Le cul fait vendre (il paraît)

Je suis plutôt mal placée (il paraît) pour jouer les mères la pudeur (et en fait, je fais aussi assez mal la mère tout court, mais c’est un autre sujet, je vous en parlerait, j’ai été traumatisé dans le ELLE de la semaine dernière par un papier sur le dernier bouquin d’Aldo Naouri, pédopsy psychopathe).

Je sais bien que deux choses font tourner le monde, l’argent, et le cul. C’est aussi pour cela que le mélange des deux ne me gène pas forcément. Et par ailleurs, j’ai beaucoup de respect pour l’argent (je sais ce qu’en gagner m’apporte), et j’ai aussi beaucoup d’intérêt pour le cul (beaucoup).

Toujours est-il que je commence à être (un poil) exaspérée par ce pli systématique de sexualiser (et de manière sexiste qui plus est) toutes les campagnes publicitaires.

Ce matin, j’ai vaguement haussé un sourcil à la vue de ceci. (Ce qui serait donc apparemment une pub pour une banque. A part celle que j’ai prise en photo ce matin à la Gare de la Part Dieu, et donc jouant subtilement avec la métaphore de la prostitution, j’ai découvert aussi dans le RER parisien une  autre affiche, de la même campagne, utilisant des allusions homosexuelles, avec une affiche d’un rouquin qui clame qu’il l’a fait avec un ami. Ah ah.)

Cette après-midi, l’ami Riton m’a envoyé le communiqué de presse de Saez (parce qu’on est jeeeeuuuunes et cooooons, ça vous rappelle peut être quelque chose). Le dit Saez qui est tout chagrin parce qu’on lui a refusé l’affichage de ceci dans les lieux publics. (Alors qu’elle a été prise par Mondino, rendez-vous compte.)

Bah. Une blonde peroxydée à oualpé dans un caddie. Si on y regarde de près, il faut bien avouer qu’on lui voit la religion à la dame (de confession épilée très probablement).

Bon à la lecture du dit communiqué, je me MARRE doucement. Ca me rappelle Pagny qui avait réussi à faire une chanson de ses démélées avec le fisc, en faisant passer sa fuite patagonienne pour une posture intellectuelle et philosophique. Nan mais arrêtons. Il a voulu une affiche provoc, il s’est fait tapé sur les doigts, ce n’est pas toute sa sensibilité artistique qui est remise en cause.

Ce n’est pas parce que les lobbies de la grande distribution se sont mis en branle que l’affiche (pour un concert complet) ne vienne attenter à l’image du caddie comme il dit (non parce que l’image de la femme, franchement …). Je ne crois pas aux grandes conspirations. Basiquement, la photo est crue, on comprend qu’un affichage public puisse heurter les sensibilités les plus jeunes (oui, bien sûr, il suffit de se promener sur internet / chatroulette / mon blog 3 minutes pour voir pire, mais ce ne sont pas des lieux publics). Là où la pub qui m’énerve, et qui tout aussi bêtement provocatrice, n’est pas déchiffrable pour un enfant. Et ne compare pas explicitement la femme à une marchand

Mon frère (qui a 6 ans de moins que moi, El Padrino) m’a raconté qu’il avait été très frustré, étant petit, de ne pas comprendre une blague cochonne qu’avait raconté mon père, et qui me faisait hurler de rire (la blague des nonnes à qui on annonce le repas du soir. Des carottes. Ouéééééé. Rapées. Ooooooh – elle est mauvaise je sais). Pour autant, quand il avait été en âge de la comprendre, certaines choses s’étaient éclairé d’un jour nouveau 😉 Petit parallèle pour illiustrer que je considère comme normal que chacun ait une liberté de parole, d’expression (artistique, politique, littéraire, publicitaire même), mais que je considère tout aussi normal qu’on préserve les yeux et les oreilles de ceux qui n’ont pas toutes les clefs pour décrypter certaines choses. Cette affiche en fait partie.

(Et je prierais à Damien Saez de laisser ma chatte tranquille, je lui garantis que je suis TRES attentive à ce que l’on fourre dedans.)

Edit : Maia donne un avis assez proche du mien, je trouve, ici.

POUR INFO.

Saez dit plus exactement les choses suivantes (reproduction du communiqué)

Allo Paris bonjour tristesse.

Notre photo, une femme nue dans un caddie, utilisée comme visuel de notre album et comme affiche de concert, a été interdite dans les couloirs des métros et sur les kiosques à journaux.

Dans une seconde étape, une autre affiche textuelle signifiant cette interdiction l’a été à son tour par tous les réseaux publicitaires, méprisant ainsi et la liberté de l’art et la liberté d’expression.

Une femme nue dans un caddie, outrage aux moeurs du commerce ? Remise en question du système ? Droit d’informer ? Quel crime avons nous donc commis ? Cette interdiction aurait pour but, qu’ils disent, de protéger l’image de la nature humaine, j’en doute. Mais protéger l’image du caddie ? Ca c’est certain. Les publicistes portant le drapeau de la nature féminine… Faîtes moi rire… Une chose est sûre, les caddies valent plus que les hommes dans nos pays. Quand les bureaux du commerce prennent des allures d’entrée de boites de nuit, quand la ségrégation outre raciale en devient culturelle, la honte grandit.

J’ai honte pour ces gens, honte pour mon pays, honte pour ce qu’il est devenu, honte pour cette auto-censure que la société s’inflige à chaque fois qu’elle ouvre sa bouche. Et dire que nous étions d’avant-garde un jour..

Alors que le vulgaire à outrance et les illégalités font rage sur chaque devanture et dans ces mêmes couloirs de métro, alors que nous vendons nos chairs, à tort et à travers, pour n’importequel inutile qu’il faudra vendre aux enfants, alors que la femme n’a jamais été autant méprisée dans sa qualité d’être humain autre que celle d’être une chatte béante dans laquelle on refourgue tous les artifices du nouveau monde, voilà que les petits capos voient de l’outrage quand le féminisme est à son expression la plus pure.

Mais quelle est cette douleur qui fait si mal dans les p’tits slips des p’tits capitalistes d’arrêt de bus ? Les miroirs feraient-ils donc si peur à ceux qui n’aiment pas leur visage ? D’abord une photo, puis des mots…. Dis quand viendra le temps où nous reverrons la liberté ailleurs que sur nos billets de banque ?

Cet album que nous sortons est l’oeuvre de deux ans de travail, d’écriture, de production, de musique, de réflexion, d’argent et surtout de temps. Un art populaire mis à mal par les pilleurs de tombeaux que sont tous les vendeurs de câbles en tous genres.

Je suis parti des majors company pour ne pas finir en abonnement téléphonique, en sonnerie de portable vendue à des crétins.

Bien sûr on est blasé de tout, bien sûr on ne s’étonne plus de rien, bien sûr ça n’est pas grand chose, qu’une photo aujourd’hui, quoi demain ?

Bien sûr je continuerai à être libre, bien sûr qu’on galère tous à faire nos courses, bien sûr qu’il y a toujours plus grave, bien sûr, bien sûr… Mais les symboles sont là pour stigmatiser très souvent des maux bien plus profonds, et les choses sans grande importance à première vue cachent souvent des forêts qui le jour où elles prennent feux font bien plus de dégâts que la liberté.

38 réponses sur “Le cul fait vendre (il paraît)”

  1. De toute façon Saez est le chanteur le plus crétin de sa génération c’est dire…
    Sa campagne de pub va assez bien avec lui!;)

  2. Moi j’ai honte de ces artistes dont le snobisme empêche de voir qu’ils sont des êtres comme les autres et qu’ils sont tout autant responsables des images et de idées qu’ils véhiculent. S’ils ne sont pas assez intelligents pour faire un lien entre le fait que des enfants passent dans un lieu public et qu’il existe des recommandations sur les âges pour voir les œuvres télévisuelles et autres, c’est que leurs capacités jettent un sérieux doute sur l’intérêt de leurs créations. S’ils sont assez intelligents, c’est que c’est un vrai choix pervers de leur part d’exposer des enfants à des messages explicites: aucune différence avec la cinquantenaire qui masturbe un garçon de 10 ans ou un exhibitionniste qui agresse des petites filles.
    Le talent pour le verbiage ne remplace pas la réflexion. :p

  3. Je suis peut-être sous une influence bien-pensante ou sécuritaire mais l’affiche me fait plutôt penser à un femme qui s’est faite défoncer pendant une tournante sur un parking et qui a été abandonnée dans un caddy.
    La vraie question reste: Pourquoi le visuel choisi pour l’album est-il une femme nue dans un caddie? Je parle de la vrai réponse, celle qui est toujours dite sous cape en se gaussant de l’ignorance de « ceux qui n’ont pas compris » et pas de celle qui est servie pour donner une respectabilité artistique de façade.

  4. Sinon pour le truc dont tu nous parleras peut-être plus tard, lis plutôt Elisabeth Badinter qu’Aldo Nouri :o)

    Saez est visiblement encore très jeune dans sa tête

  5. Pour moi (qui ne suis qu’un vieux con), je trouve l’image assez nulle, sans lignes de forces.
    Ce qui me fait bondir, c’est « J’accuse ». Je sais que ce n’est pas la propriété de Zola, mais je ne peux que penser à lui, au courage et à la ténacité dont il a fait preuve.
    Cet homme-là, il en avait, et il existe encore par tous ceux à qui son nom dit quelque chose.
    Que restera-t-il de Saez dans un siècle ?

  6. En fait moi je veux bien que tu reparles du papier sur Naouri dans Elle la semaine dernière parce que j’ai également subi un léger traumatisme…

  7. Je ne reviens pas sur l’argumentaire de Sasa, il faut des règles dans une société et celles qui veillent à préserver les yeux et les oreilles de nos petites têtes blondes ne me paraissent pas si mal…

    @Papet Croûton…bien rien ! il ne restera rien de Saez (que je connais pas d’ailleurs mais je ne suis guère une référence…), comme il ne restera rien ou pas grand-chose d’une société en décadence…qui aura connu, il est vrai, un peu de civilisation et en a quelques relents parfois…

    Car le pire est évidemment la reprise du « J’accuse » qui montre bien que l’inculture est la norme, portée comme un étendard, tout est nivelé (vers le bas bien sur), égal et de même valeur, offrant donc la possibilité de tout piétiner sans vergogne….l’autre exemple du moment c’est la publicité qui met en scène John Lennon pour la Citroën C3…Je ne parle pas du mercantilisme de sa veuve qui a du céder les droits pour un bon prix, non, je pense surtout au jeune con de publicitaire qui tout fier de lui un matin, a proposé cela (et coco j’ai une idée de ouf), osé faire parler le « vrai » Lennon pour un produit de merde (une bagnole), ce type qui ne connaît rien, à rien (aux idées d’un Lennon par ex.), a les dents longues et aucune culture et c’est bien cela qui a basculé aujourd’hui…il y a vingt ans le publicitaire « Ardisson » (pour ne pas le nommer), cultivé lui, ne se serait jamais permis de tuer Lennon (son idole) une seconde fois….

    Mais attardons nous sur les propos de Lennon dans cette pub…en gros il dit « fuyons le passé, vivons notre vie maintenant c’est çà le « rock and roll »…Propos visionnaire !!! Car évidemment Lennon n’était rien de tout cela, influencé qu’il était par la musique « classique » et/ou indienne, mais il a toujours était de bon ton de dire fuck !!! Pour pouvoir créer à son tour (la civilisation quoi !)…Propos visionnaire donc, car de nos jours, il s’agit bien de dire fuck au passé mais pour…chier une bouse de type pub. « citroën C3 » ou une affiche pour le concert à la mode du moment…la décadence je vous dis !!!

  8. J’aurai trouvé moins choquant qu’il se mette lui-même à poil dans le caddie.
    Ne fait-il pas le métier de se vendre?

  9. Pour moi cette image dénonce l’utilisation de la femme comme un moyen marketing de vendre des produits. Qui peut nier que c’est le cas? L’idée c’est de défendre la femme, je ne comprends pas votre acharnement à l’encontre du chanteur.
    C’est vrai que l’image est osée. Mais je préfère mille fois voir cette image que celle d’une potiche à peine plus habillée qui va frotter une voiture en prime time à la télé! Le message est complètement différent.
    Ensuite, si c’est le caractère cru qui est répréhensible, pourquoi lui avoir refusé sa seconde affiche, qui ne contient qu’un texte protestant contre la censure de la photo?
    Le but premier du photographe est de choquer, bien évidemment. Mais cela amène une reflexion sur la condition de la femme qui est positive à mon avis.

  10. @ Moi:
    1- les enfants n’ont pas ton recul et il s’agit bien d’affiches dans des lieux publiques
    2- il n’y a aucun sous-titre pour expliquer ce qui échappe à la majorité des passants
    3- cela ne dénonce pas à l’utilisation de la femme pour le marketing, cela l’utilise
    4- l’affichage des avis de censure est souvent utilisé pour les contester
    5- protester contre cette censure revient à afficher qu’on refuse de la comprendre
    Et dans tous les cas, c’est en croyant à la sincérité de personnes dont tout l’art réside dans le double-langage… Faudrait être naïf.

  11. @ Galastar

    Ok, mais je ne suis pas sûr qu’ils aient plus de recul devant ça:
    http://s.tf1.fr/mmdia/i/62/3/cigarette-droit-des-non-fumeurs-campagne-4206623llcdn_1379.jpg?v=6
    et il s’agit bien d’affiches dans les lieux publics. Tu juges qu’il utilise l’image de la femme pour le marketing: c’est quoi l’idée, tu penses qu’elle veut vendre du caddie? Je persiste à dire que l’image en elle même est du côté de la femme. Et oui, je refuse de comprendre non seulement la première censure de l’affiche, mais surtout la deuxième qui ne montre rien aux yeux les plus chastes (ce n’est que du texte). Peut être que je suis naïf, mais en traduisant de cette manière la photo je pense être plus proche de la vérité que toi qui y vois « une femme qui s’est faite défoncer pendant une tournante sur un parking et qui a été abandonnée dans un caddy »… Imaginatif!

  12. @ Moi:
    – l’affiche des cigarettes me choque car elle véhicule encore une image sexiste de l’homme comme auteur perpétuel des violences sexuelles, pas toi?
    – le refus purement intellectuel de comprendre n’empêchera jamais que cette affiche soit prise au raz des pâquerettes par l’écrasante majorité des passants qui au mieux jetteront un regard, au pire regarderont attentivement si on voit quelquechose entre les jambes
    – je n’ai pas fait preuve particulièrement d’imagination, je connais juste les réactions humaines; mais en cas de doute tu peux toujours faire un sondage en allant voir des groupes de jeunes pour leur montrer cette image, si tu as de la chance, ils seront sincères en répondant

  13. On trouve tous les deux cette pub sur la cigarette osée, dure voire choquante. Pourtant, elle est autorisée. Pas l’autre. C’est ce qui me gène.
    Après, la seule différence entre nous c’est sur ce qu’on pense que le passant va comprendre. Je suis jeune et con, permets moi d’être plus optimiste que toi.

  14. Après avoir a peu près lu tous les commentaires, je suis à 100% d’accord avec Moi, ce qui me rassure quelque part. sinon, c’est un peu schyzo…
    Bref, je ne comprends pas une seule seconde comment on peut regarder cette image sans :
    1. voir qu’elle est esthétiquement agréable (puisque joli serait une question de point de vue)
    2. qu’elle remplie son objectif direct : associé la femme à une marchandise et donc dénoncer (sans même la mention au « slogan » J’accuse)
    — Par ailleurs, Saez en a fait une démonstration tout à fait convaincante chez Taddéi ce soir–

    Ensuite : concernant les autres points de vue, je ne comprends pas qu’on puisse se choquer (a minima) de ce type d’exposition (de femme nue) dans la rue dans la mesure ou cette exposition est constante et que la nudité n’est pas sale (souvenez vous doc et difool)

    Après : Je suis surpris qu’on ne fasse pas confiance aux gens et qu’on ne les incite pas à prendre du recul par rapport aux messages qu’on leur envoie (qu’ils soient communicationnels ou à des visées de réaction). On devrait enseigner l’esprit critique.

    Puis : Je suis sur le cul quand je lis que galstar est choqué par cette image (donc par la démarche de celui qui prend la photo, qui la choisit pour un album et qui la met dans la rue) et que ce même Galstar avoue que ça lui évoque une tournante. Si ça s’est pas de la déviance.. bref..

    Bon, je vais fumer une cloppe.

  15. Je fais vite car je vais également fumer une cloppe (fusion ??)

    bref je suis Femme (et oui !) et je ne suis pas choquée par cette photo du tout…désolée

    Pour ma part, je trouve également le message limpide,
    et j’aimerais que l’on puisse faire plus confiance aux passants quand à l’interprétation à en donner………..

    concernant la théorie de la tournante, c’est un peu tiré par les cheveux, fantasmé et tout cela..désolée Galstar, mais tu me fous la trouille !!! pas la photo !!!

  16. Mon opinion:
    Oui cette image est agréable à voir pour une personne sexuellement mature et qui ne soit pas perturbée.
    Non le message n’est pas limpide et une démonstration même brillante n’y change rien si ceux qui en auraient besoin ne sont pas pris en otage pour l’écouter.
    Oui l’exposition à la nudité est constante et c’est un problème chez les jeunes, il n’y a qu’à voir leurs références actuelles en comportement amoureux (le porno), en cas de doute sachez que l’âge des premières agressions sexuelles à l’école est passé en dessous de 10 ans et que les auteurs sont aussi des filles (source: des profs).
    Non il n’y a pas à faire confiance aux passants quant à l’interprétation, il y a assez de cas de viols dans les transports en commun (8000×1,5%=140/an) où des personnes restent passives pour s’en dispenser.

    Le fait que je parle de ce que cette photo évoque n’a rien à voir avec de la déviance et ce n’est pas un aveux honteux de ma part, celui qui a choisis cette photo y a forcément pensé à moins qu’il vive dans une bulle. Pour moi son choix est:
    – hypocrite
    – mercantile
    Il ne l’aurait pas été s’il avait payé de sa propre personne en s’y mettant dans ce caddie. Ensuite, s’il y a des corbeaux pour écouter le renard et en propager la bonne parole… grand bien leur fasse.

  17. « Ensuite, s’il y a des corbeaux pour écouter le renard et en propager la bonne parole… grand bien leur fasse »
    « protester contre cette censure revient à afficher qu’on refuse de la comprendre
    Et dans tous les cas, c’est en croyant à la sincérité de personnes dont tout l’art réside dans le double-langage… Faudrait être naïf. »
    « Car le pire est évidemment la reprise du « J’accuse » qui montre bien que l’inculture est la norme, portée comme un étendard, tout est nivelé  »

    dormez bien les gars.

  18. ET PERSONNE POUR ME SOUHAITER UN BON ANNIBLOG BORDEL ;D

    Bon La Brisse, j’attends dans ma boîte mail une photo de toi à oualpé dans un caddie, Tania t’aidera, et ça sera tout joli ici.

    (j’aime réconcilier tout le monde)

  19. Moi je trouve que çà donne envie d’aller faire ses courses … si les caddies étaient aussi érotiques 😉 même dans les sexshop in ne trouve pas ce genre de bombe sexy et surtout … vivante, enfin j’espère 😉

  20. Pas si choquant que ça à mon goût, on voit bien pire sur certaines affiches vantant les mérites de parfums ou de shampoing. J’ai jamais compris l’utilité de montrer des fesses pour vendre de quoi se laver les cheveux.

  21. Je ne suis pas fan de Saez mais il faut juste voir au delà dans cette affiche. Une belle image de la société de consommation ou tout s’achète et les bimbos des télé réalités font vendre.

  22. Le cul fait vendre à tel point que si la censure n’existait pas, les plublicitaires en abuseraient … voir le nombre de pubs trop sexy à connotation sexuelle qui ont fini au panier …

  23. Il faute reconnaitre que cette photo est assez érotique … et que tous les hommes la remarqueront … donc c’est une bienn pub :-()

  24. Le cul fait vendre … c’est une évidence ! mettez une pub de peugeot que un site porno, personne ne cliquera dessus ! mettez une pub de cul sur le site peugeot, 1 client sur deux quittera le site de peugeot :()

  25. bon anni’blog et pour l’affice son altesse mon ainé dirait: « ben voila ils zont encore une femme toute nue vendre un truc! »  » en plus dans zun caddie c’est toutatipois !!!!! »
    Le cadet de regarder discrètement et ricaner en douce parce que ca énerve son ainé
    la princesse : « la dame elle a oublié sa culotte » …………

  26. Pour moi cette image montre l’utilisation de la femme comme un moyen de vendre … et alors, il n’y a rien de choquant à mettre en valeur des « éléments vendeur »

  27. On ne verrait pas ça avec un homme… Dommage pour les filles et les homos. Il n’y a que adopte un mec qui a osé faire de l’homme une marchandise sexuelle.

  28. Il n’y a plus à se poser la question « si le cul fait vendre … » il suffit de regarder autour de nous, chaue magazine, chaque émission de divertissement, chaque zapping, chaque affiche, il ya de toujours l’érotisme et du sexe en fond.

  29. Ne nous voilons pas les yeux… évidemment que le sexe fait vendre, il n’ y a qu’à regarder les magazines féminins, les pubs à la télé, les blogs sur Internet, le but est de faire bander le beauf pour qu’il consomme! et le pire c’est que çà marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.