Revenue mais pas posée.

Mardi 5 janvier à 6 h 40 nous avons atteri à Orly, perdant très précisement 30 degrés entre Maurice et Paris. Autant vous dire que je ne me suis pas encore remis de ce traumatisme majeur.

Sans compter qu’arrivée à Lyon à 11 h, j’ai juste eu le temps de débarbouiller l’Héritier, vider les valises … avant d’en refaire une pour repartir …. par le TGV de 15 h (à Paris bien entendu).

Heureusement, s’il y a bien un mérite au blog, c’est de me permettre de me souvenir des jolies choses (et de m’auto humilier avec le récit des moins reluisantes). Je vous ferais donc bien baver raconterais nos vacances au soleil, avec moult photos. Et me priverais pas aussi de vous raconter comment Expedia a failli nous les plomber (par contre, il nous ont bien fait flamber le budget hotellerie les saligauds).

L’avantage, c’est que grâce aux 3 heures de décallage horaire, je suis BIEN REVEILLEE à 5 heures du matin. Ca me change pas trop de mes insomnies ….

Pour les voeux 2010, le bilan 2009 (puis quoi encore), les résolutions pour la nouvelle décennie, toussa, on va dire que si tout le monde peut rester en vie ET en bonne santé, moi ça m’ira déjà bien, et c’est aussi le mieux que je puisse vous souhaiter.

(Et faire la fête aussi, tiens, c’est important ça, on la fait jamais assez.)

(Et l’amour. Souvent. Beaucoup. Longuement ou brièvement, c’est l’intention qui compte.)

(Et les bébés. Faire des bébés. Plein.)