Jet lag.

Raaah.

Un mouton.

Deux moutons.

Trois moutons.

C’est affreux, c’est seulement 3 heures de décalage horaire, mais comment aller se coucher et dormir quand il est 21 h 26 dans sa tête, mais bien 00 h 26 ici, rue Juliette Dodu à St Denis.

(Oui on se moque pas, je suis logée dans un hôtel qui s’appelle Juliette Dodu, c’est une célébrité ici.)

(Allez, un petit épisode la saison 3 de Californication tiens.)

(Oh tiens, j’ai pensé à amener le pote vibrant.)

Pffff.

5 réponses sur “Jet lag.”

  1. il y a un arrêt de bus « Grange aux belles/Juliette Dodu » dans le 11ème, auquel je suis souvent descendu, et j’ai longtemps cru que c’était d’un trait, qu’il y avait dans le coin une grange pleine de belles Juliettes dodues (c’était tôt le matin aussi)

  2. et le pote vibrant passe les contrôles à l’aéroport?
    pourtant ça peut faire arme, non?

  3. A propos de pote vibrant, quand je pense que je n’ai même pas eu le réflexe – alors que je t’avais sous la main samedi soir – de te demander conseil pour mon prochain achat. Le mien a rendu l’âme. Suis déçue, l’était zouli tout plein avec un dessin de Virginie Talavera. Bref.

    Sinon, je me pose la même question que Marie. Tu le passes en soute, oubien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.