Rama Yade, fuis !

J’aime beaucoup Rama Yade, avant tout par un espèce de mimétisme, que c’est une femme, avec un parcours académique proche du mien, et qu’elle a à peu près mon âge (et en politique, elles ne sont pas pléthore). Son parcours en politique, pour si arriviste qu’il soit (et il l’est), m’intéresse. Même s’il m’est par ailleurs incompréhensible qu’elle ait pu être séduite par le Nain qui nous sert de Président.

Je la suivais avec attention quand elle avait eu ce portefeuille (en forme de strapontin) auprès de Bernard Kouchner au MAE. Les Droits de l’Homme, même dans le cadre d’une création d’un Secrétariat d’Etat un peu fumeux, ça pouvait être l’occasion pour elle de faire la démonstration de sa valeur. Hélas, il n’en fut rien, et tout cela tourna rapidement au vinaigre. De ses deux années aux Droits de l’Homme, on a retenu son coup d’éclat à l’encontre de Khadafi lors de sa venue à Paris, voilà tout. Une belle phrase bien balancée, ça nous fait un bilan un poil maigrelet.

Depuis un an, Rama est au purgatoire (ce Président est un homme cruel, qui met ses fidèles à l’épreuve, j’ai l’impression que c’est dans ce genre de manoeuvres que l’on prend la mesure de sa mesquine envergure, revancharde et rancunière). Secrétariat d’Etat aux Sports. Portefeuille qui lui sied autant que me vont à moi les collections de chez Kookai. Etriqué et pas vraiment son style. Et subissant l’ombre de la populaire / populiste Roselyne Bachelot.

Je comprends qu’il ait pu être important pour elle de rester dans la course, dans la roue de son Président, plutôt que de disparaître dans un sous-sol ministériel (ou retourner à son poste d’administrateur du Sénat). Mais là, à chaque fois que j’entends parler d’elle, que je l’entends s’exprimer dans le cadre de ses fonctions ministérielles, j’en ai le coeur serré pour elle. Zéro conviction, zéro motivation, et souvent à côté de la plaque. Quelque part, cette incapacité à être convaincante me rassure aussi. Dans la valse des ministères, il m’a toujours semblé surprenant de voir des hommes politiques passer sans sourciller de l’industrie à la santé, de l’éducation à la justice, de la consommation à l’écologie, comme si tous ces portefeuilles étaient interchangeables.

Rama, ma grande, tu es jeune et brillante, une traversée du désert à 33 ans, ça se digère, ça fait grandir. Fuis, laisse les, les footeux dans leur hôtel à 600 patates la nuit, laisse les devenir dingues au son des vuvuzelas. Repars sur des sujets techniques, sur lesquels tu as ta compétence. Reviens sur le devant de la scène via des postes électifs. Et montre leur alors combien tu mérites une belle carrière.

(Le dimanche matin à 9h, je suis au top moi.)

NS – 9ème prime à Baltard

9ème et avant dernier RDV de notre live-blogging. Et qu’est ce que l’on fera quand ça sera terminé ?

(Vos suggestions sont les bienvenues, mais pas l’Amour est dans le Pré, c’est pas ma came la bouse, je préfère quand c’est un peu plus glitter.)

Bon, ce soir, espérons tout de même que les filles arrêtent de voter avec leurs pieds leurs culottes trempées, et qu’on se débarasse de Ramon. Ce qui nous amenerait, sans presque aucune surprise, à une finale Luce / François. Même si à vrai dire, même si j’apprécie beaucoup ce dernier, je ne l’imaginais avoir un tel parcours.

20 h 49 : arf, j’ai raté le début, je mattais un surfeur blond sur Canal +, je me suis égarée.

Oooh Soan ce soir, comme on a trop de la veine.

20 h 50 : Ramon commence. La place du mort. Queen. Il se foule pas trop le garçon. Pantalon en cuir moule burnes + baskets = faute. Bon, et puis il a oublié de chanter deux trois couplets nan ?

Allez 3 rouges 1 bleu.

COMME JE SUIS TROP CLAIRVOYANTE.

(Y’a l’Epoux qui me dit qu’il faut que je fasse des paris en ligne.)

20 h 55 : si Marco Prince pouvait remettre un galurin, la vision de sa gouffa heurte ma sensibilité capillaire.

21 h : François va se lancer sur Brel. J’aime pô Brel. Bon, ben ça ne me touche pas trop, et j’avais l’impression qu’il surjouait un poil l’émotion nan ?

Ah encore 3 rouges 1 bleu. J’aurais pas été aussi dure.

(C’est vrai que je me suis interrogée aussi sur cette petite sortie de Lio sur Ramon El Payaso, c’était pas très crédible cette séance de brosse à reluire.)

Et puis bon, ne soyons pas en reste sur la sanction capillaire, je ne sais pas quelle tentative a faite la coiffeuse, mais c’est raté.

21 h 19 : allez Luce, sur Les Cactus. Et une espèce de capeline en plastique bleu immonde. Renvoyez l’habilleuse bordel.

Se foule pas trop elle non plus j’ai l’impression.

Et c’est quoi ces grolles vertes ???

4 bleus. Mouaaif.

Oué un violet, dit Marco Prince. C’est ça. Limite un rose.

21 h 28 : aaah un reportage capillaire capillo-tracté. Va-t-on découvrir le visage de la méchante personne qui coiffe tous ces gens aussi mal ? Le suspense est insoutenable …

21 h 33 : Ramon sur Besame mucho. Je comprends qu’il hésite. C’est un peu cousu de fil blanc. Mais il peut la faire bien.

Mouaaaais. Il surjoue un peu le crooner jazzy. Mais bon, allongé sur le piano avec le gros PAQUETE moulé dans le costard, ça va plaire aux gamines (j’aime prendre l’air docte et détachée parfois).

3 bleus, 1 rouge. Phiphou dit « le karaoké auquel ils nous abonne Ramon(e) ». Il a pas tort. Musique d’ascenseur. Rooh il est dur. Mais il est drôle. Lio elle rame hein, pour remonter la pente de la gentillesse. Elle est pas crédible quand elle essaie d’être sympa. On dirait moi 😉

21 h 41 : Aaaah Jim Morrison …..

AAAAAAH. LA VOILA. GERALDINE, chef des coiffeuses !

100 coups de fouet ! cul nu !

Je les trouve hyper tactiles François & Ramon non ?

21 h  45 : sans intérêt  ce duo Ramon / Luce.

21 h 47 : alleeeeeez François. Ouiii, voyons sa part de féminité. Feel. Aaaah je l’aime cette chanson. Ca c’est pour faire de la concurrence sur le terrain de la culotte trempée à Ramon.

Ouille ouille ouille. Il est en train de nous la planter.

Plantade, très dommage.

3 bleus, z’ont fumé.

La danse psycho érotique, hé hé hé.

21 h 56 : Luce sur Over ze rainbow. Moi je la préfère quand c’est le gros tahitien avec son yukulélé qu’est mort, Ismael Machinchose. D’ailleurs, elle l’imite un peu non ? Manque un peu d’énergie tout ça.

Par contre le look fait toujours aussi mal aux yeux.

4 bleus.

Vouiii, séche tes larmes Lio. Raaah la la pour quelqu’un qui cherche à éviter le pathos, c’est réussi 😀

22 h 08 : oooooouh la, Ramon sur Baschung, je sens que Fli Flo va sortir le lance-roquettes. Bon, en même temps, Osez Joséphine, il sera pas le seul à vouloir la massacrer dans un télé crochet.

Passager clandestin (les poches pleines de culottes) Ramon ! Sans intérêt. Pas si pire, mais sans intérêt.

Dehors j’ai dit. (Roooh les mimiques sexualisantes avec la bouche, c’est d’un racoleur ….)

3 bleus 1 rouge. Je suis d’accord avec Dédé, il est comme Kerviel, un tout petit ordinateur, face à une grosse machine.

22 h 27 : François sur Born to be wild, avec un grand truc en plumes …

Ca le fait !

4 bleus, normal, ça nous rattrape la semi daube sur Robin Williams.

« Tous les grands chanteurs sont des chanteuses » nous serine Marco Prince ce soir. Oui oui oui.

Ah et si Dédé fait un salut à ses potes de Chamonix, on est au poil 🙂 D’ailleurs, il a pas grossi Dédé ? Un petit coup de Dukan peut être ?

22 h 35 : naaaaaaaaan, pas Adamo. C’est quoi ces costards en lurex ? Tiens profitons en pour mater le nouveau clip de Ladydy Gaga, il paraît que c’est une bouse (j’aime les bouses).

22 h 38 : Luce sur Piaf, la Vie en rose. Mais quelle idée de MERDE. Brel ET Piaf le même soir …. Pffff.

Ayé, je m’emmerde !

Sans intérêt.

4 bleus. J’espère que y’en aura un pour dire qu’on s’est fait chier.

Ben non personne, je suis un peu outrée.

Oh la la la. Rien à voir, mais il semblerait que le représentant français à l’Eurovision soit en tête des ventes des singles. Y’a du niveau !

22 h 51 : HAN !! Z’avez vu, François & Ramon mimaient un french kiss en coulisses. Petites putes !

22 h 58 : bon les gens, je viens d’avoir l’info sur touitteur, c’est de la 1ère main, François a mis la main dans la culotte d’un gars l’année dernière. Ca donnerait presque envie de voter Luce tiens !

23 h 02 : Aaah je corrige, c’était l’inverse.

Bon, les Doors version NS, c’est juste un gros péché.

Et encore, on est pas rendus, faut encore qu’on se cogne le Soan. VDM.

23 h 04 : un peu de retape pour Sex and The City. Ca me fait penser que je voulais me mettre du rouge sur les ongles, j’ai un Comité de Pilotage tendu du string demain.

Bordel de couille, on a la confirmation, François est gay : il se fait manucurer les ongles.

23 h 12 : ah ben Soan, il a pas changé, mais au moins, il chante EN VRAI, pas comme cette feignasse de Camélia Jordana. Il a son style hein. Punk à chien.

23 h 18 : bon allez, RAMON dehors ou pas ?

23 h 20 : donc, qualifiés =>

Luce. OK.

Qui pleure.

Et les deux autres qui vont se rouler des pelles.

AAaaaaaaaaaah François. Tout de même, j’ai eu peur 2 secondes.

23 h 23 : ayé, ils se sont tapé un SMACK. Tssss.

Bon, ben la semaine prochaine, c’est la der des der. Snifff.

Bonne nuit les vilains ! et merci pour les conversations de comptoir.

Dukan et les 1.001 charlatans

La moutarde commence à me monter au nez habituellement en cette saison pré-estivale. Comme chaque année, la donzelle craignant les regards impitoyables de ses congénères sur sa masse graisseuse au moment de faire tomber le paréo, les magazines, les émissions de télé, et bien naturellement dorénavant le web et les blogs nous innondent de bons conseils (je vais y revenir) pour perdre les fameux 3 / 5  / 8 kilos « pour être au top sur la plage ».

FOUTAISES.

Même les mecs s’y mettent. L’égalité hommes / femmes, ça n’a pas que du bon, c’est une certitude.

Deux choses me mettent hors de moi.

1. Que l’on essaye systématiquement de se faire de l’argent sur le dos de personnes qui fondamentalement, n’ont pas besoin de maigrir, ou auraient simplement besoin d’un réequilibrage alimentaire, pour arrêter de faire n’importe quoi. Et que l’on fasse croire que c’est un régime que l’on fait quand on essaie de perdre 3 ou  5 kilos en catastrophe, 2 mois avant les vacances. On essaie pas de maigrir, au mieux on veut faire illusion pendant une période, et c’est faire insulte à tous ceux et celles qui ont une vraie surcharge pondérale, et pour qui la perte de poids est longue, douloureuse, et souvent échoue. Je sais de quoi je parle.

2. Que l’on conseille, pour satisfaire le premier point, des régimes alimentaires ridicules, aberrants, quand ils ne sont pas dangeureux pour l’équilibre des personnes qui les suivent.

Je connais très bien l’ensemble des régimes qui existent, pour les avoir essayés, au fil de rencontres avec des nutrionnistes et autre diéteticiens plus ou moins bien intentionnés. Ca fait bien 15 ans que je fais des régimes. J’ai maigri, toujours, plus ou moins rapidement. J’ai repris mes kilos, toujours, plutôt rapidement (j’en ai déjà parlé). Mon expérience est peut être pas généralisable, je ne peux pas parler au nom de tous les gros de la Terre (faudrait il encore que ce soit une corporation uniforme, ce qui est loin d’être le cas), mais je peux garantir à 100% une chose : tous les régimes carrencés entraînent effectivement une perte de poids, mais qui est compensée, tôt ou tard, quand on commence à réequilibrer. Sauf à ce que l’on conserve des carrences et des déséquilibres dans l’alimentation, et dans ce cas, c’est au prix de la santé de son organisme que cela se fait. Point.

Cela vaut pour les hyperprotéinés, les dissociés, le pamplemousse, la soupe aux choux, le Dukan dont tout le monde nous rabat les oreilles actuellement. Ca me navre de voir des gens, que je pense intelligents et sains d’esprits par ailleurs, se réjouir de pertes de poids effectivement gratifiantes à court terme, au mépris de leur santé et de leur équilibre physique et alimentaire à long terme.

Pour maigrir, et pour garder la ligne durablement, il n’y a (hélàs) aucun mystère, n’importe quel médecin détaché de contingences mercantiles vous le dira. Manger moins, en plus petites quantités (car on mange trop, c’est évident). Manger de tout, diversifié et frais, en quantités raisonnables donc, réduites pour les graisses et le sucre (qu’il ne faut pas éliminer pour autant), et maîtriser la consommation d’alcool. Faire de l’exercice physique régulier (10 / 20 minutes de marche rapide par jour, par exemple, pas besoin de claquer un SMIC pour aller 3 fois dans l’année soulever de la fonte).

Je ne parle pas ici des gens qui ont des problème métaboliques précis (diabète, …) et pour qui nécessairement le travail alimentaire doit être différent, déséquilibré pour permettre de préserver leur santé.

En ce qui me concerne, j’ai d’un point de vue médical (et pas du point de vue de ELLE au regard du bikini taille XS qu’ils présentent comme étant la target de l’été) 15 à 20 kilos à perdre. Youpi j’ai envie de dire.

Avec l’aide d’un diéteticien, avec qui je partage et avance sur mes difficultés et mes blocages, j’essaie de perdre ce sur-poids, pour ma santé, pour mon bien être. Ca prendra le temps qu’il faudra (et autant dire qu’avec les 3 malheureux kilos perdus en 2 mois, on est pas rendus). Mais il est hors de question que je m’abîme la santé à suivre des conneries marketées, qui font vendre du papier, vivre des charlatans, et pleurer les pauvres filles et gars (dont j’ai été) qui reverront les mêmes causes reproduire les mêmes effets, tôt ou tard.

(J’ai l’air un poil énervée ? c’est normal, je le suis.)

Elmer ne sera pas à Rock en Seine cette année, mais moi oui (sans doute)

Rock en Seine, 27, 28 et 29 août, l’année dernière j’ai adoré.

Cette année, ça promet aussi d’être chouette.

Notamment parce qu’il y aura :

=> Cypress Hill

=> Massive Attack

=> 2 Many DJ’s

=> Arcade Fire

=> BEIRUT (j’en rêve !!)

=> The Ting Tings

Entre autres …. (mais bon, les autres, je connais pas !)

Par contre, toujours pas trace d’un passage d’Elmer Food Beat. Quelle tristesse 🙂

Ils passent dans plein de petits festivals dans des coins bien excentrés, il va falloir que je creuse la question tout de même. Je vous les cite (au cas où) : Catalacum du côté de Limoges, Chauffer dans la noirceur (sic !) du côté de St Malo / Coutances, Rock en Stock du côté du Touquet (très rock’n’roll comme destination le Touquet), Lez’Arts Scéniques à Sélestat, ou encore Le Petit Village du côté de St Brieuc. Bref rien à moins d’une demi- journée de voyage en bagnole, ça craint … (et j’ai déjà donné avec l’ami Marco, rappelez vous, Bobital 2006 ….).

Des volontaires ?

Rah putain.

(C’est l’inspiration totale en ce moment, les titres de notes.)

Je suis une sous-burne technologique. Sous-burne OUI MAIS sur-équipée.

A titre perso, le iPhone.

A titre pro, un BlackBerry, dont je suis addict (avouons, en déplacement, c’est bien pratique, cette saloperie).

S’agissant de ce dernier, j’ai mis un temps fou à m’habituer à la bête, notamment  à cause du clavier pour liliputien (2 lettres pour une touche). Hé bien, on vient de me changer l’équipement, j’ai une nouvelle daube, Curve.

Et rah putain, le clavier est DIFFERENT. Une touche par lettre.

tefal

Encore un changement qui va me demander 3 mois d’adaptation, bordel de couille !

Mais bon, ma journée est pas (complètement) pourrie. Aujourd’hui, j’ai aussi récupéré ceci :

lady gaga

Le 2 décembre avec Hélène, la réalisatrice de la beeeeeelle bannière et des photos boudoirs (alors, les filles, on OSE ou bien ?), on va voir Ladydy Gaga, comme dit l’Héritier. Et ça c’est bueno !

(Oui, je sais, ma vie est passionnante. Et encore, je ne vous ai pas encore fait le récit de mes aventures avec la Mairie pour la scolarisation de l’Héritier, je sens que ça va drainer les foules grave cette affaire.)

Moi aussi …

…. j’aimerais avoir la (belle) vie de Louise Bourgeois, souriante et radieuse jusqu’à 98 ans, une bite sous le bras.

louise_bourgeois_et_fillette

Mais bon, pour l’instant, il faut juste que je me batte avec ma Mairie chérie pour qu’elle accepte de traiter (et plutôt favorable) le dossier de scolarisation de l’Héritier avant l’été (elle qui s’était engagée à me faire passer en Commission au mois de mai). Je les DETESTE.

(Je vous jure, faites des gosses.)

NS – 8ème prime à Baltard

Coucou les vilains et les vilaines !

Ce soir, plus que 4 candidats. Luce / Lussi / Ramon / François.

Je prédis la sortie de Ramon, l’hidalgo ramollo. Et vous ?

20 h 49 : c’est définitif, le jogging ça va à personne.

20 h 55 : Ramon sur Jonaz. Ca sent la grosse PLANTADE.

Voilà, Lio elle assume son statut de cougar. Et un rouge.

Petit aparté, devinez où est en ce moment El Padrino, mon bien aimé frangin ?

Au GUATEMALA, le con ! Et moi qui me pâmait sur des photos du gros trou. Si ça se trouve ce gros couillon est au fond !

21 h 02 : Lussi qui essaie encore de draguer Phiphou, le nombril à l’air sur ACDC.

« Une jeune fille », faut pas pousser mémé.

21 h 06 : Coeur de Pirate & Julien Doré par Luce & François. TOUT MOU !!

Breaking news, sur FesseBook mon frangin a écrit à ma frangine « gueuse touuuut va bien !!! »

On respire et on reprend là où on s’était arrêtés : sont tous mous les deux là.

21 h 16 : quand je vois que l’émission est sponsorisée par Eau Jeune, je me dis que je ne suis tout de même pas complètement dans la cible ….

21 h 17 : François sur du Cabrel, j’ai eu peur. Mais La corrida est pas la pire. Ca va le faire.

D’un autre côté, il aurait pu la laisser à Ramon celle là 🙂

J’avais pas fait gaffe que Marco Prince avait mis les doigts dans la prise …

A part ça, c’est quand même un frileux le François, pour toutes ses prestations il porte un blouson. En tous cas le caméraman est grave in love, vu les gros plans qu’on se tape.

2 rouges 2 bleus. Pas faux, on s’est un peu fait chier.

21 h 29 : mon dieu, ces intermèdes sont à chier.

En parlant d’intermède, en face de moi y’a l’Epoux qui lit la bio de Joey Starr. Je sais pas si je dois le considérer comme un message à mon égard 😀

21 h 30 : Barbie Girl par Lussi et François. Qu’on me vire le programmateur ET la styliste ! Bordel !!

21 h 34 : Hey ! Samedi soir j’avais les mêmes lunettes que le fake Elvis (c’est très très intéressant).

Bordel, la séquence mamie larmoyante à Luce, je suis pas loin de démissionner les gens là. Ou alors va falloir que je me re-serve un verre de blanc.

21 h 39 : Luce sur Sylvie Vartan, après Dalida, elle est gâtée la petite. L’Epoux rayonne.

Phiphou a raison « on attend la NS, pas une chanteuse de 1966 ».

Qu’on pende le programmateur !!

21 h 52 : vous avez vu la programmation de l’été sur M6 ??? on va se fendre la poire les gens, y’a l’air d’avoir du lourd là.

21 h 56 : c’est définitif, Ramon a perdu les dernières miettes de sex appeal qu’il lui restait. Sans déconner, il nous emmène dans son école. AU SECOURS. Un fayot !! Et un footeux.

DEHORS.

(Et je parle même pas de la mère omniprésente et du père absent.)

21 h 59 : et donc voilà Ramon sur Bob Marley.

Lio c’est de l’acharnement thérapeutique 😉 mais elle a pas tort.

M’enfin clairement c’était d’la daube. Et Phiphou sort le iPhone pour lui dire en espagnol que c’est à chier.

Cabron !

22 h 06 : aaaah chouette chouette chouette à Nancy avec Lussi. Dans l’équipe de la NS, ils ont du tirer à la courte paille pour savoir qui allait à Nancy et qui à Barcelone.

Youhou, le maire de Nancy. La NS, nouvel outil de l’attractivité du territoire, quand je vais raconter ça à mon patron ….

22 h 12 : Lussi se lance sur du Mylène Farmer. Je pense que tous les homos de la planète vont s’insurger contre ce massacre. Et ils auront raison. Au moins, elle est jolie à voir. Mais la chanson, bordel, elle nous la tue.

Lio y va à la tronçonneuse, mais sur le fond, on est d’accord.

22 h 23 : La Carioca par Luce et Ramon. Ca donne envie de revoir la vraie. Quand il faisait ses études, lors du gala de l’école, l’Epoux l’avait faite avec son pote Louis Antoine. Près de 20 ans, y’en a qui en causent encore. Oué.

22 h 27 : allez, la famille à François, allonzy. Bon, encore un fiston à ses mémés …

Bordel, y’en a marre, on veut du sexy, du qui fait mouiller de la culotte, du foutre partout sur les murs, meeeeeerde.

(Je craque. Je crois.)

22 h 31 : François s’y colle. C’est quoi ? Je reconnais pas ?

L’Epoux me dit du Muse.

Je connais pas Muse, mais y’a l’Epoux qui me dit que là c’est mieux que l’original. Vous prévenez s’il faut que je balance les cailloux ?

Y’a Dédé qu’a dit qu’il avait entendu chanter les dolmens. Mouarf.

22 h 38 : bonjour la transition. On avait failli se réveiller avec François, ils nous endorment à nouveau avec Jauni & Sylvie. AU SECOURS.

Oui nous aussi on a un problème. C’est d’la daube.

22 h 46 : LE COMBLE => pendant les pubs on se tape les figurants les plus nazes de la création, AKA Tony Parker pour SFR, A CHIER !

Donnez moi une bonne raison de rester, UNE.

22 h 54 : Luce sur Tina Turner. Convenu.

Luce quand elle fait des grimaces, elle ressemble furieusement à Régine. Faut qu’elle arrête.

Ayé je viens de trouver, Marco Prince, il ressemble à Doc, le porte de Marty Mac Fly dans Retour vers le futur. En noir. Et en plus jeune. Mais c’est Mac, pour sûr.

Y’a l’Epoux qui me sort « Quand même, le concert de NTM, à la Halle, c’était autre chose que ta merde là, y’avait une autre énergie. » Certes mon chéri, certes. (Il est toujours dans sa bio de Joey.)

Phiphou s’est encore énervé contre la prod. Mais il a raison, c’est évident. Ces gens sont de grosses merdes.

23 h 03 : LE POMPON. Camélia Jordana se pointe pour chanter sur une bande. SCANDALE.

Ca sent le boycott les gens. Je suis outrée sérieux.

Par contre, les 27, 28 et 29 août, y’a de fortes probabilités que vous me retrouviez là bas, voir des vrais gens qui chantent EN VRAI dans leurs micros. Beirut, j’ai trop envie de les voir.

23 h 12 : Allez Najar, magne toi le derche, j’ai une machine à laver à étendre. Et j’en profite pour demander a coiffeur de Virginie G. de changer de métier, ou de s’exiler loin, très loin, genre un tournage de Dynastie. Ou Côte Ouest.

Les retenus. Qui ont tous été assez mauvais.

Luce. Sans surprise.

RAMON. BORDEL DE COUILLE. Qu’est ce qui se passe ???

FRACOIS. Sauvé. Au détriment de Lussi. Là je suis assez étonnée ma foi. Mais elle ne lâchera pas une larmichette. Brave fille.

Ramon, passager clandestin !!

(Ooooh chouette, Soan la semaine prochaine ….)

By ze way, il paraît que la femme de Philippe Manoeuvre est la manageuse de Lussi. Quelqu’un pour confirmer ?

23 h 26 : bonne nuit les vilains et les vilaines, et merci pour la compagnie, sans vous, je m’endormais !

Lectures

Ca faisait longtemps tiens, que je n’avais pas fait une note que personne ne lit, une note sur mes lectures 🙂

Hélàs, toutes celles qui sont comme moi des grosses feignasses des mères de famille débordées connaissent ce drame : une fois que l’enfant est paru (coucou maman), ta capacité à lire est diminuée (à la louche) d’environ 90%. Fini le temps où je bouquinais allongée sur le ventre en travers du lit, pendant des heures, dans la douce lumière de l’après midi (puisque le matin le WE, je dormais, sgnurf). Maintenant, si j’essaie de lire, c’est dans les transports longue durée, train ou avion (je m’endors), dans mon lit le soir au moment du coucher (je m’endors), ou encore au moment de la sieste (je m’endors).

Moralité, je préfère glousser avec un verre de blanc  la main, en lisant des conneries sur internet (= des blogs).

(Ou pire, regarder la télé, un verre de blanc à la main, tout en regardant des blogs d’un oeil et twitter sur le iPhone de l’autre, le combo préféré de l’Epoux, je crois bien que dans ces cas là, parfois, il demanderait bien le divorce.)

Toutefois, j’ai bien quelques lectures en cours.

Au rayon polars, j’avais deux Grangé de retard, que j’ai rattrapé (Miserere, pas mal du tout, et le Serment des Limbes, très bien). Des valeurs sûres dans leur genre. Côté pays du froid, je continue les Camilla Lackberg. La princesse des glaces était bien, le Prédicateur aussi, je vais bientôt attaquer le Tailleur de pierres. Si ça se trouve, un jour, je vais lire les Millénium (quand ça sera passé de mode). L’autre jour, je suis tombée sur un reportage dans le ELLE sur l’auteure (Camilla Lackberg), et j’avoue que comme souvent, j’ai été déstabilisée de « connaître » la tête, les opinions, les modes de vie d’un auteur que j’apprécie. Découvrir que c’est une minette de mon âge (ou presque, elle est de 74 / moi de 78), avec des gnômes qu’elle élève dans une maison Ikea avec un mari qui a fait de la téléréalité, comment dire, ça casse un peu le mythe je trouve. Je préférerais qu’elle aie 60 balais, et fume des gitanes toute seule en écrivant dans une cabane en bois au fond d’une forêt suédoise (qué cliché ?).

Côté français, j’ai entamé le dernier Didier Van Cauwelaert, les Témoins de la Mariée, qui a l’air pas mal du tout. J’aime son écriture, sa fluidité. L’histoire m’accroche bien en tous cas.

Et bien sûr, last but not least, j’ai reçu le David Abiker de l’année (l’a fallu un peu que je réclame sur touitteur, je me sentais un peu comme une vieille maîtresse abandonnée, mais bon). Paraît il que ça parle de zizi (entre autres), et donc que ça devrait me plaire (je vois pas trop pourquoi mais bon). Je vous raconte ça très vite, tout comme je vous avait déjà commenté les deux précédents, le Musée de l’Homme, très rigolo (sur le devenir de l’homme moderne, entre über et métro sexuel qui s’assume plus ou moins bien), et le Mur des Lamentations, très chouette aussi (sur la tendance au misérabilisme et à la plainte permanente de nos contemporains).

zizi

(Bonjour les cernes, je sais, je sais, j’ai besoin de vacances.)

A part ça, il faut aussi que je me lance dans quelques recherches bibliographiques sur Michel Foucault, rapport à une conversation (un poil avinée) que j’ai eue samedi dernier avec un chercheur, qui nous a exposé toute une théorie sur la séduction par le baillement (pas celui émis avec la bouche, celui qui consiste à entrebailler une chemise pour dévoiler un bout de chair, plutôt que d’exposer la chair de suite). Cela visait clairement à contester les tendances contemporaines à l’exhibition et à l’exposition crue de la sexualité (pas du tout concernée je me sentais, ah ah). Et paraît-il que c’est Foucault qui en parle le mieux. A suivre …

(Et ce soir, c’est Nouvelle Star !)

Bollywood Party

Il y a 5 ans, je postais ma dernière note de blog (sur la plate-forme de M6, je viens tout juste de me rendre compte qu’elle ne fonctionnait plus, RIP Iouaye & Karl, mon premier blog) lors de ma soirée du 31 décembre, vétue d’une tunique indienne orange, dont j’avais fait l’acquisition pour un réveillon déguisé chez moi.

Là, j’ai eu l’occasion de la ressortir pour une pendaison de crémaillère chez des amis (dont je suis sortie à 6 heures du matin, bien bien imbibée).

C’est un plaisir toujours renouvelé de se déguiser.

bolly 1

Marco, mon jumeau maléfique.

bolly 2

Ma soeur, en admiration béate (28 ans que ça dure).

bolly 3

L’Epoux, en admiration béate (14 ans que ça dure).

Vivement la prochaine (le 19 juin, faut que je cherche encore mon déguisement.)