient ambiguës : en général il y a toujours un moment où la fissure se laisse entrevoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.