Rah le con !

J’ai cru à une blagounette de l’internet mondial, le revival de « Femme des années 80‘ » par Sardou himself.

Mais non, il a bien commis cette daube scandaleuse, l’animal !

Moi qui adorait me trémousser en fin de soirée (complètement pétée généralement) sur l’original, je crains que mon plaisir soit désormais gâché.

Olympe a eu le courage de faire le commentaire de texte.

Moi je peux vous faire la fiche « profils » : « mesdames, arrêtez de vous cassez le tronc pour la moitié du salaire de ces messieurs, ça fatigue, ça donne la migraine. Ecartez plutôt les cuisses docilement, c’est bien plus reposant et c’est comme ça que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes » (Pangloss, réveille toi, ils sont devenus fous).

Non mais sans déconner !!

11 réponses sur “Rah le con !”

  1. Moi ce qui me fais « marrer » plus que la daube musicale en elle-même, c’est de voir que les gens découvrent maintenant que Sardou est juste un gros gros con.
    C’a toujours été… faut pas croire. Il est même un peu facho sur les bords à mon avis.
    Enfin bon, je ne m’étalerais pas plus sur cette merde (ahah c’est marrant), surtout que j’ai jamais pu blairer la première version.

    (oué bon, ok, j’aime pas sardou en fait)

  2. Oh mon dieu O_o !!! J’en avais entendu parler chez les vingtenaires, mais je n’avais pas vu la chose … C’est absolument terrifiant !

  3. Je trouve le commentaire de texte d’Olympe ultra-violent et que cela illustre parfaitement le thème de cette chanson: de nombreuses femme ne sont pas satisfaites de l’évolution de leur statut depuis 30 ans (alors que l’amélioration est importante même si elle doit continuer) et c’est la relation homme-femme qui s’en trouve dégradée. C’est très net au niveau des relations amoureuses qui ne tournent pas au jeu équilibré à deux mais au pugilat permanent quand ce n’est pas une simple relation chronométrée dominant(e)/dominé(e). Pour moi cette chanson illustre très bien une situation insatisfaisante dont la tendresse envers les hommes est une victime. Cela ne fait pas de Sardou un facho. Ensuite je rappelle que la chanson sur le France avait été très bien accueillie à l’époque par les syndicats ouvriers et que l’image de droite que Sardou se traînait s’était alors transformée en image de gauche (méritées ni l’une, ni l’autre). Pour moi il se produit un buzz sur de l’hyper-intolérance faisant bonne figure. :-/
    Sur

  4. Ah ben non, moi j’aime bien plutôt. En plus Amaury kiffe grave les chanteuses qui sont avec lui, rien que de regarder le clip il a des idées cochonnes qui lui viennent. C’est sur que la zique est pas top, mais c’est rigolo non ?

    Vanessa : je trouve ton commentaire un tantinet dur… Et puis comment on peut être facho sur les bords ? Justement au contraire, c’est plutôt un truc juste de la droite non ? Donc on dirait plutôt facho sur le bord non ? Enfin moi je dis ça, je dis rien hein…

    Sasa La Loute : bonnes vacances, reviens vite, on a hâte de te lire.

    Delphine

  5. putain, ce clip, ça m’a donné envie d’acheter une décapotable. moi, j’me suis farci sardou de zéro a 13 ans alors maintenant je ne veux plus en entendre parler, surtout pendant mes vacances a st jean de luz 🙂 merci par avance sasa

  6. bon, moi j’dirais que la femme est bien devenue un homme comme les autres « pour la moitié du salaire de ces messieurs »…c’est bête une femme non ?………oh çà va, on peut rire aussi…

    J’ajoute qu’à la fin de la version 1, la femme devait « s’installer à la présidence et de là faire bander la France »…. force est de constater qu’en 2010 c’est bien la femme du Président qui fait bander la France (bon çà change des tromblons d’avant aussi lol) et toujours pas le Président(e) (sauf 2/3 pervers peut être).

  7. j’ai vu ça hier chez toi. J’en était outrée.

    En même temps Sardou, c’est comme David Douillet, il ne s’est jamais caché pour lui une femme c’etait maison et bébé. Il y a surement un decalage de l’aprehension de cette chanson par le sexe de son auditeur. mon homme (absolument pas macho) a adoré, trouvé plein de verités, trouvait que sa faisait un combat fémiste presque. et moi j’y ai trouvé des phrases dures :

    « laisser un homme faire ce qu’il veux »
    « jeter les dossiers aux orties »
    « femme pour se faire aimer d’être une femme »

    donc voilà on en est là, si tu as une paire de nichons tu trouves un gars, tu te soumets et tu te demerde pour te faire aimer. Walaa, bravo, tu auras réussit ta vie …

    mais merde quoi, on peut etre heureuse en dehors d’un homme bourdel ! et on peut etre heureuse celibataire. C’est cette saloperie de pression sociale (ha tu n’as personne, ha tu n’as pas d’enfant ?) qui fait que les nanas se sentent dechirées entre le professionel et le sentimental. Si la société ne soulait pas avec les pubs meetic, plan de vacances de drague et cie, peut etre que certaines s’epanouirait sans remords (même pas au premier cheveux blancs) dans leur vie !

  8. Même bourrée je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse danser sur du sardou donc je ne suis même pas énervée en visionnant ce clip …. quand on est un gros beauf depuis tout petit , c’est rare que le grand âge améliore le personnage …. ya plus qu’à attendre qu’il se choppe une bonne paralysie des cordes vocales , c’est presque bon d’ailleurs ! quant au cerveau, ça a toujours été de la bouillie infâme
    ah ça fait du bien quand c’est dit !
    Vous avez essayé les ragas indiens ? ça détend ……………………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.