Je ne changerais pas de crémerie en septembre

Après avoir appris au fil des dernières semaines le limogeage des humoristes Guillon et Porte, le départ de Demorand, l’arrêt de plein d’émissions emblématiques de la grille de France Inter, tous les fidèles de la station scrutent avec appréhension la grille de rentrée (pas encore annoncée à ma connaissance). Publiquement, la perte considérée comme la plus lourde est celle de Demorand, l’animateur de la tranche matinale. Tranche effectivement clef, qui draine le plus d’audience, et imprime une véritable identité .

Il y a quelques jours, on a appris que Demorand, ce crevard, partait finalement rejoindre Europe 1. Je dis crevard parce qu’en l’occurrence, il s’est comporté comme tel, puisqu’il avait dans un premier temps annoncé qu’il allait rester à France Inter, sur une autre tranche, la matinale l’ayant épuisée (on peut le comprendre par ailleurs, te lever à 3 heures du matin depuis 10 ans – car il le faisait avant sur France Culture – c’est usant). Je savais de source sûre que Demorand était le plus gros salaire de la station (pour avoir discuté avec son contrôleur de gestion). Le gars a donc eu les yeux encore plus gros que le ventre (qu’il avait de plus en plus replet d’ailleurs), et a cédé à la thune. Pas le premier ni le dernier, on est d’accord. Mais quand même, quelle déception.

En attendant, il est hors de question pour moi de migrer sur Europe 1, où les coupures pubs incessantes et le style braillard m’épuisent en moins de 5 minutes. Qui plus est, compte tenu  des tendances un peu putassières et braillardes de Demorand parfois, je crains que son intégration n’en soit qu’encore plus toxique.

Alors dans le cas où le petit nouveau à la remorque sur la matinale de France Inter est à chier, qui est ce que je pourrais bien écouter le matin ?

Conseils pré-balnéaires à ces messieurs

Sur un billet précédent, où je me permettais d’exposer la plastique avantageuse d’un joueur de football, un « débat » sur la sexytude du slip a été vaguement entamé. Soyons clairs, surtout à l’approche de l’été et du dévoilement de vos abdos sur les plages : messieurs, le slip, et notamment de bain c’est le mal. Ca ne va à PERSONNE, le moule-burnes, même pas aux mannequins de chez Têtu.

La preuve.

slip 1

slip 2

Voilà, tu as beau avoir des pecs d’aciers, crier « virilité » par tous les pores de la peau, ça ressemble à rien, on dirait un garçonnet.

L’allié de base du mec sur la plage, de mon modeste point de vue, ça doit être le shorty ou le caleçon. Et je vous arrête tout de suite, qu’on vienne pas me causer des questions de maintien du service trois pièces. Vous travaillez pas avec Pamela Anderson dans Alerte à Malibu, vous n’avez pas à courir à toute berzingue le long de la plage (au pire pour relancer un frisbee / rattraper le chapeau de tata Janine qui s’est envolé / choper le nain qui s’est enfui poursuivre le vendeur de chouchous).

Donc on privilégie l’esthétique au confort, vous serrez bien mignons (et puis de toutes manières, qui se préoccupe de notre confort à nous, les femmes, dans ces maillots triangle DE MERDE qui ne maintiennent que celles qui font du 75 B ?).

Alors, le débat peut se faire : shorty ou caleçon ?

Soyons clairs, le shorty, c’est vraiment la classe intégrale, mais faut être taillé (l’option huilé est une option envisageable, mais non obligatoire).

shorty 1

shorty 2

(Je l’aime vraiment beaucoup, le 2d, là juste au dessus, très élégant.)

Alors, si vous êtes pas gaulé comme il le faudrait (on vous aime quand même, hein, on fait que constater), mieux vaut se rabattre sur un caleçon de bain. Mais attention, pas n’importe lequel.

Par exemple on évite le caleçon court, type footballeur justement. Qui est donc réservé aux sportifs, abdos en tablette de chocolat et jambes fuselées. Hé oui, je sais, la vie est une pute, avec vous aussi, ça s’appelle le principe de réalité.

calecon

(Bon, sur lui, c’est carrément Raaaah lovely, on est d’accord.)

Moi je recommande donc le caleçon long, style surfeur. Il permet de donner un peu plus d’allure (certes, faire plus d’un mètre soixante est sans doute un avantage non négligeable), et permet de ne pas focaliser sur le côté négligé de toutes ces tenues de bain.

long 1

long 2

Même Zac Effron, cette grande nouille qui fait mouiller les ados pré-pubères, a presque l’air d’un vrai gars comme ça.

Après, si vous êtes très GONFLES ou un peu pupute, on pourra toujours oser quelques fantaisies qui attirent l’oeil.

Genre, un pagne.

pagne

Ou le marcel  cul nu.

marcel

Voilà, si avec tous ces bons conseils avisés, vous scorez pas comme des bêtes cet été …

Vous m’enverrez des photos hein ? En attendant, toutes les photos viennent de ce fabuleux site.

Pas d’hésitation pour le retour de Robert sur les écrans

A peine plus de 6 mois après le second opus, c’était annoncé dès avril, le chapitre 3 (Hésitation donc) de Twilight sort demain.

YOUHOU j’ai envie de dire.

Alors, bien évidemment, si le film est toujours orthodoxe par rapport au bouquin, on n’aura pas encore le droit à du sexe entre immortels et mortels. Mais on s’en bat l’oeil, l’abstinence qui se prolonge, le douloureux élancement amoureux qu’il n’est pas autorisé de soulager, font partie du charme désuet de la série de la mère Meyer. Coucher le premier soir, c’est le mal, n’en parlons même pas, coucher avant le mariage aussi, le mieux, c’est de se réserver, bouillonnant et plein de sève, pour la nuit de noces. Amen.

L’intérêt majeur est de retrouver, dans un plaisir à la limite de la perversion, ces héros lisses et sans défauts, ces adolescents arrogants de beauté et de jeunesse que nous n’avons jamais été (puisque l’adolescence commune et réelle se rapproche plus de celle des « Beaux gosses » de Riad Sattouf, à se presser désespérément les boutons devant la glace de la salle de bains des heures durant plutôt qu’à fricoter avec des vampires, mais ça on s’est empressé de l’oublier).

Je ne bouderais donc pas mon plaisir de retrouver Robert. Pas comme ce spectateur australien, mort (d’ennui ?) en découvrant le film. Quelque part, on peut le comprendre, le pauvre garçon, car avouons le,  je crois bien que le 3ème opus est le plus laborieux des 4, celui où il ne se passe pas grand chose. En tout cas, pas suffisamment pour faire avancer la turlute entre Edward et Bella.

(On dirait qu’il a eu le droit à un petit coup de lampe à UV Edward / Robert pour la saison 3, isn’t it ?)

(Plein de photos Raaah Lovely de Robert par ici.)

Par contre, je pense que je vais rapidement faire l’acquisition de la saison 2 de True Blood, et de Vampire Diaries (que je ne connais pas mais qui m’a été chaudement recommandé), qui sont un peu plus congruents il me semble en termes copulatoires (pour le 1er, c’est une certitude).

PS : La bande-annonce, si jamais ça faisait pencher des indécis 🙂

La Confluence, nouveau quartier à Lyon

Le WE dernier, nous sommes partis arpenter (à vélo) les nouveaux quais de Saône (Rambaud et surtout Antoine Riboud), toute la presse locale ayant annoncé que l’inauguration de la Confluence se faisait autour d’un des lieux phares du nouveau quartier, la place nautique, espace de flotte creusé artificiellement dans la Presqu’Île.

Globalement, on voit bien quelles ont été les influences architecturales et urbaines : docks de Londres, nouveaux quartiers de Bilbao ou Barcelone. Même s’il y a bien peu de chance que Lyon fasse du Musée des Confluences le nouveau Guggenheim, l’idée est là, et même s’il y a encore pas mal de boulot, ça prend forme.

A terme, ça devrait ressembler à ça.

Et hop, mes photos.

Ci dessous, le pont de la Mulatière comme je ne l’avais jamais vu (je l’aime beaucoup ce pont).

Juin 2010 297

Ci dessous, la darse qui a été constituée pour la Place Nautique. Il y a quelques années, j’avais été en charge d’une mission de benchmark pour le compte de la SEM Lyon Confluence, on avait enquêté sur les trucs sympas à faire autour d’une place en flotte. Je m’étais bien baladé (Paris, Brest ….), et j’avais trouvé deux ou trois idées sympas, qui j’ai l’impression sont en train d’être déployées. Ca fait toujours plaisir de voir que des fois, on est écoutés dans nos préconisations.

Juin 2010 302

Juin 2010 303

Juin 2010 307

Le long du quai, il y a quelques animations, bars d’été, ça prend forme doucement. Pour l’instant, j’ai eu l’occasion de tester deux restaus.

Le DO MO, à dominante japonaise, fin, un peu cher pour le midi comme nous l’avons testé, mais bon, avec une terrasse ombragée et plutôt familial.

Les Docks 40, qui ont un service de voiturier (5 euros) bien pratique car c’est déjà le bordel pour se garer le soir là bas, est plutôt dans le style de La Voile, très show off, à se la péter (service d’ordre à l’entrée à la limite du courtois), nourriture pas extraordinaire mais tapas correctes, entrées variées, plats classiques, et très bons mojitos.

Je n’ai pas encore testé La rue Le Bec, il paraît qu’il y a un brunch avec champagne à volonté à 40 euros, pourquoi pas, même si personnellement je ne suis pas très bulles.

Juin 2010 312

Et pour finir ze bâtiment qui claque (à côté des Docks 40 et avant La Rue Le Bec), que je trouve rigolo, même s’il est plus joli de nuit. Reste à savoir si c’est agréable de travailler à l’intérieur.

Juin 2010 314

Juin 2010 293

(Et point spécial putes : elles sont toujours bien en proximité, je croyais que la Confluence ferait le ménage, mais non, elles tiennent toujours salon sur le bord du boulevard. De rien.)

Copinage (2) – Star Board Silent Side

Le SUPER groupe dont je vous ai déjà entretenu passe à la Flèche d’Or, samedi 10 juillet.

En live, ils sont TOP.

STARBOARD SILENT SIDE @ ONE SHOT NOT // ARTE // 28-01-10 from Starboard Silent Side on Vimeo.

(Bon, je fais pas souvent de la promo de groupes, et dans la mesure où tout le monde connaît mes goûts douteux, je ne sais pas si j’aurais pas d’ailleurs l’effet contraire de celui souhaité, mais vraiment, sont bien.)

Allez écouter là.