Chanson & géopolitique

J’ai oublié de vous prévenir (décidemment, je néglige mon blog de manière quasi criminelle), mais samedi soir, j’ai bien évidemment scotché pendant 3 h 30 devant l’Eurovision. Et live twitté la chose.

(Qui a dit que j’avais une vie passionnante ?)

Alors on peut tuer le suspense, la France s’est encore vautrée dans les grandes largeurs. Sur Touitteur, je m’étais engagée à me foutre à poil si la France gagnait. Je ne risquais pas gros, parce que j’étais bien certaine que le sourcilleux Amaury, rouennais chantant en corse (cherchez l’erreur), avait à peu près zéro chance de gagner le ringard concours avec son Sognu. Pourtant y’en a qui y croyaient, puisque les bookmakers le donnaient parait il à 5 contre 1.

Las, comme d’habitude, ça a été le triomphe du mauvais goût, avec une victoire écrasante de l’Azebaidjan, avec cette chanson là.

Incroyable hein.

Pourtant, il y a une explication assez simple, et qui n’est pas imputable au seul mauvais goût du téléspectateur européen moyen. Il s’agit simplement de géopolitique. Si si. Pour cela il suffit de suivre le décompte des points par pays. Bon, avouons le, je me suis LÉGÈREMENT assoupie pendant cette phase de l’émission, mais on me pardonnera, il y a 45 votants (oui c’est une Europe un poil élargie), et chaque pays fait la roue pendant 2 minutes avant de nous lâcher ses points.

Baptiste l’a très bien illustré, l’Eurovision, c’est avant tout un échange de bons procédés régionaux. On ne peut pas voter pour son propre pays, donc on vote pour les voisins ou pour les pays dont est dépendant ….

Et ça, c’est scandaleux.

Autant dire qu’en sus (si je puis dire), nos futurs ex candidats à l’élection présidentielle se mettent à violenter / agresser (on sait pas bien pour l’instant) des femmes de chambre, c’est pas comme ça qu’on va se faire des potes dans le monde entier … D’ailleurs, les grecs seraient en droit de nous en vouloir BEAUCOUP, eux qui nous ont gentiment filé leurs 12 points pour la prestation braillarde du corse rouennais, se voient maintenant retardés dans leurs négociations avec le FMI suite à l’empêchement de son directeur …

PS : sinon, y’avait plein de chagasses (les hongroises et les slovènes en particulier, je vous laisse aller chercher) et des boys bands pas mal dans leur genre (épilé et peu vétu quoi), notamment je vous recommande le black du groupe britton.

(Oui ça fait mal aux oreilles, je sais. C’est pour le plaisir des yeux on a dit.)

6 réponses sur “Chanson & géopolitique”

  1. Chaque année je le dis (je radote): Y’a moyen d’écrire 50 ans de l’histoire politique de l’Europe à partir des résultats de l’eurovision de la chanson. Sauf que cette fois ci j’étais toute seule devant la téloche, j’avais personne à qui le dire. Aaaah, encore une bonne raison de me mettre à Twitter…

  2. Le vote de la Macédoine était emblématique: des points aux bosniaques, aux serbes et puis au Monténégro. C’était bien la peine de demander leur indépendance. Le public a sifflé.

  3. pourquoi ringards? y a pas mal de ces chansons qui hors du context de l´eurovision, passeraient sans doute sur les radios francaises…..

  4. l’euro vision, c’est un peu comme les blogs, alors 😉
    Sinon c’est qui le joli garcon ? (j’ai un clavier anglais, hein, j’insulte pas son intelligence)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.