Follow me on Twitter (ou pas)

Samedi soir, j’ai expliqué à une foule ébahie aux 4 potes qui dinaient à la maison le fonctionnement de touitteur (à leur demande, au cri de « mais à quoi ça sert ??« ). J’ai un peu ramé à vrai dire à faire comprendre l’intérêt de l’outil, l’instantanéité en 140 caractères, le côté info flash mais aussi petites conversations entre amis. D’un autre côté, j’ai pas été aidée par ma time line (les comptes que je suis, pour être moins jargoneuse), qui n’avait pas grand chose à raconter ce soir là (vous me direz, c’est rassurant un samedi soir, et c’est moins honteux que le live tweet généralisé de Top Chef ou de Confessions Intimes).

Vous remarquerez que le menu déroulant sur la droite  de cette page de blog qui vous permettait d’ailleurs de retrouver mes 4 derniers tweets a disparu. C’est NORMAL. Je trouvais à la base, lors du changement de design du blog il y a un an, que c’était sympa d’avoir une petite fenêtre ici sur l’activité touitteur qui est la mienne, mais j’ai changé d’avis. On ne voit que mes tweets, et les 4 derniers, et sortis du « contexte » d’une time line vivante et mouvante, ça ressemble à rien.

Du coup, si vous souhaitez savoir ce qui s’y passe (TELLEMENT de choses), suffit de rejoindre mes 1.111 abonnés. Ces temps ci, c’est un poil plus actif qu’ici (comprendre : je poste des photos gâteuses et en gros plan de la Dauphine).

Collants très cholis trouvables .

A part ça la vie est belle mes chéris (je parle comme Cristina Cordula si je veux).

J’ai deux (très) beaux enfants sages et épanouis devant lesquels je suis en amour, un mari qui me fait la cuisine et des cadeaux. Il fait beau et pas trop chaud, je peux me promener les jambes à l’air avec le porte bébé léger et le bébé souriant (elle a deux mois tout juste, elle est toute douce et encore légère comme une plume). Je suis en congés pour deux mois encore, et j’essaie de ne pas trop penser au retour inéluctable aux affaires. Les journées s’écoulent, faites de pas grand chose et de petits riens, le quotidien, la routine, la vie des bébés et des enfants. Ca sent le linge propre et le lait. Je sais que ça ne durera pas, c’est bien comme ça, j’en profite pour mettre pas mal de choses entre parenthèse. Le reste attendra.

J’aimerais juste essayer de retenir un peu le temps. Je pense notamment à ces albums photos qui n’ont jamais vu le jour, je m’en veux un peu de ne pas m’y mettre, car j’aimerais avoir un support / un soutien à ma mémoire défaillante pour pouvoir me rappeler et raconter à mes enfants ces jours heureux et jolis en leur compagnie (et si je leur faisais un blog ?).

4 réponses sur “Follow me on Twitter (ou pas)”

  1. Si mais en fait ça fait 2 jours que je veux commenter et que je trouve rien de plus intéressant à dire d’autre que : tout va bien je pouponne et j’essaye de profiter aussi de ces doux moments (sauf là les vacances scolaires c’est relou). Bon ben voilà je pense que tout le monde s’en fout mais si ça te fait plaisir je te le dis : pareil que toi !
    Sinon j’aurais aussi pu parler de mon dilemme professionnel du moment par rapport à la maternité mais ça risque d’être long (et chiant).

  2. 2 , c’est pas non plus suffisant. Alors voici le 3ème… (j’espère que tu aimes le vent, car ceci n’est que de l’air)

  3. sinon pour te suivre sur Touitteur, il suffit aussi de regarder ton fil via Google, nul besoin d’être abonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.